Page 1 sur 3

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 08:54
par Colin
Le choix sera difficile ! (personnellement, je ne me suis pas trouvé terrible...)
Comme d'habitude je vous fais part d'un inutile constat, mais, pour changer, je félicite le Captain pour la célérité dont il usa à rendre les oeuvres.

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 11:51
par Aragathis
Yelti, un fort beau poème, bien ordonné, et malgré quelques petites erreurs dans le nombre de syllabes, tout à fait respectueux des règles. Un sujet bien choisi, maîtrisé, des références, certains vers splendides ("Combien de jouets morts en espérant de Dieu!")... Bravo! Juste un bémol : tu n'as pas vraiment fait référence à l'histoire. Si je me trompe, contredisez-moi sur le champ.

Colin le gourmand, tu m'as un peu moins enthousiasmé. D'abord à cause de la faute récurrente ("que n'ais -je..."), ensuite par un nombre un peu plus grand d'erreurs quant aux douze syllabes. Mais le thème était des plus inattendus, et la forme fort intéressante : toutes ces questions de regret donnent un rythme bien dense à ton poème.

Tibert. Ah, Tibert... Que de problèmes dans les syllabes! Et dans l'orthographe aussi, souvent. Mais (et c'est valable pour tous) ce n'est au fond que détail. Mais la conclusion des deux dernières strophes est excellente! Quelle auto-dérision! Tu gagnes un bon paquet de points là-dessus.

Passons au troubadour Scarabeille. Là aussi, un ou deux alexandrins boiteux. Mais on s'en cogne, parce que j'ai a-do-ré ton oeuvre! De l'humour, de la blague, de la geste, de beaux gestes, un bon bouc émissaire, la transmutation d'une rixme en épopée Tolkiennique ou Homérienne (ou plutôt l'inverse)... Que du bonheur. Et même si le thème de l'histoire n'est pas abordé comme on s'y attendait, tu remportes mon vote, et ma palme, et mes félicitations!
Il reste du popcorn?

J'apprends à la fin du message que, moi aussi, j'ai refusé des règles. Probablement un certain nombre d'erreurs, dont un s ajouté à une fin de vers alors qu'il me fallait respecter l'orthographe. Mea culpa. Pouvez-vous m'indiquer les fautes que j'ai commis?
C'était une bien bonne session que ce bouts-rimés n°3.

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 11:56
par Yelti
Hé, hé, je ne sais pas pour qui voter, mais je vois déjà plein de fautes et d'entorses à la règle... C'est "esques frères" qu'il fallait garder et pas "esque frère" ou "esque frères" :-P :-P :-P !
Au Captain : J'eusse aimé que tu conserve l'italicité originelle de certains mots du texte.

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 11:59
par Aragathis
:shock:
Surpris je suis, dirait Yoda. J'ai le mieux respecté les règles? Je ne m'attendais pas à ça. Merci pour l'indication :) .

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 12:05
par Scarabouille
Si tu es jaloux, Ara, j'ai un gros sac de fautes que je peux partager^^.
L'erreur la plus importante à mes yeux (et qui m'a du coup laissé davantage de libertés) est que j'ai bêtement copié collé le dernier mot du poème de Hugo, et non pas les deux derniers pieds. Du coup "vain bruit" n'est plus vain, et toutes sortes de choses...

Je me laisse le temps à la réflexion avant de poser mon choix.

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 12:38
par Yelti
Au fait, Ara, as-tu tenu compte des synérèses quand tu parles de vers mal métrés ? Et si non, où sont-ils ? merci d'avance.

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 12:48
par Aragathis
"Briser les lyres, tuer les Neufs. À l'avenir," où tuer ne me paraîssait pas prononçable en une unique syllabe. Il semble que j'ai tort :oops: .
Et, plus au début : "Clairvoyant, il s'écrie depuis son bout du monde". Le "e" de s'écrie doit-il être prononcé, Boney? Ou me suis-je encore planté? Si c'est le cas, toutes mes excuses à Yelti.

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 12:57
par Aragathis
Ah? Alors ne les comptons pas :D .

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 13:22
par Aragathis
Vouaiiiiiis, j'ai mon vote symbolique! :lol:

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 13:24
par Yelti
Bin quand je prononce "tuer" à l'oral et en la prose, il compte une syllabe. De plus cette synérèse à l'hémistiche met l'accent sur le mot.
Quant aux E qui suivent un i ou un é, tout comme D'Alembert, tout comme Rimbaud, tout comme Verhaeren, je m'en shampouine les mains à l'huile d'olive.

J'ai du mal à tout lire, très sincèrement la cuvée me déçoit beaucoup... mais il me semble que seuls Ara, tibert et moi avons respecter suffisamment de règles pour pouvoir mériter une palme, je ne voterai pas pour moi bien entendu... Donc... allez, une palme pour Ara, une ! Ton titre te fait gagner beaucoup de points, mais voilà ce qui me gêne dans ton poème : tu y dis la même chose qu'Hugo avec moins de talents, tu aurais dû t'éloigner un peu plus du pur pastiche, mais bon les deuxième et troisième quatrains très aragathisiens, très rêveur, me plaisent bien... en dernier, je n'aime pas trop ta façon de versifier, mais bon...

J'avoue avoir voté avant de tout lire (bouh ! c'est mal ! je sais) mais j'ai vraiment du mal avec certains...

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 13:43
par Yelti
Hop ! J'ai tout lu, au niveau du contenu pur, Scarabouille m'a le plus plu mais je ne regrette pas mon vote... je me suis embêter (ai dû changer certains vers) pour respecter la règle des deux syllabes, alors je veux valoriser ceux qui l'ont fait également. Tibert a fait du bon, mais il reste des entorses à la règle... Quant à Aragathis, s'il a tordu le coup à certaines règles de versification respectée par Hugo, il a bien suivi celles de Boone.

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 mai 2009, 16:06
par Colin
Maintenant qu'Aragathis a son vote (que c'est moi que je lui ai donné), cessez cette mascarade et que commence mon intronisation.

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 18 mai 2009, 14:22
par kervin
Tibert emporte mon vote. J'admire toutes les oeuvres le simple fait d'avoir réussi l'exercice suffit pour provoquer mon admiration. Imaginez ce que je ressens lorsque je m'aperçois que c'est réussi mais en plus avec brio ! :clapping: :clapping: :clapping:

Mon coeur à balancé entre Scara et Tibert, sachant que Colin et sa gourmandise m'a tout autant séduit... Mais non vraiment, celui qui coulait le mieux, le plus simplement, celui que j'ai trouvé le plus harmonieux est bien celui de Tibert. Voilà pour mon choix. Ara et Yelti mon comme d'habitude impressionné. J'en reste coi.

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 19 mai 2009, 21:51
par tibert
Belle Cuvée. Portons un toast (au jus de raisin ,voyons! ) au courageux participants.

Tibert. Ah, Tibert ! ... Il avait complètement zappé qu"il y avait un thème à respecter , Tibert !

Scarabouille, un sujet homogène et très bien posé, une langue assez claire et bien maîtrisée.
après la mise en place des premières strophes, celle "en ces enfers... force d'un dieu" est moins convaincante.
Au final, il me manque un petit quelque chose.

Aragathis, beau poème, bien soigné, mais je t'ai vu plus flamboyant . Dommage dans ce bel hommage à Hugo !

A qui donner la palme ? A Yelti ou Colin?
J'ai adoré la rythmique du poème de Colin. C'est lui qui s'est donné le plus de contraintes structurelles, ce qui rend son poème tournoyant comme une danse.
Trois strophes de "Que n'ai-je / Où" qui posent son interrogation . 3 strophes de "Que n'ai-je / Et" qui précisent la pensée. Puis une strophe de "Pourquoi?" qui accélèrent le rythme et l'obligent à tenir toute sa question en UN alexandrin. Pour finir une coda conclusive une strophe complète pour l'ultime question.
J'aurais voté pour toi mais...

Yelti, de la Force & du Souffle, des Rochers , des Tempêtes , un vrai lyrisme romantique ...
Une belle utilisation d'un vocabulaire XIX°, mais introduction d'un sourire typiquement XX°( AHHH, les "Ouf" en milieu de vers!).
Un vrai plaisir à te lire ... A toi les lauriers.

Re: Bouts-rimés n°3 - Œuvres et critiques

Posté : 17 juin 2009, 12:43
par Aragathis
Dites, messires, mesdames et chers bambins, ne croyez-vous point dans vos criards pourpoints qu'il est temps de crier pour les points accordés à ce qu'on a créé? Ne pensez-vous point que le départage se doit faire assez vite, pour savoir qui du bouffon occasionnel - c'est l'un, peu de fois troubadour - et qui de l'occasionnel trublion - c'est l'autre, trouvère peu présent - a gagné le concours par son amical pastiche?
Il ne manque qu'un vote pour l'un ou pour l'autre (plutôt pour lui que pour lui, mais je n'ai pas le droit d'influencer) pour déterminer le vainqueur! Bien sûr, le reste est encore vacant pour ajouter un troisième finaliste, ou encourager un autre qui jusqu'ici n'a point eu de chance! Car enfin, cela ne peut finir ainsi!