la mort de don lope

Discutons de l'oeuvre: Tout sur nos héros, leurs aventures, les références, l'écriture...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

don lope est-il mort?

oui
1
4%
non
24
89%
je ne sais pas
2
7%
 
Nombre total de votes : 27

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis »

Je pense pour ma part que les cadets sont décédés, ainsi sans doute que le maître d'armes. En ce qui concerne Eusèbe, je ne me fais pas trop de soucis, attendu que notre habile rongeur se débrouillera peut-être pour contrefaire le rat (scouique!). Don Lope survivra probablement (ou alors, c'est vraiment pas de chance :D ) et de toutes façons, si ce n'est pas le cas, je traîne les auteurs devant les tribunaux pour faux espoirs.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Don Henna
Messages : 19
Enregistré le : 25 oct. 2007, 16:25

Message par Don Henna »

Croyez-vous vraiment, que le personnage qui fut l'objet du titre et de la couverture d'un tome entier (je parle du Maître d'Armes, évidemment ! :D), dont nos héros partirent à la recherche pendant un tome entier (tom VII), et qui possède une verve aussi extraordinaire que sa lame est fine, puisse mourir ?!?!?!?!
Mais cela ne tient pas debout ! Cyrano de Bergerac ne peut mourir ainsi !
Cela Rostand, il meurt d'un coup de poutre sur la tête. Même si nous supposons que Masbou & Ayroles se fussent approprié la mort de Cyrano, une telle mort est, certes honoreuse, mais tellement improbable...

Je suis autant persuadé de la survie du Maître d'Armes que de celle de Don Lope.

Enfin, nous verrons bien !
8)
« Hin hin ! Messeigneurs ont la rime riche... »

Avatar du membre
augustin
Messages : 37
Enregistré le : 21 déc. 2007, 19:03
Localisation : Dans la bizarre contrée lunaire d'Hyperbolie

Message par augustin »

Justement, il fait l'objet d'un tome entier, il ne participe qu'à celui là (je sais ma logique est pourrie mais bon)
Au risque de me répéter, je rappelle qu'il avoue lui même que c'est son 'ultime tirade" Mais bon sang, tout est tourné vers là ! Est-ce un hasard si, juste après le roulement minuscule d'Eusèbe au début de la tirade, on voit Mendoza triomphant entrer dans la ville avec ses gros tambours ?
Et qu'aurait fait le Maître d'Armes ? Il n'aurait tout de même pas pris la fuite, ce serait totalement illogique !
Hardi, joyeux soldats ! Allons, bombant le buste,
Chercher de belles morts dans une guerre juste !

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Message par hsdcdb »

augustin a écrit :Justement, il fait l'objet d'un tome entier, il ne participe qu'à celui là (je sais ma logique est pourrie mais bon)
Faux.

Il intervient dans les cases blanches du tome 7.

Et l'on y fait fréquemment allusion, plus ou moins directement, au moins à partir du tome 5, voire avant, comme je l'explique plus haut.

Au risque de me répéter, je rappelle qu'il avoue lui même que c'est son 'ultime tirade"

Pas exactement. Puisqu'il n'a pas le temps de faire sa tirade. Et qu'il le dit lui-même : "Je ne veux pas mourir sur cette baricade / Sans avoir pu lancer une ultime tirade." Sans tirade, pas de mort.

C'est la "patte" d'Ayroles, de même que pour Lope, le Raïs pleure : "Ne meurs pas". Lope n'est donc pas mort.

Mais bon sang, tout est tourné vers là ! Est-ce un hasard si, juste après le roulement minuscule d'Eusèbe au début de la tirade, on voit Mendoza triomphant entrer dans la ville avec ses gros tambours ?
Et qu'aurait fait le Maître d'Armes ? Il n'aurait tout de même pas pris la fuite, ce serait totalement illogique !
Et être fait prisonnier, ou laissé pour mort ? Ne pensez-vous pas que ce puisse être une solution ?

Et quid d'Eusèbe ? Non, c'est Eusèbe qui d'une façon ou d'une autre, a sauvé la vie du MA. Comme le chante Renaud, "c'est un héros, alors il peut pas mourir."

De plus, le MA mort, comment les autres pourraient-ils renverser la situation ? Et Eusèbe mort aussi alors ? Car il n'est lui non plus du genre à fuir simplement pour sauver sa vie, alors qu'il ne l'a pas fait au moment de l'assaut final.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
augustin
Messages : 37
Enregistré le : 21 déc. 2007, 19:03
Localisation : Dans la bizarre contrée lunaire d'Hyperbolie

Message par augustin »

Premier point : Oublie, je disais moi-même que c'était pourri
Deuxième point : J'avoue ne pas comprendre : il dit lui même qu'il va mourir, mais qu'il veut lancer une ultime tirade avant cette ultime échéance !
Troisième point : Le Prince Jean le déteste trop pour le faire prisonnier sans le tuer ou pour le laisser pour mort sans vérifier. Quant à Eusèbe, avec tout mon respect pour lui, il ne tiendra pas longtemps. Je rappelle que Mendoza a gagné, ce qui veut dire qu'Eusèbe n'a rien arrêté
Quatrième point : Ils peuvent tout changer sans son aide, il n'est pas indispensable
Hardi, joyeux soldats ! Allons, bombant le buste,
Chercher de belles morts dans une guerre juste !

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis »

Je pense pour ma part que le maître d'armes est mort. Et j'ai noté un truc intéressant: on hésitait, hsdcdb et moi, sur l'inspiration des cadets et du maître d'armes (on était d'accord pour dire que Fier-à-Bras, c'était Porthos, qu'Aldrin était Aramis, mais on ne savait pas trop quel titre donner au MA : d'Artagnan, dont il a l'impétuosité tout comme Colin, ou Athos, dont il a la sagesse et l'expérience). Mais Don Lope dit à un moment que son père croyait avoir vu mourir le MA "d'une méchante blessure à la gorge". Or, c'est une balle qui, en l'atteignant à la gorge, tua d'Artagnan (le personnage historique, pas celui du roman de Dumas). Ce serait fort tout de même, si en plus d'être le personnage Cyrano de Bergerac (et non celui de la pièce du même nom!), le MA était inspiré d'un autre, tout aussi authentique!
Mais ce n'est qu'une hypothèse.
Modifié en dernier par Aragathis le 14 mai 2008, 19:49, modifié 2 fois.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
augustin
Messages : 37
Enregistré le : 21 déc. 2007, 19:03
Localisation : Dans la bizarre contrée lunaire d'Hyperbolie

Message par augustin »

La culture d'Ayroles m'étonne chaque jour de plus en plus...
Hardi, joyeux soldats ! Allons, bombant le buste,
Chercher de belles morts dans une guerre juste !

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis »

Moi aussi! :D
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
groopynat
Messages : 168
Enregistré le : 04 nov. 2007, 02:30
Localisation : Picardie

Message par groopynat »

Oui, c'est prodigieux, mais la vôtre n'est pas mal non plus les gars, en particulier notre maître d'armes littéraires et stylistiques à nous (j'ai nommé hsdcdb). :wink:
"La Providence, par des voies détournées, nous aurait donc menés droit au but?!" (IV,46)

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis »

Absolument d'accord avec toi, Groopynat, Hsdcdb m'épate à chaque fois! Il est prof de français (si j'ai bien tout compris), certes, mais tout de même... Impressioné je suis! 8)
Ainsi parlait Aragathis.

yeside
Messages : 10
Enregistré le : 06 avr. 2008, 22:26

Message par yeside »

ptdr :)
tous le monde a voter non
moi aussi
mais peut etre que l'on se voile tous la face devant la douleur que nous causerait la mort de LOPE

Avatar du membre
caillou
Messages : 88
Enregistré le : 03 nov. 2007, 15:13

Message par caillou »

hsdcdb a écrit :Et quid d'Eusèbe ? Non, c'est Eusèbe qui d'une façon ou d'une autre, a sauvé la vie du MA. Comme le chante Renaud, "c'est un héros, alors il peut pas mourir."
Eusèbe s'est probablement caché sous son casque comme on le voit quelques pages auparavant.
Vous fûtes plus héroïque, vous fûtes courageux [Eusebe/Chasseurs de chimères]

yeside
Messages : 10
Enregistré le : 06 avr. 2008, 22:26

petite hypotese amusante (pas trop)

Message par yeside »

Cela Rostand, il meurt d'un coup de poutre sur la tête. (le maitre d'arme)


dans je ne sais plus quel tome le 5 peut etre.
EUSEBE se lance dans une expliquation pour se dédouane d'avoir etait aux galeres et il dit : "mais je vous jure ce n'est pas moi qui ai tue le ........................ "^^
je pense que les auteurs ont repris le thème de la mort de CYRANO écrite pas ROSTAND mais que celui-ci aurait survécu a ces blessures.
EUSEBE aurait etait injustement condamne pour mort de cyrano (peut etre victime du complot de vulgence le frere de EUSEBE)

hypothèse inintéressante non?
en tout cas cherchez dans les tomes 5 et 6 ou eusebe relate ses aventures

voili voilou bonne chance dans vos cogitations

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Message par hsdcdb »

Bonjour Yeside,

Cette anecdote que tu racontes se situe dans le tome 7, lors de la remontée du Pic sans cime.

Cependant, ton hypothèse n'est en effet pas inintéressante. Je n'y crois pas, cela dit, car elle me semble un peu trop tirée par les cheveux, mais elle a le mérite d'être originale.



@ Ara :

Pour ce qui est de la blessure à la gorge, Savinien (l'homme du XVIIe) a lui-même été réellement blessé en 1640, lors du siège d'Arras, par un coup d'épée qui lui a traversé la gorge.


@ caillou :

Eusèbe, se cacher ? C'est faire vraiment peu de cas de lui...
J'en doute beaucoup.


@ groopy : mais tu as toi aussi apporté des éléments intéressants. ;)
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis »

hsdcdb a écrit :Eusèbe, se cacher ? C'est faire vraiment peu de cas de lui...
J'en doute beaucoup.
Et pourquoi pas? Son don pour l'imitation lui est fort utile! Peut-être y a-t-il des carottes sur la Lune...
Ainsi parlait Aragathis.

Répondre