BRAOUUUUM !!!

Vous êtes nouveau ? Alors présentez-vous !

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: BRAOUUUUM !!!

Message par Aragathis » 15 janv. 2012, 15:14

Ah tiens, pour une fois qu'on me demande mon avis sur un sujet que je maîtrise plutôt bien...
Je lis ça et je reviens. De toute façon j'ai rien à foutre, je suis juste en partiels.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: BRAOUUUUM !!!

Message par Aragathis » 15 janv. 2012, 16:36

Remarque 1 : Ah tiens, une blonde en slip.
Remarque 2 : Mais... Y a point d'alexandrin ! M'aurait-on donc menti ?
Remarque 3 : Ah bah si, quelques-uns, sans but et au hasard, du moins me semble-t-il.
Remarque 4 : Ah tiens, une blonde en slip en position d'atterrissage classe mais débile.
Remarque 5 : Ces deux vieux sages sont bien sympas, mais je crois qu'ils n'ont jamais vu un jeu de go de toute leur vie.
Remarque 6 : C'est marrant, mais la typo des messages de mort sur les paquets de clopes ne colle pas aussi bien dans une bd.
Remarque 7 : Ah tiens, une brune décolletée. Il me semblait aussi.
Remarque 8 : Quand on se plante de cadrage, on n'essaie pas de dissimuler ça en allongeant l'image, ni dans un sens ni dans un autre. Ça ne marche pas.
Remarque 9 : Oh le joli combat verbeux, à l'eau de rose puisque ce n'est au sang.
Remarque 10 : Encore une fois, pourquoi donc passer à l'alexandrin aussi approximatif que systématique, alors que ce n'était point le cas avant ?
Remarque 11 : Ah oui c'est bien ce que j'avais cru voir : tous ces ninjas, bushis et autres dieux nippons ferraillent à l'européenne. Pour un peu, on s'attend presque à les voir une main dans le dos et un chapeau plumé sur la tête.

Passons aux compliments, il est temps pour une petite pause dans la critique (qui, avouons-le, frôle parfois le troll).
Le dessin est agréable, même s'il pèche souvent au niveau des mouvements (ça se sent, notamment, dans les combats ou les séquences "déplacement ninja"). Il sert bien le propos et n'est pas là pour illustrer bêtement le texte, mais bien pour ajouter de la profondeur à l'histoire en donnant des indications mystérieuses sur lesquelles on n'insiste pas (l'ombre différente de la grenouille au coin du feu est un bon exemple, puisqu'elle développe sans mot dire la nature étrange de cet être).
Si je ne comprends pas à fond l'histoire, son déroulement reste clair et surtout crédible, au sens où on s'y croit. Elle passe bien.
En revanche pour les textes (et là attention, je reviens au canardage), je n'accroche pas. Mais alors pas du tout, pas plus qu'un lapin n'a envie de mourir ou qu'un renard ne voudrait faire une croix sur son repas. Pourquoi passe-t-on, au beau milieu du lot, à des dialogues en alexandrins ? Pourquoi n'avoir pas fait dès le départ, ou refait après coup, tous les dialogues en vers ? D'ailleurs, trop de ces vers sont faux : tu oublies la moitié des "e" muets (ou pas muets justement, je ne me souviens jamais du terme). Je passe sur les quelques problèmes de style comme le vieux qui, au beau milieu d'une tirade au demeurant fort classe, nous sort un "Les voilà t-y pas" qui n'a vraiment rien à fiche là.

Pour résumer mes réactions, nous disons donc :
1 - Pourquoi une blonde ?
2 - Pouf pouf, je voulais dire Pourquoi une blonde en slip alors qu'elle porte des épaulières de métal ?
3 - Pourquoi ce changement de registre alors que tu démarres en prose ?
4 - Pourquoi ces changements de typo, parfois au milieu d'une phrase ?
5 - Pourquoi, mais pourquoi cette scène de combat pseudo romantico-cucul ?
6 - En ce qui concerne les trois ou quatre cases où vous avez déformé l'image pour la faire entrer dans le cadre... Vous êtes bons pour les redessiner.
7 - Jetez un œil sur une vraie partie de go, parce que là c'est plutôt drôle.
8 - Retrempe-moi un peu tous ces vers, ils ne sont pas assez acérés. Certains sont bons, effectivement, d'autres servent admirablement le cadre de l'action ; mais ils sont un peu trop nombreux (surtout qu'ils sont les plus profus au beau milieu des mouvements de combat, ce qui ralentit considérablement le dynamisme de l'action comme de l'histoire).

Mais aussi :
1 - De bon dessins, qui deviendront sans doute excellents.
2 - Des personnages pleins et reconnaissables, même si un peu décalés parfois. Rai est très bien, par exemple ; Nausicaa, par contre...
3 - Une histoire prenante.


Continuez bien, ça peut devenir une très bonne BD.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Rai de Kumano
Messages : 68
Enregistré le : 17 sept. 2011, 01:22

Re: BRAOUUUUM !!!

Message par Rai de Kumano » 16 janv. 2012, 02:07

Hiiiiiiii-Ha ! Aragathis, si on le cherches, on le trouves ! Boudiou ! Pas piqué des hannetons l’animal. Merci sincèrement, gars, d’avoir pris sur ton précieux temps de révision pour me répondre. Je vais commenter point par point tes critiques, mais d’abord, je vais t’expliquer en deux mots la genèse et la vocation de mon projet ; tu comprendras mieux pourquoi le résultat est si loufoque, et aussi pourquoi je m’en préoccupe à peu près autant que de mon premier vélo. A la base, Samly, le petit têtard rouge dont je raconte la légende, était la mascotte éponyme de ma société, dont les prestations d’acteur se résumaient à des apparitions dans des strips publicitaires, dans le genre de celui-ci (tu pourrais me spoiler l’image, pour que ça occupe moins de place ?) :

Image

Jusqu’à tout récemment, les épisodes de la BD étaient imprimés sur des tracts A3 pliés, puis distribués par publipostage à mes clients, flanqués d’une réclame qui prolongeait grossièrement la trame de l’histoire. C’est ainsi, par exemple, que la blonde aux sous-vêtements de combat se retrouvait à vendre des nems (spoiler, s.t.p.):

Image

C’est aussi la raison pour laquelle le scénario de la BD, improvisé mois après mois, est aussi conventionnel, que les personnages sont si stéréotypés, et qu’il reste dans des bulles aux dialogues surréalistes, des vestiges de contraintes commerciales où j’ai dû faire allusion à des sushi-bars, ou à des guildes de sushimen. En bref, tous les défauts flagrants de la BD, je les connais, mais ne prendrais pas la peine de les corriger, car cette préquelle n’a évidemment pas la vocation d’être éditée ; son objet est d’expérimenter un truc inédit et passionnant, pour lequel j’avais besoin de solliciter vos avis et conseils. Je l’ai dit, Ayrolles a eu le premier l’idée géniale d’occuper de façon optimale l’espace exigu des phylactères, en se servant de la concision aphoristique de l’alexandrin, élevant d’un coup le niveau littéraire de la BD à des hauteurs stratosphériques, comme personne ne l’avait fait auparavant. Mais si tous ses dialogues sont comme ceux que j’ai lus dans le premier tome de De Cape et de Crocs, j’ai le sentiment que l’auteur, soit par choix stylistique, soit par prudence éditoriale, s’est cantonné volontairement au registre de la comédie de Rostand ou de Molière. L’expérience que j’ai voulu tenter en recyclant le script de ma BD à sushis, était de faire une tragédie classique en manga. Et la question qui me turlupinait, pour te la formuler précisément, cher Ara, était de savoir si l’on pouvait s’affranchir de l’excuse comique, pour sceller l’union contre nature entre la forme d’écriture la plus académique et la littérature la plus populaire, et si l’introduction franche des belles lettres en terres geek, sur le ton sombre et premier degré de la tragédie, n’était pas fatalement vouée à la débâcle artistique.

Finalement, avec tout ce que j’ai déjà dit, ce n’est plus la peine que je réponde à ta critique point par point : je suis complètement d’accord avec tous tes trolls. J’en commenterai certains, juste pour le fun:

1) « Ah tiens, une blonde en slip. »
Pas slip ! J’ai dit sous-vêtements de combat !

2) « Ces deux vieux sages sont bien sympas, mais je crois qu'ils n'ont jamais vu un jeu de go de toute leur vie. »
C’était justement la fameuse variante dite des ‘Vieux sages sympas’, pauvre ignare !

3) « C'est marrant, mais la typo des messages de mort sur les paquets de clopes ne colle pas aussi bien dans une bd. »
Là, c'est drôle, j’avoue.

4) « Oh le joli combat verbeux, à l'eau de rose puisque ce n'est au sang. »
Je visais le Best-seller, t'as pas lu Twilight?

5) « Encore une fois, pourquoi donc passer à l'alexandrin aussi approximatif que systématique, alors que ce n'était point le cas avant ? »
L’idée m'était venue en cours de route, je me suis mis à l’expérimenter sans m’encombrer d’explications, puisque de toute manière, la BD ne sera pas éditée. Mais s’il fallait inventer une raison bidon, je dirais que pour respecter l’unité de temps de la tragédie classique, la partie en prose servant de prologue relatait les évènements de la veille, tandis que la partie versifiée relatait toute l’action du lendemain. Entre parenthèses, des ruptures de genre aussi radicales se sont déjà vues. Par exemple, dans ‘une nuit en enfer’, de Rodriguez, le film de gangsters vire sans trop d’explications au film de vampires, à la moitié du timeline. Ce procédé permet de séquestrer un public non averti, pour lui faire découvrir un genre où il n’aurait jamais mis les pieds.

6) « Retrempe-moi un peu tous ces vers, ils ne sont pas assez acérés. »
C’est vrai, c'est vrai...je pouvais facilement faire des vers dix fois meilleurs, mais je me suis dit, pourquoi ne pas plutôt faire des vers merdiques, juste comme ça. L’est con, le renard ! Tu crois que j’ai pas essayé de faire de mon mieux? J’étais déjà à fond les manettes ! Oh, y a pas marqué Racine, là ! C’est Rai qui les a pondus, les vers ! Tu t’attendais à quoi ? Non, mais je te jure.

7) « D'ailleurs, trop de ces vers sont faux »
Mais pas du tout. Ce sont des alexanmandarins (alexandrins made in Taiwan), onze, douze ou treize syllabes, ça dépend du feng shui.

8.) « En revanche pour les textes (et là attention, je reviens au canardage), je n'accroche pas. Mais alors pas du tout. »
Sérieusement, c’est ça que je voudrais comprendre. Est-ce que mon texte ne te plait pas à cause des quelques fautes que t’as citées, où bien est-ce que tu le trouves dans son ensemble inadapté à la BD, trop premier degré, trop grandiloquent, trop kitch, mauvais ?


Pour résumer, ma question finale est : à ton avis, en faisant abstraction des nombreux défauts évidents dont tu as parlés, que dois-je changer pour que ma BD te plaise, si je veux persister dans le genre de la tragi-comédie classique sauce manga, en alexandrin intégral ? :)

On en rediscutera après tes exams. Bonne chance l'artiste! :thumbsup:
Faire de l'esprit lorsqu'entre mes mains l'on tombe,
C'est creuser à l'aide de sa langue, sa tombe.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: BRAOUUUUM !!!

Message par Aragathis » 16 janv. 2012, 09:19

Rai de Kumano a écrit : Ayrolles a eu le premier l’idée géniale d’occuper de façon optimale l’espace exigu des phylactères
Je suis sûr que non. Gotlib, pour ne citer que lui, s'en est servi.
Rai de Kumano a écrit :2) « Ces deux vieux sages sont bien sympas, mais je crois qu'ils n'ont jamais vu un jeu de go de toute leur vie. »
C’était la fameuse variante dite des ‘Vieux sages sympas’, pauvre ignare !
Of course, nounours. Je te parle du plateau de jeu et surtout de la "partie" qui s'y déroule. Les pièces sont posées à la mords-moi-le-bokken.
Rai de Kumano a écrit : 4) « Oh le joli combat verbeux, à l'eau de rose puisque ce n'est au sang. »
Best-seller garanti, lectorat de Twilight oblige.
Tu ne viens pas de parler d'un "lectorat geek" ?
(Bon ok, c'est du troll contre troll, là, y a du lourd)
Rai de Kumano a écrit : 8.) « En revanche pour les textes (et là attention, je reviens au canardage), je n'accroche pas. Mais alors pas du tout. »
Sérieusement, c’est ça que je voudrais comprendre. Est-ce que mon texte ne te plait pas à cause des quelques fautes que t’as citées, où bien est-ce que tu le trouves dans son ensemble, inadapté à la BD, trop premier degré, trop grandiloquent, trop kitch, mauvais ?
Ah oui alors. C'est d'abord un avis subjectif, tout à fait personnel. Ensuite, il est lié effectivement à ces fautes de versification (bien excusables) et celles de style (qui le sont beaucoup moins). Il n'a rien à voir avec une quelconque inaptitude du registre à être lié à un style manga. Mélanger les registres, si c'est bien fait, ne pose jamais de problème à part aux académiciens et autres baveux. Si je n'aime pas les textes, c'est parce que j'attends de l'écrivain d'une BD des textes aussi parfaits que les dessins que je veux contempler. Oui je suis exigeant, et je vous emmerde.

Rai de Kumano a écrit : Pour résumer, ma question finale est : à ton avis, en faisant abstraction des nombreux défauts évidents dont tu as parlés, que dois-je changer pour que ma BD te plaise, si je veux persister dans le genre de la tragi-comédie classique sauce manga, en alexandrin intégral ? :)
Ben la réponse est dans la question : corrige ces "nombreux défauts", et la BD sera bonne. Pour qu'elle soit en alexandrins intégrale, il suffit de... l'écrire en alexandrins intégrale. Non, ne me remercie pas. Si t'as besoin de rien, je suis ton homme.
Plus sérieusement, je suggère de rattraper les quelques problèmes de style, et surtout de ne rien lâcher quant à ce mélange de genres. J'en suis friand et je trouve que le cross over manga-alexandrins ne manquera pas de piquant.

Par contre si tu engages plus tard une nouvelle BD du même tonneau... Pitié... Crée des personnages un peu moins caricaturaux (ou au moins un peu plus habillés). Prends exemple sur Rai, tiens ; celui-ci est réussi.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Rai de Kumano
Messages : 68
Enregistré le : 17 sept. 2011, 01:22

Re: BRAOUUUUM !!!

Message par Rai de Kumano » 18 janv. 2012, 00:37

Merci beaucoup pour ton audit, Aragathis. Je t'offrirai l'album imprimé, quand il sera terminé (sérieux, ça me ferais plaisir). Pour les suivants, je te prendrai comme nègre. Ou plutôt, on pourrait co-écrire un scénario, puis les dialogues de chaque personnage seraient écris par un auteur différent! De la même manière que de véritables acteurs doublent les voix des personnages d'animation, de véritables auteurs pourraient parler, chacun avec son style personnel, à travers l'un personnages d'une BD? Elle est pas géniale l'idée? Est-ce que tu vas encore me sortir que dans la longue histoire de la BD, plein de gens l'avaient déjà fait? Imagine un peu qu'une maison d'édition lance le pilote d'une série 'open dialogues' qui marche. Eh bien, au fil des épisodes, à chaque implémentation d'un nouveau personnage, un auteur célèbre serait crédité dans le générique, tout comme les stars du cinoche, qui se battent pour participer au doublage du dernier opus d'une superproduction de chez Dreamworks.

Bon...concentre toi sur tes révisions, on aura tout le temps d'en rediscuter.

Buenas noches señor Fox.

Rai. 8)
Faire de l'esprit lorsqu'entre mes mains l'on tombe,
C'est creuser à l'aide de sa langue, sa tombe.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: BRAOUUUUM !!!

Message par Aragathis » 18 janv. 2012, 12:22

C'est une très bonne idée, tiens, et à ma connaissance elle n'a pas été faite, du moins pas de cette manière. Ça peut carrément m'intéresser, même, ou peut-être l'Aède. Garde l'idée pour quand tu reviendras.
Ainsi parlait Aragathis.

Répondre