Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti »

5 heure

Au fort des baleines
Je suis le garde de la tour nord
Assis à mon poste
Le clope au bec et la main sur la mitrailleuse
Dans mes pupilles se reflète
Le sel blanc des flots secoués sous les lunes
Je fixe le néant qui s'avance doucement
Et dévore
Les étoiles et bientôt les premières vagues à l'horizon

Ô ne pas écrire de poème
Ne pas écrire à de lointaines amantes
Ne pas lire un livre
Ne pas travailler
Ne pas rappeler mon existence
Grossièrement
Mais attendre au chant des oiseaux
Doucement
Le réveil des mes amis dans les chambres
Adjacentes.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

naissance des odyssées

Message par Yelti »

Petit conte étiologique

Un foir de jadis, alors que fes compaings dormoient déjà tous, épuifés par la marche de la journée, le premier poëte, de même qu'il jouißoit du bonheur d'avoir délacer ses chaußures & de remuer fes orteils délivrés, délaßoit fes penfées en les laißant vagabonder à leur convenance ; en forte qu'à force de cabrioles & fans qu'il f'y attendist, elles tombaßent, comme dans un grand trou, fur la Vérité. Il fut foifi d'une telle horreur que les fpafmes le fecouèrent des heures durant fans qu'un feul cri pust sortir de fa bouche. Il ne fut que le fommeil avoit fini par le vaincre que lorfque il fe réveilla, au premières lueurs de l'aube, & qu'il f'écria, en fon intérieur, qu'il étoit vivant.
Il fe trouvoit invefti d'une fombre énergie, le front crifpé, & d'une aptitude d'efprit que ne lui conféreroient d'habitude que les prémices du combat. Voyant à la lumière des dernières braifes du feu de camp ses compagnons enroulés dans leurs facs de couchage encore endormis, il fut pris d'un violent élan de tendreße pour eux & fe dit qu'il ne pourroit non feulement pas leur raconter ce qu'il lui étoit arrivé pendant la nuit mais qu'il fe devroit de tout faire pour épargner que la mesme chose leur arrivast, & qu'à ceste fin il devroit inventer des hiftoires qui les empeschaßent de trouver par mégarde la Vérité. Depuis, au moment glaçant où le jour lance ses derniers aßauts impuißants contre les ténèbres et où la Vérité planant au-deßus du cœur des hommes commence d'y projeter fon ombre, le poëte les réunit qui leur raconte des hiftoires merveilleufes où des héros après avoir vécu de preufes adventures, retournent à la maifon, avec un talent tel qu'on diroit à l'entendre qu'ils retournent dans le ventre de leur mère. Ainfi les hommes meurent comme ils f'endorment, fans peur, & ainfi f'endorment-ils comme ils meurent, fans f'en rendre compte.

Avatar du membre
Marius
Messages : 8
Enregistré le : 27 mars 2014, 16:34

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Marius »

Salut. Après quelque absence d'ici ponctuée par des lectures silencieuses de vos vieilles et neuves interventions qui m'ont mis une fois nouvelle devant le mystère des "points intempestifs" de Captain Boney Boone : une telle énergie mise dans se taire, c'est impressionant ! soit il y a une raison profonde et ça m'émeut, soit c'est complétement gratuis et ça m'émeut aussi. d'autant plus que jugés la qualité des interventions du pirate sauvées du naufrage, ça donne aux messages perdus la mythicités des perles savantes anéanties. c'est un procédé efficace : voyez, personne n'émet l'hypothèse qu'Aristote aurait détruit son volume 2 de la poétique parce qu'elle était aussi moisie que sa physique mais que cette fois il s'en serait rendu compte.

pardonnez-moi que je m'égarai. après quelque absence d'ici, je dis donc, je m'autorise à revenir précisément sur ce "topic" qui fut une des lectures les plus étonnantes de ce drôle de forum. il fallait que je vous dise que vous êtes parfois diablement inspirés. que citer ? le vers martial et la poésie du monde réel d'hsdcdb quand il se fait poète météorologiste (quel heureux mariage !) dans son "Le souffle chaud rafraîchit l'atmosphère..." L'enivrant et engourdissant "matin froid" de tomipe ? ou alors, le "non-être n'est pas, elle est" de kervin ? la fureur nominative de Captain Boney Boone, qui se transforme en balade apaisée et fantastique au "pays où l'on trouve les rêves sauvages" dans son meilleur moment. "en réponse au silence", "mer", "la page", "un de ces jours grands comme la tristesse", merci qu'ils n'ont été remplacés par des points.

je crois qu'il fallait que je dise tout ça pour me permettre de jeter, avec honte, en regard, cette babiole prosodique et sonore d'inspiration symboliste :

Des milliers de bâteaux-flammes glissent vers le
Bord du monde ainsi qu'un long collier de perles
Se brisant sur un sol carrelé de sel
Quand il tombe des mains sans paume d'Armel
"Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!"

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti »

Sympa ton quatrain, j'aime bien la rime vers le / perle, ça pas un nom d'ailleurs cette figure ?

Par contre dans ton dithyrambe à ce topic, t'aurais pas oublié quelqu'un :mrgreen: ?

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis »

Comme moi ?
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Marius
Messages : 8
Enregistré le : 27 mars 2014, 16:34

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Marius »

Ô... un renard et un ours qui veulent des caresses !... comme c'est mignon :D
Soyez attention, cela s'est mal terminé pour le prince Jean, cette histoire !
Mais comme vous êtes définitivement mieux sympathiques que celui-là et que je suis plus pudique que Maupertuis, pas de crainte.
Pour tout vous dire, vos poèmes à vous deux parcourant le topic de bord à bord dans des styles qui partent dans toutes les directions, il était plus difficile de faire une petit commentaire synthétique et élogieux à propos d'eux. Mais je peux vous dire, que ça et ça, c'est du bon !

Pour être vraiment sincère, mon préféré reste Captain Boney Boone, on a (j'ai) l'impression qu'il aborde le français comme une langue étrangère, en savourant chaque bizarrerie sonore ou lexicale.
Vous devriez essayer de goûter la poésie en langue étrangère, je ne sais pas si vous imaginez le plaisir que j'ai depuis que je me suis plongé dans la poésie française en non-francophone. Parce que dans la langue étrangère, même quand à la fin d'effort, on a atteint une forme de compréhension du poème satisfaisante, le signifiant reste là, présent, étrange. Alors que dans la langue maternelle, malgré la théorie de l'arbitraire de Saussure, le signifiant et le signifié sont tellement mélangés dans votre esprit que vous n'entendez plus que le dernier. Ou plustôt : le signifiant (j'ai du mal à exprimer cela) est tant imprégné d'une espèce d'évidence, qu'il n'apparait plus dans toute son étrangeté fondamentale.
"Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!"

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis »

Il est bien, lui.

Ça me rappelle quand le forum était vivant... Ah, les années folles...
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti »

Sommes-nous comme la bande-dessinée, un milieu en crise ? ^^

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti »

groopynat le jeudi 9 avril 2009 a écrit :Psst Captain, il me semble bien qu'on dit plutôt "je te sais gré" (cf http://www.cnrtl.fr/definition/gré, D-2)
:P

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti »

Marius te sera gré de lui pallier mes messages qui trahit leur absence, puisque semble-t-il-donc que tu te les as gardés par devers ta personne puisque tu n'es pas sans m'afficher de leur vue. Mais je te saura gré à l'aviendre de nous cacher de comment mon style s'est par soi exempté avec l'âge de se réserver pléthore d'incorrections à sa gibecière.
Diantre, j'ai beau relire, je ne comprends point.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti »

Je n’exhumais que Groopynat, suivant par là une voie d'archiviste dans laquelle tu fus mon exemplaire prédécesseur.
Cela dit, tu ne m'expliques pas mieux le paradigme être/savoir gré que tu as posé.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti »

Je ne sais pas si c'est les éloges de Marius qui t'ont poussé à écrire et à nous partager ce poème, dans tous les cas tu as bien fait ! On s'y abreuve avec une réelle soif.

Le p'tit polonais m'a aussi fait jouer à l'archiviste et je peux transformer ce vieux "TL;DR (pasencore)" du 27 février 2013 en accusé de lecture.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis »

Meuh ? Le premier paragraphe est super, mais ça se casse la gueule après. Dommage, je suis sûr que tu arriverais à le refaire en mieux celui-là.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti »

Quant à moi, je l'en-caisse dans ma tête tel qu'il est. J'aime vraiment beaucoup.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis »

Captain Boney Boone a écrit :Souviens-toi que tu vis.
Eeeeeeeeeeeeeh !
Ainsi parlait Aragathis.

Répondre