Citations marquantes

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Citations marquantes

Message par Yelti »

Attention Ara, ce n'est pas la masse qui abime la langue. C'est que la langue française actuelle, affreuse langue de bourgeois, n'est pas fait pour la masse qui essaie de la manier tant bien que mal. Ce qui appauvrisse la langue, ce sont ceux qui se refusent d'utiliser des mots familiers, utilisant des termes abstraits vides de connotation, usant et abusant de substantif, dans des constructions lourdes avec des "il y a" à tous les coins de phrases.

Combien j'ai vu de gens surfer sur les mots sans jamais trouvé les bons. Parlez bien, ce n'est pas surfer sur des sons, c'est planter des piquets, des mots connotés.

L'exemple que tu donnes, Agnès, est on ne peut plus inquiétant. Souvenez vous de 1984, où l'on fabriquait des idiots en démolissant le langage !

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Citations marquantes

Message par Aragathis »

Rien de tel pour détruire qu'un extrême... Ou un autre !

Que ce soient les bourgeois que tu récrimines ou la masse que j'abomine, chacun de ces partis pose le problème d'un appauvrissement éhonté de notre belle langue. Mais crois-tu, bel ours, que les latins n'avaient pas les nerfs en sentant leur parler disparaître, et que La Fontaine ne se retourne pas dans sa tombe en constatant que nous jugeons justes et même sophistiquées des tournures de phrases qui, à son époque, étaient d'affreux barbarismes ? Tout change, tout passe - sauf le temps - , à commencer par les oeuvres des hommes.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Citations marquantes

Message par Yelti »


Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Citations marquantes

Message par Aragathis »

"Ils se plantent le nez au ciel, ils se mouchent dans les étoiles, et ils pissent comme je pleure sur les femmes infidèles" (Jacques Brel).
Ainsi parlait Aragathis.

Agnès
Messages : 98
Enregistré le : 22 sept. 2009, 11:41

Re: Citations marquantes

Message par Agnès »

"Avec des cathédrales pour uniques montagnes,
avec de noirs clochers comme mâts de cocagne
où des diables en pierre décrochent les nuages
avec le fil des jours pour unique voyage
et des chemins de pluie pour unique bonsoir
avec le vent d'ouest, écoutez-le vouloir,
Ce plat pays qui est le mien..."

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Citations marquantes

Message par Poupi »

Poème magnifique d'Aragaon

LES ROSES DE NOEL

Quand nous étions le verre qu'on renverse
Dans l'averse un cerisier défleuri
Le pain ropu la tere sous la herse
OU les noyés qui traversent Paris

Quand nous étions l'herbe jaune qu'on foule
Le blé qu'on pille le volet qui bat
Le chant tari le sanglot dans la foule
Quand nous étions le cheval qui tomba

Quand nous étions des étranges en France
Des mendiants sur nos propres chemins
Quand nous tendions aux spectres d'espérance
La nudité honteuse de nos mains

Alors alors ceux-là qui se levèrent
Fut-ce un instant fut-ce aussitôt frappés
En plein hiver furent nos primevères
Et leur regard eut l'éclair d'une épée

Noël noël ces aurores furtives
Vous ont rendu hommes de peu de foi
Le grand amour qui vaut qu'on meurt et vive
A l'avenir qui renoue autrefois

Oserez-vous ce que leur décembre ose
Mes beaux printemps d'au-delà du danger
Rappellez-vous ce lourd parfum des roses
Quand lui l'étoile au-dessus des bergers

Au grand soleil oublierez-vous l'étoile
Oublierez-vous comment la nuit finit
Quand le vent soufflera dans les voiles
Oublierez-vous la mort d'Iphigénie

Pleure la pourpre au cil des paquerettes
Ou s'il y pleure une sueur de sang
Oublierez-vous la hache toujours prête
La verrez-vous avec des yeux absents

Le sang versé ne peut longtemps se taire
Oublierez-vous d'où la récolte vint
Et le raisin des lèvres sur la terre
Et le gout noir qu'en a gardé le vin

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Citations marquantes

Message par Poupi »

En bonus, quelques perles de CS Lewis (gloire à lui) :

Ceux qui disent "je n'ai pas peur de Dieu car Il est bon" ne sont jamais allés chez le dentiste.

Quelle pitoyable hypocrisie de dire: elle vivra toujours dans ma mémoire! VIVRE? C'est précisément ce qu'elle ne fera plus.

Le chagrin n'est pas un état mais un processus.

Car c'est là un de miracles de l'amour: il donne le pouvoir de voir au-delà de ses propres enchantements sans être pour autant désenchanter.

L’homme fier a toujours un regard condescendant sur les choses et les gens : et bien sur, aussi longtemps que vous regardez vers le bas, vous ne pouvez voir au dessus de vous.

La bêtise de l’homme instruit, qui se trouve devant une déclaration d’un auteur ancien, est de se poser toutes les questions imaginables, excepté celle de savoir si cette déclaration est conforme à la vérité.

Avatar du membre
kervin
Messages : 1141
Enregistré le : 21 févr. 2008, 18:51

Re: Citations marquantes

Message par kervin »

Histoire de rebondir sur Lewis. :)


"L'idée d'atteindre le 'bien' sans le Christ est basée sur une double erreur. Tout d'abord, nous ne pouvons le faire; et ensuite, en ayant pour but final de 'faire le bien', nous passons à côté de l'essentiel de notre existence. La morale est une montagne que nous ne pouvons escalader de nos propres forces; et si nous le pouvions, nous ne ferions que périr dans la glace et l'air irrespirable du sommet, n'ayant ces ailes sans lesquelles il est impossible d'accomplir la fin du voyage. Car c'est là que commence l'ascension proprement dite. Les cordes et piolets disparaissent, et il ne nous reste plus qu'à voler."

Et aussi une auteur dont je suis en train de découvrir les nouvelles, excellentes ! Autant l'auteur que les nouvelles.

« L'écrivain de par la nature de sa profession est un rêveur et un rêveur conscient. Il doit imaginer, et l'imagination nécessite de l'humilité, de l'amour et un grand courage. »
Carson McCullers
"Imaginer, c'est hausser le réel d'un ton." Gaston Bachelard.

Avatar du membre
dwynned
Messages : 335
Enregistré le : 08 janv. 2010, 14:49
Localisation : Blagnac, 31700.

Re: Citations marquantes

Message par dwynned »

dans un style simple et sans prétentions: "hier est le passé, demain est un mystère, et aujourd'hui est un cadeau, c'est pour ça qu'on l'apelle le présent"
pardonnez mon manque de culture flagrant: je l'ai découverte dans "kung fu panda" :oops: je me doute néanmoins que ce n'est pas de là qu'elle provient ^^
cela dit, je le trouve terrible! :)
i por vida del rey! sous ce loup...
...c'est le renard!

Avatar du membre
kervin
Messages : 1141
Enregistré le : 21 févr. 2008, 18:51

Re: Citations marquantes

Message par kervin »

Visiblement cela pourrait être Bil Keane

http://www.quotes.net/quote/14694
"Imaginer, c'est hausser le réel d'un ton." Gaston Bachelard.

Avatar du membre
dwynned
Messages : 335
Enregistré le : 08 janv. 2010, 14:49
Localisation : Blagnac, 31700.

Re: Citations marquantes

Message par dwynned »

merci :-P
je retiendrais l'information!
(décidément, ils savent tout sur ce forum! :P )
i por vida del rey! sous ce loup...
...c'est le renard!

Avatar du membre
kervin
Messages : 1141
Enregistré le : 21 févr. 2008, 18:51

Re: Citations marquantes

Message par kervin »

Un plaisir !

Relisant Alcools :

« Nous nous sommes rencontrés dans un caveau maudit
Au temps de notre jeunesse
Fumant tous deux et mal vêtus attendant l'aube
Épris épris des mêmes paroles dont il faudra changer le sens
Trompés trompés pauvres petits et ne sachant pas encore rire
La table et les deux verres devinrent un mourant qui nous jeta le dernier regard d'Orphée
Les verres tombèrent se brisèrent
Et nous apprîmes à rire
Nous partîmes alors pèlerins de la perdition
A travers les rues à travers les contrées à travers la raison »

Guillaume Apollinaire
"Imaginer, c'est hausser le réel d'un ton." Gaston Bachelard.

Avatar du membre
dwynned
Messages : 335
Enregistré le : 08 janv. 2010, 14:49
Localisation : Blagnac, 31700.

Re: Citations marquantes

Message par dwynned »

extrait en l'occurence de Blast (larcenet) , reprenant Jacques Brel: "quand quelqu'un bouge, les immobiles disent qu'il fuit."
i por vida del rey! sous ce loup...
...c'est le renard!

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Citations marquantes

Message par Yelti »

Me trompé-je en disant qu'ici personne ne connait Ievtouchenko ?
Si je ne me trompe pas, je remédie à ça :
Ievgueni Ievtouchenko a écrit :Kto v platke, a kto v platochke
Kak na podvig, kak na trud,
V magazin poodinochke
Molcha zhenshchiny idut.

O, bidonov ikh bryatsanye,
Zvon butylok i kastryul
Pakhnet lukom, ogurtsami,
Pakhnet sousom Kabul.

Zyabnu, dolgo v kassu stoya,
No pokuda dvizhus k nei,
Ot dykhanya zhenshchin stolkikh
V magazine vyo teplei.

Oni tikho podzhidayut,
Bogi dobryye semi,
I v rukakh oni szhimayut
Dengi trudnyye svoi.

Eto zhenschchiny Rossii,
Eto nasha chest i sud.
I beton oni mesili,
I pakhali, i kosili.

Vsyo oni perenosili,
Vsyo oni perenesut.

Vsyo na svete im posilno,
Skolko sily im dano.

Ikh obschityvat postydno,
Ikh obveshivat greshno.

I, v karman pelmeni sunuv,
Ya smotryu, surov i tikh,
Na ustalyye ot sumok
Ruki pravednyye ikh.
Edifiant, non ?

...
...
...

Je déconnais, v'là la traduc. (par Christian Izelin, qui apparemment n'est pas très poète)

Les unes sous des châles, d'autres sous des fichus,
Comme avant un acte héroïque, comme au travail,
Dans le magasin, un à une,
Les femmes entrent en silence.

Oh, le bruit de leur bidons,
Le cliquetis des bouteilles et des casseroles !
Il y a une odeur d'oignons, de concombres,
Une odeur de sauce Kaboul.

Je grelotte, faisant la queue à la caisse,
Mais comme j'en approche lentement,
L'haleine de tant de femmes
Réchauffe le magasin.

Elles attendent patiemment,
Anges gardiens de leurs familles,
En serrant dans leurs mains
Leur argent durement gagné.

Ce sont les femmes de Russie.
Elles nous honorent et nous jugent.
Elles ont mélangé le béton,
Et labouré, et moissonné...

Elles ont toujours tout.
Et supporteront toujours tout.

Rien au monde ne les dépasse -
En elles il y a tant de force !

Tricher sur leur monnaie : c'est honteux !
Le voler sur le poids : c'est criminel !

Comme j'empoche mes pâtes farcies,
D'un regard pensif j'observe,
Lasses de porter les sacs à provisions,
La noblesse de leurs mains.


C'est un poème épique, de Ievtouchenko, LE poète du dégel.
Modifié en dernier par Yelti le 22 janv. 2010, 19:49, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Battologio
Messages : 648
Enregistré le : 10 sept. 2009, 18:50
Localisation : Agatharchidès

Re: Citations marquantes

Message par Battologio »

Ziav trukud flaggeli clokt. ("Je gage que la traduction ne lui fait pas honneur")
"Le savoir, n'est-ce pas, est un bien précieux. Trop précieux pour ne pas être partagé !" (Battologio d'Epanalepse, VII, 14, 5)

Répondre