Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Vous êtes nouveau ? Alors présentez-vous !

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Buckingham
Messages : 6
Enregistré le : 21 juin 2011, 17:54

Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Buckingham » 22 juin 2011, 12:53

Puisdonc qu'il faut qu'on se présente,
Je fais choix des rimes croisées,
Quoique ma progression soit lente
Et mes trouvailles malaisées.

Ainsi je relève le gant
(Mais je n'abaisse pas la garde):
Sous le couvert de Buckingham*
Se cache une humble Sorbonnarde.

"Sorbonnarde! Le mot infâme!"
Rabelais nous fit bien du tort,
Excitant contre nous sa flamme,
Nous vouant à un triste sort.

Mais je défends l'Alme Mater
Qui m'inspire en cette occasion:
Elle fut vraiment nourricière
Et me donna cette passion.

Passion de quoi? - parbleu, de lire!
Nourrie de lettres et d'histoire,
Et ne dédaignant point d'écrire,
Du Grand Siècle chantant la gloire,

Je voudrais de l'enseignement
Du français, faire mon métier;
Sans oublier -cela s'entend-
La défroque de romancier.

Est-ce utopie de jeunes gens?
- Mon nombre d'années: vingt-et-une! -
Mais la disciple de Rostand
Peut bien rêver après la lune!

[* Le duc était surnommé "Bouquingant" par ses détracteurs français... Pour la rime, adopter cette prononciation]

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

La bienvenue

Message par Yelti » 22 juin 2011, 13:43

Bienvenue à toi !
Nous avions des poètes et des nouvellistes, voilà la romancière qui nous manquait !

Avatar du membre
Laurent Jerry
Messages : 359
Enregistré le : 10 déc. 2007, 12:14
Localisation : J'ai quitté ma caverne / J'accueille en ma taverne / en lisant un bon Verne / Au-dessus de ...
Contact :

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Laurent Jerry » 22 juin 2011, 14:46

Ainsi, Mademoiselle à l'audacieux parler,
Vous venez en ce lieu pour y croiser le vers.
La mère des tempêtes vient y déferler,
Les Trentièmes Rimants nous prennent de travers...

Oserez-vous rester en ce lieu d'ouragan ?
Viendrez-vous avez nous défier l'infortune ?
Face au défi lancé, relevez-vous le gant ?
Saurez-vous nous trouver la réplique opportune ?

Bienvenue sur ce lieu où talents sont prisés ;
Le vôtre est présentant et promet maints échanges.
Vos vers sont sans couture et jamais reprisés,
Venez au Pré-aux-Clercs, viens, cours, vole et te venge !
Image

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Poupi » 22 juin 2011, 19:03

Magnifique !
Bienvenue à toi :clapping:

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Aragathis » 22 juin 2011, 22:49

Gare à Laurent Jerry, dragueur invétéré,
Rhéteur inventé gueux, rimeur à bout de champ
- Rixmeur au bout du pré !

Il oublie, on dirait, qu'il a déjà moitié,
Promise, bref, qu'il a bientôt la bague aux dents.
Prions pour son dentier.

Je le comprends par contre et l'approuve en hochant
Furieusement le chef : il faut bien aspirer
À ces tendres penchants

Quand on acceuille ici, enthousiasme aidant,
Une belle qui veut choisir comme métier
Le plus beau des talents.



À croiseur, croiseur et demi. (Charles de Gaulle)

Bienvenue à toi !
Ainsi parlait Aragathis.

Buckingham
Messages : 6
Enregistré le : 21 juin 2011, 17:54

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Buckingham » 23 juin 2011, 12:12

L'alexandrin décidément
Echappe à mes efforts lassés!
Je garde donc pour le moment
Mes quatrains octosyllabés!!

Vous fîtes assaut d'obligeance.
C'est trop d'honneur, et je ne sais
Auquel doit ma reconnaissance,
D'entre vous, aller en premier...

J'ai hâte d'entrer dans l'arène!
Et, d'impatience d'en découdre
(Vous trouverez je crois sans peine)
Voici une énigme à résoudre.

Je fus sur ma foi bien inique
En ne citant de mes grands-maîtres
Que Rostand et tous les classiques,
Certes, grands dieux dans l'art du mètre!

Mais il est un autre poète
-Et son talent n'est pas en toc!-
Sans égal sur notre planète,
Et au-delà, corne d'auroch!

Brassant la langue à son envie,
Rimeur, chanteur, musicien,
Aimant les plaisirs et la vie,
Sachant faire tout depuis rien,

Sans accroc et sans artifice,
Enchanteur moderne, il nous charme
Non sans (par grandeur ou malice)
Savoir nous émouvoir aux larmes!

L'acrostiche est dur à tenir:
Il m'en a coûté, feu et sang!
Mais comment autrement unir
Le bras de la guitare, au sens?

Je vous promets à l'avenir
De quitter ce rythme enfantin,
M'armant pour la joute à venir,
Et d'enfourcher l'alexandrin!

Avatar du membre
Laurent Jerry
Messages : 359
Enregistré le : 10 déc. 2007, 12:14
Localisation : J'ai quitté ma caverne / J'accueille en ma taverne / en lisant un bon Verne / Au-dessus de ...
Contact :

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Laurent Jerry » 23 juin 2011, 15:27

Ainsi tu es amie de Georges ?
La mauvaise réputation !
Sa poésie échaude-gorges
Est parfaite délectation.

Mais qu'on dise au copain, d'abord,
Au cavalier Aragathis,
Qu'il fait erreur, mille sabords,
En me traitant tel un Jocrisse.

Je ne suis pas cet animal
Qu'on voit derrière large grilles
Qui illustre sa fierté mâle
En l'exhibant à toute fille.

Veuillez cesser ces allusions,
Je ne cours pas la prétentaine
Ni ne fais chasse aux papillons
Dans l'eau de la claire fontaine.

Aucune ne peut m'empêcher,
Car je ne suis en rien volage
De, samedi, sous les pêchers,
Faire non-demande en mariage.

(Cette dernière est déjà faite,
Mais il faut bague au doigt passer :
— Pour l'occasion, rime embrassée —
Nos fiançailles seront fête !)

Elle est à toi, cette chanson,
Ô Savoyard qui m'exaspère,
Mouche du coche ou polisson
Se croyant langue de vipère.

Je faisais simplement accueil
À l'anglaise brassensophile...
Ta pique sera ton cercueil
À moins qu'au duel tu te défiles.

Les amoureux des bans publics
Te laissent médire sans peur.
Nulle hécatombe ni nul flic
N'obombrera leur grand bonheur.

(Cela dit, c'était très rigolo, j'ai apprécié l'à-propos quoiqu'il ne fût absolument pas de circonstance et je me suis marré avec le croiseur et demi)
Image

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Aragathis » 23 juin 2011, 19:03

Dans un coin tout pourri
D'un bien pauvre caveau
Au fond de mon cerveau,
À l'ombre du mari,

J'ai, ô malédiction,
Morbleu, cornegidouille,
Cristi et mortecouille,
Mauvais' réputation.

Pas de blanche cornette
Sur ma queue de cheval,
Ni de rimes pas mal
Qui sortent de ma tête ;

Il n'en faut jamais plus
À ceux qui les adorent
Pour, hurlant à la mort,
Tous me tomber dessus.

Je suis le croque-note,
Un oiseau de passage,
Qui répond "J'suis pas sage !"
À Cendrillon falote.

Je dédie ce poème
Qui fit sourire LJ
À la princesse qui
Aime aussi ceux que j'aime.

Si Cupidon s'en fout,
Qu'importe ! Mon amour
A fait bien des détours :
Il me tomba, le fou,

Du haut d'un ciel d'orage ;
Et mon coeur ingénu,
Voyant passer ces nues,
Jugea pas si dommage

Qu'la p'tite enfant d'Marie
Que m'a soufflée l'évêque
Se soit enfuie avec
Ce Crésus bien aigri.

Oh, embrasse-nous tous,
Et embrasse-nous bien !
Les fill's ne craignent rien,
Ici nul ne les trousse !

Première Parisienne,
Qui, chez les sorbonnards
(Dieu renvoie ces jobards !),
Se fait la belle Hélène !

Trempe, trempe ta plume,
Ma chère tabellionne,
Trempe-la, ma lionne,
Dans le coeur qui s'allume

Quand on chante Brassens
Et qu'on s'endort, avide,
Sur sa tombe sans ride :
Pour tes vers, on en pince !
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Aragathis » 24 juin 2011, 13:14

Nul n'est parfait.
Ainsi parlait Aragathis.

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Poupi » 24 juin 2011, 17:07

Reproche qui me paraît encore plus déplacé que l'attitude puérile d'un ministre de la (l'in-?) culture refusant de rendre hommage à un génie de la langue française pour satisfaire les pourfendeurs d'antisémites.

Tu me déçois, Capitaine.

Buckingham
Messages : 6
Enregistré le : 21 juin 2011, 17:54

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Buckingham » 24 juin 2011, 21:52

L'alexandrin, qui eût pu faire autorité
Comme l'octosyllabe ami
Me désertent ce soir d'été...
En prose donc je défendrai Brassens honni!

A moi Captain, trois mots.
Primo, Brassens eut le tort d'être de son temps, voilà tout; il ne faut pas céder aux raccourcis, ainsi que le disait fort justement Poupi... On vit bien Renoir chantre de l'antisémitisme. Certes, je l'accorde, c'est déplorable. Mais pour citer ici Aragathis, nul n'est parfait...
Deuzio, dans "Les Trompettes de la Renommée", il me semble que tout le monde en prend pour son grade: les femmes, les religieux, la presse... Ce qui pourrait choquer le plus dans la chanson, c'est à mon avis les parties génitales arborées "comme un enfant de choeur porte un saint sacrement"... Mais prenons l'oeuvre comme elle vient; une gigantesque bouffonnerie, et comme dirait cette fois Maupertuis: ose et rit!
Terzio: l'oeuvre ne saurait se réduire à la pensée de son concepteur. Vive l'art! Qu'importe au fond ce que Brassens a pensé, ne doit rester qu'une oeuvre autonome et qui ne demande pas qu'on exhume les théories du chanteur pour la comprendre... Il est possible de l'apprécier pour elle-même! -oups, on sent la frapadingue de littérature qui menace de se laisser aller. Je refeeeeeeeeeerme...

Sans les interventions de nos deux mousquetaires,
C'eût été un "haro" saignant...
Comme on dit, les trois font la paire:
et Maupertuis -apothéose- en d'Artagnan!
Modifié en dernier par Buckingham le 20 juil. 2011, 21:57, modifié 3 fois.

Avatar du membre
Bragelonne
Messages : 356
Enregistré le : 24 juin 2009, 16:16
Localisation : Bretagne

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Bragelonne » 28 juin 2011, 00:55

Pardon si je m'immice, je ne sais pas rimer et tout le monde le sait. Mais je désire quand même souhaiter la bienvenue à Buckingham (sans entrer dans la polémique où mon avis est déjà tranché)
Alors le bonjour et la bienvenue. Voilà, vous pouvez reprendre...
" maître charpentier à l'ouvrage (pièces de huit) notre galion n'a que trop roulé "

Avatar du membre
Hermine_danse
Messages : 56
Enregistré le : 27 nov. 2009, 09:54
Contact :

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par Hermine_danse » 28 juin 2011, 10:44

Je vais profiter de cette intrusion pour en faire une aussi : Bienvenue !
« Le savoir vivre, c'est de savoir être fou
Assis, debout, à jeun ou ivre, on [peut] danser n'importe où »
~Lynda Lemay - l'enfant aux cheveux gris

Avatar du membre
tibert
Messages : 128
Enregistré le : 04 mars 2009, 21:22

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par tibert » 28 juin 2011, 17:17

Heureux auspices gouvernent ta destinée
Entrelaçant dès ta première Rimée
Les plaisirs insidieux d'un savoir décalé,
Littéraire, historique, voire même anecdotique
Ostensoirement fondé sur le son parlé
Bravant la graphie par ailleurs trop étique
Outre-manche donnée à un grand libertin
Uniquement voué à la chute hérétique
Q'une reine catholique, en priant le matin
Inspire forcement à un princier amant.
Nobostant l'ignorance du détail hors roman,
Gageons que tes disciples, tout comme nos bretteurs
Apprendront en tes cours, à de scolaires heures,
Non seulement syntaxe, grammaire ou bien bon mots,
Tout un monde amusant, appétant aux marmots.
Ne pouviez-vous chasser ces placides greffiers?
C'est que... j'ai très peur des chats.(VII.10)

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Pour De Cape et de Crocs, une fan de plus!

Message par hsdcdb » 29 juin 2011, 08:26

Je rage que le temps manquant,
Je ne pusse prendre le gant
Lorsque l'heure était opportune.
A présent que plus d'une lune
(Bon, d'accord, seulement un quart,
Mais n'allons pas pinailler car
Il est tôt matin dans mon île
Et je dois tôt "déssan en ville"*
Pour que puissent rater le bac
Les Premières. Ô Balzac !)
Une lune, donc, est passée,
Je te dédie une pensée
Maladroite et en vers trop courts.
Mais je saurai, pour vos atours,
Revenir avec un poème
Plus ciselé, bien moins bohème,
Ô gente et noble Buckingham.
Puisque l'esprit du vieux Panam
Fait de respect et d'insolence,
Que l'on retrouve en excellence
Chez l'excellent Rostand Edmond,
Chez le "Prince", divin démon,
Dans tous les recoins de l'époque
Qui mêla Classique et Baroque,
A su se frayer un chemin
Jusqu'en Albion, fait peu commun,
Il faut te louer. Mais j'espère
Que tu ne seras pas trop chère...
Voilà, j'ai souscrit au crédo,
Et maintenant gros dodo.



* "Déssan en ville" (descendre en ville, en Français, mais vous aviez compris) : expression créole typiquement martiniquaise signifiant non pas descendre en ville, mais aller à Fort-de-France. L'origine tient à la configuration géographique : île de montagne, les communes sont en général situées plus en hauteur que la "ville-capitale" au niveau de la mer. Même si d'autres communes (oui, en Martinique, seule Fort-de-France a droit dans le langage courant au nom de "ville", les 33 autres villes et villages sont appelés "communes") sont les pieds dans l'eau, l'habitude est là. On "descend" donc à FdF et on "monte" en commune.

(C'était la minute de Monsieur Cyclopède - regretté Desproges !)
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Répondre