Page 1 sur 1

la BD qui m'a donné des crampes aux abdos

Posté : 19 déc. 2007, 22:26
par Tom Bombadil
j'ai tellement rigolé que j'avais bien mal aux joues et aux abdos...
C'est - le hasard fait bien les choses - encore une histoire d'hidalgos et de batailles, comme celles de la jeunesse de don Lope. Je sais pas si elle est encore éditée :
Le Cid version 6.0, de Vandermeulen & Morvandiau, édition Rackham, 2005

Posté : 30 sept. 2008, 10:45
par N'Elouïse
bah moi, je suis une fidèle de F'Murr et de son Génie des Alpages...
c'est certes un peu tordu, un peu psyché... après tout, ça remonte à l'époque de Pilote pour les premiers tomes (1973 qd même, et en 1977 apparaitra Thorgal, ZE BD ^^)
mais ces histoires loufoques de moutons et de chiens de berger... moi j'aime xD
pis, comme nos deux héros loués ici sur ce forum, F'Murr fait preuve de beaucoup de travail de recherche et d'imagination, rien qu'à travers les noms (près, voire plus de 200 différents pour toutes les brebis des 14 tomes!) !
je dis, chapeau bas moi! ^^

et là, je file m'acheter le Bêêêêste of! mdr

Posté : 10 nov. 2008, 20:24
par titi
i'a pas a dire...le génie des alpages..écroulant de rire.
Moi personnellement, chaque fois que j'en relis une, je trouve des détails (comme un aparté sur le serpent, l'aigle qui se prend le bord de la case...) que l'on ne voit pas au premier abord mais qui sont parfois plus marrants que l'histoire principale..

Mon fétiche : How do you do ...Yau de poele?

Posté : 15 nov. 2008, 01:53
par hsdcdb
titi a écrit :i'a pas a dire...le génie des alpages..écroulant de rire.
Moi personnellement, chaque fois que j'en relis une, je trouve des détails (comme un aparté sur le serpent, l'aigle qui se prend le bord de la case...) que l'on ne voit pas au premier abord mais qui sont parfois plus marrants que l'histoire principale..

Mon fétiche : How do you do ...Yau de poele?

Je ne connais pas cette série, mais j'aime bien la phrase que tu cites.

Absurde au possible. D'un drôle à toute épreuve. Dommage que beaucoup ne puissent la comprendre aujourd'hui...

Posté : 15 nov. 2008, 15:23
par AmélieD
J'ai mis des années à comprendre le calembour en français, me demandant bêtement ce que pouvait bien être un "yau de poêle" et un "l'à matelas"...

Mais maintenant que j'ai enfin percé le secret des ces expressions mystérieuses, j'aime beaucoup aussi le How do you do... yau de poêle ?

Posté : 15 nov. 2008, 16:43
par Lorengarm
Malheureusement pour moi je n'ai toujours pas compris ! :(

Posté : 15 nov. 2008, 17:43
par hsdcdb
Lorengarm a écrit :Malheureusement pour moi je n'ai toujours pas compris ! :(

@ Loren : "How do you do ?" signifie, tu le sais, "comment vas-tu ?"

Or, il y a de cela quelques nombreuses années, il existait des jeux de mots laids, de ceux qui font les gens bêtes, que l'on se disait en se rencontrant :

"Comment vas-tu ... yau de poêle ?
- Ca va, et toi ... l' à matelas ?"

=> tuyau de poêle (les anciens poêles à charbon dont la fumée sortait par le tuyau vertical)
=> toile à matelas

Ca ne vole pas haut, bien au contraire, mais personne ne l'a jamais prétendu non plus. Juste une façon d'égayer le quotidien morose des automnes parisiens.

Posté : 15 nov. 2008, 23:12
par kervin
Il fallait tout de même l'inventer ! ^^

Re: la BD qui m'a donné des crampes aux abdos

Posté : 24 juin 2009, 21:01
par Bragelonne
aah le génie des alpages ... une de mes séries adorées
moi allez savoir pourquoi je suis restée sur la phrase de tombed kamione dans "tombed kamione et chicougnougnette sont dans un bateau"
qui est donc "une mare dans la mer, il sont fous ! " bon voilà ^^
en tout cas pour revenir à mes moutons (c'est le cas de le dire) (en une journée j'arrive à parler deux fois de mes moutons)
je l'ai pratiquement tous appellé avec des noms de la série
il y a donc eu Romuald, poupette,trotinette,bouclette,Lafayette,Pâquerette(née à Pâques),chouquette,clochette...
voili voilà

Re: la BD qui m'a donné des crampes aux abdos

Posté : 09 déc. 2009, 10:54
par Laurent Jerry
...et LA phrase mythique du Génie des Alpages, la référence ultime, restera pour moi toujours et à jamais :
Gaelann a écrit :Je suis une victime. On n'a jamais vu traiter une victime au papier de verre.
À remettre en contexte, bien entendu, quoique le plus drôle, c'est quand même justement de la sortir hors contexte.