Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis »

Que c'est beau... Un grand bravo, c'est peut-être bien le meilleur de ton palmarès ! En tout cas, c'est celui qui m'a le plus plu.
Ainsi parlait Aragathis.
Avatar du membre
Waylander
Messages : 145
Enregistré le : 18 janv. 2009, 23:14

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Waylander »

Que vois-je, Ara? Tu t'es enfin mis au vers Anglais? Celui qui, à mes yeux, même s'il ne possède pas la douceur du Mot français, contient la musicalité la plus belle?
Un menuet? C'est est insensé! Un rigodon ou un passe-pied eussent été plus indiqués!
Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis »

Si fait, l'ami ; c'est récent, c'est unique, et ça ne se reproduit pas pour l'instant. Un de ces quatre matins, peut-être.
Ainsi parlait Aragathis.
Agnès
Messages : 98
Enregistré le : 22 sept. 2009, 11:41

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Agnès »

moi je parle pas assez bien anglais pour faire ça...^^ mais c'est vrai que c'est, comme l'allemand, très musical!!

j'aime bien le
"and the taps of you feet
scand the rythm of the world"
Avatar du membre
Waylander
Messages : 145
Enregistré le : 18 janv. 2009, 23:14

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Waylander »

Ca sent la nouveauté, Ara, mais le rythme est pas mauvais. Je suppose que tu t'y connais en versification Anglaise...

Par contre, quelques fautes, notamment "flour" qui est en fait floor... :-P
Un menuet? C'est est insensé! Un rigodon ou un passe-pied eussent été plus indiqués!
Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti »

@ Waylander : Ouais ! T'es vivant ! Et vive Rousseau !

@ Aragathis : Merci pour le compliment, :-) ! Et p'is un truc que j'osais pas dire : ben euh... tes rimes anglaises... certaines n'en sont pas. Par ex, "age" ne rime pas avec "passage", puisque l'accent de passage est sur la première syllabe, ça se prononce [pæsɪd͡ʒ]... Enfin bref, sinon c'est du bon poème, et p'is c'est vraiment de l'anglais, l'anglais est toujours très concret et imagé dans son vocabulaire, même pour parler philosophie et bidules transcendantaux, et tu l'as compris. C'est par contre moi qui n'ai pas tout compris, pas aussi bon dans la langue de Milton que toi.
Avatar du membre
Waylander
Messages : 145
Enregistré le : 18 janv. 2009, 23:14

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Waylander »

Il y a effectivement quelques incohérences, notamment au niveau du "stressing" - de l'accentuation. C'est très difficile pour les français, dont la langue est plus "plate" que celle des Allemands, par exemple, et dont la poésie fonctionne de la même manière. Du potentiel donc, c'est musical.
Content de te revoir aussi, Yelti!
Un menuet? C'est est insensé! Un rigodon ou un passe-pied eussent été plus indiqués!
Avatar du membre
Battologio
Messages : 648
Enregistré le : 10 sept. 2009, 18:50
Localisation : Agatharchidès

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Battologio »

@ Yelti : Un petit texte ma foi fort sympathique !

@ Ara : Extra, je suis moi aussi fort aise de voir que tu t'es mis à rimailler en la langue d'Albion. J'aime. (Histoire de rajouter mon grain de sel inutile : gare, j'ai eu l'impression que pour toi rythm se prononçait à peu près comme "rythme", alors qu'en anglais on prononce bien deux syllabes distinctes : "ri-teum" en quelque sorte. Enfin, c'est peut-être une hallucination de mon cerveau malade). Congratulations anyway.
"Le savoir, n'est-ce pas, est un bien précieux. Trop précieux pour ne pas être partagé !" (Battologio d'Epanalepse, VII, 14, 5)
Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis »

@ Waylander, Batto et Yelti réunis : j'ai oublié de corriger la faute de floor, scusez-moi m'seigneurs. Et rythm, en effet, se prononce en deux syllabes ; c'est exprès, je pense que le côté angoissant de cette brisure de rythme transparaîtra mieux en musique. Pour les problème de rime, je ne m'en soucie guère : les anglais et anglophones sont des pros des chansons sans rime... Merci pour les compliments, aussi.
Ainsi parlait Aragathis.
Avatar du membre
Waylander
Messages : 145
Enregistré le : 18 janv. 2009, 23:14

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Waylander »

Je voudrais pas sonner condescendant, mais si t'as besoin de conseils pour composer en Anglais, tu peux t'adresser à moi, je serais ravi de mettre mes modestes connaissances au service de ton talent.

Je viens de commencer (en Anglais toujours) une "Fable" sur Elisabeth Bathory, personnage qui me fascine, je posterai le résultat.
Un menuet? C'est est insensé! Un rigodon ou un passe-pied eussent été plus indiqués!
Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis »

Juste un coup de main en passant

- Salut salut.
- Tu es qui ?
- À ton avis ? Tu te creuses la tête depuis tout à l'heure, le visage dans les mains et les coudes sur la table, tu cherches désespérément une idée à écrire, et en te retournant tu vois une fille assise sur le tabouret ; je suis ta muse, bien sûr.
- Pas possible. Complètement illogique.
- Qu'il y ait une fille dans ta chambre ?
- Non. Enfin si, mais je voulais dire que le tabouret était à ma droite quand je me suis assis sur la chaise.
- Quel intérêt ?
- Aucun. Qu'est-ce que tu veux ?
- T'es gonflé. C'est à moi de te demander ça.
- Pardon ? Qui vient d'apparaître comme ça, sans un bruit ?
- Ben, ta muse.
- Merci.
- De rien.
- On peut arrêter le tir une seconde ? Je crois que j'ai sauté un chapitre ou deux.
- Tu es en panne d'inspiration, donc je viens t'aider. C'est pourtant simple, zut.
- Qu'est-ce que tu foutais toutes les fois où je bloquais comme ça ?
- T'avais jamais un tabouret à proximité, et j'ai horreur de rester debout.
- J'espère que t'as pas un salaire mirobolant.
- T'es pas sympa.
- D'abord, qu'est-ce que c'est que ce déguisement ?
- Oh, hein, les guirlandes de lierre dans les cheveux c'est joli mais ça gratte, tu pourrais faire un effort et apprécier l'attention.
- Qui t'a demandé d'en mettre ?
- C'est toi qui m'imaginais comme ça.
- Ben voyons. T'aurais pu pousser le réalisme à embarquer une lyre, aussi.
- Bien sûr que non, c'est ringard.
- Et la verdure dans les cheveux, c'est la dernière mode ? Mais d'abord, comment tu peux savoir que je t'imaginais façon Grèce antique ?
- Parce que tu m'imagines comme ça à l'instant même, évidemment. D'ailleurs, tu viens de vérifier sur le net que le lierre était bien un attribut de Dionysos, juste pour ne pas écrire n'importe quoi.
- Comment tu le sais ?
- Je viens de te voir le faire. La terre appelle la Lune, je te rappelle que je suis assise à côté de toi...
- Eh ho ça va, hein, tout ce que tu as réussi à m'inspirer jusqu'ici c'est un double dialogue aberrant avec toi qui es sensée être juste là mais qui en vrai n'y est pas et je parle au mur parce que ma tête est malade et que j'arrive plus à suivre du tout.
- Peut-être, mais tu en es presque à une page. Par contre, s'il te plaît, ça t'arracherait le cortex de m'imaginer avec un jean et des baskets ? La toge et les cothurnes, c'est bien joli mais c'est pas confortable du tout.
- C'est mieux comme ça ?
- Ça serait parfait avec un T-shirt.
- Excuse, t'aurais dû préciser. Mais fais pas trop ta difficile, non plus. Tu t'es amenée ici juste parce que je viens de voir une scène de ce genre dans un Woody Allen.
- Oui, bon, disons que ça m'a rappelé que ça faisait déjà un petit moment que tu demandais mes services.
- Dix-huit ans.
- Le temps passe. Tu en perds, d'ailleurs, reprends le stylo.
- Je tape à l'ordinateur.
- C'est une expression.
- Bon... Mais je viens de relire...
- Je sais, j'ai vu.
- Zut, voilà. Je viens de relire, et c'est naze. T'aurais vraiment pas un peu de vraie inspiration à me passer ?
- Allez, tu viens de corriger quelques mots par-ci par là, c'est déjà mieux.
- Peut-être, mais j'ai calé cinq minutes avant et après ta dernière réplique.
- Tu feras mieux la prochaine fois. Regarde, tu as laissé un s en trop ici.
- Merci. Tu voudrais bien m'expliquer pourquoi je n'arrive pas à écrire ?
- C'est parce que je ne viens jamais te voir.
- Pour la différence de qualité...
- D'accord, c'est pas tout. Mais je ne vais pas te mâcher le travail, non plus.
- Allez, tu peux bien m'aider un peu...
- Pour la reconnaissance débordante dont tu fais preuve ?
- Non, parce que sans moi tu es au chômage.
- Touché.
- Alors, explique un peu.
- Non. Si tu ne te débrouilles pas, ça n'a aucune valeur.
- Quelle importance ?
- Si tu tiens au talent que tu peux développer, oublie que j'ai des réponses.
- Comment ça ?
- Si je te dis comment écrire, tu ne feras que des nullités à gros succès.
- Et alors ?
- Fais pas semblant : tu sais bien que c'est pas ce que tu veux.
- Tiens, dis-le moi ce que je veux, si tu es si maligne.
- Bien essayé. Si tu ne le sais pas toi-même, comment je pourrais le savoir ?
- Tu connais bien les réponses à beaucoup de... Non attends ne me fais pas ces yeux-là, et encore moins ce sourire. « Si je le sais, c'est que tu le sais », tu vas me sortir un truc du genre, non ?
- Puisque tu le sais déjà...
- Crève.
- Je me disais bien que ça ne te plairait pas des masses.
- Mais alors si je sais comment écrire, pourquoi je n'y arrive pas ?
- L'important c'est pas de savoir, c'est de faire.
- Je... Zut.
- N'est-ce pas.
- Mais alors pourquoi je veux écrire ?
- Tu veux en retirer quelque chose.
- Tiens, tu n'esquives pas avec un miroir métaphysique cette fois ?
- Pas la peine, tu as déjà conscience de cette réponse.
- Si c'était le cas, pourquoi j'aurais posé la question ?
- Pour voir la réponse écrite sur ton écran.
- Mais je veux quoi ? De l'argent ? De la reconnaissance ? La gloire ?
- Fais pas semblant, tu sais très bien.
- Pas faux, j'arrête.
- C'est bien, tu es conscient quand il le faut.
- Tu parles ; c'est raisonnable de délirer trois quarts d'heures dans sa chambre avec une fille dont je ne connais pas le visage et qui est censée être ma muse enfin venue ?
- Raisonnable, l'artiste ? Ça me ferait mal. Tu es toi, et c'est ce qui compte.
- Je ne suis pas convaincu du tout, ça ressemble à un lieu commun de psychologie entre potes adolescents.
- C'est ce qui compte au sens où tu ne peux pas créer sans laisser une part de ton âme.
- L'âme, ça n'existe pas.
- L'électricité non plus, visuellement.
- Mets tes doigts dans une prise, pour voir.
- Essaie de créer avec l'esprit seulement, pour rigoler.
- Je n'ai jamais eu envie d'être journaliste.
- Ben voilà, tu retrouves ton ironie.
- Tu t'en vas déjà ?
- Eh oui, faut que j'aille récupérer mon gosse à l'école. Et puis, t'as plus besoin de moi pour un moment, t'as deux pages et demi à peaufiner.
- Ton... T'as quel âge ?
- On s'en fiche.
- Pas faux. Mais c'est qui le père ? Allô ? Eh, pourquoi tu rigoles ?
- J'oubliais, je t'ai jamais prévenu. Tu pigeras peut-être quand je te dirai que le petit est le premier de tes textes ?
Ainsi parlait Aragathis.
Avatar du membre
Waylander
Messages : 145
Enregistré le : 18 janv. 2009, 23:14

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Waylander »

Ah, ah, excellent!

J'aime moins la fin, qui semble en contradiction avec le fait que la Muse ne t'a jamais visité, mais j'ai beaucoup ri.
Un menuet? C'est est insensé! Un rigodon ou un passe-pied eussent été plus indiqués!
Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis »

L'analogie est particulièrement maladroite, mais Marie n'a pas eu besoin de rencontrer Dieu pour porter Son fils...
Sinon, merci beaucoup :P .
Ainsi parlait Aragathis.
Avatar du membre
Yelti
Messages : 2106
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti »

Hé hé... J'aime moyennement la langue utilisée. (Mais on ne va pas se remettre à disserter là dessus ;)) Par contre, j'ai bien aimé la petite pointe de misologie : "Raisonnable, l'artiste ? Ca me ferait mal."
Avatar du membre
Waylander
Messages : 145
Enregistré le : 18 janv. 2009, 23:14

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Waylander »

Je m'avance peut-être, mais je crois que c'est cherché. J'ai eu la délicieuse impression d'un adolescent boutonneux en quête de réussite artistique -et de lui-même, au point qu'il se créé, qu'il imagine, qu'il se dépeint une muse. Le discours naïf et presque cru cache en fait une tendance existentialiste, si j'interprète bien. Et, au niveau des idées, j'ai adoré la rupture du ton de "Mets-moi un T-shirt." Si la muse est la création de l'auteur, alors sa semi-nudité n'est qu'un fantasme adulescent qui jure avec les grands idéaux du poète. J'ai adoré.
Un menuet? C'est est insensé! Un rigodon ou un passe-pied eussent été plus indiqués!
Répondre