Page 1 sur 2

J'aurais voulu être un ...

Posté : 30 nov. 2008, 02:03
par Windrider
Tout goupil que je suis me voici donc contraint,
De me soumettre à l'usuelle et décisive
Etape des présentations ; par un lapin!
Mais comprenez : quelles terribles incisives!

Je naquis avec cette inébranlable envie,
De devenir un jour un héros dramatique.
Destin nous joue maints tours, et de moi s'est bien ri :
Laissez moi vous conter ce récit pathétique!

Imaginez un renard en tout point semblable,
De part sa ruse, sa beauté, son élégance,
A moi. Aussi parfait? C'est presque inconcevable.
Passons. Nos deux seules réelles différences?
Nos noms. Le mien est plus anglophone pourtant,
Et me paraissait être bien plus dans le vent.

Un jour, si vous avez le temps, je vous dirai,
Selon moi quel fut le complot de l'éditeur,
Qui fit préférer Maupertuis à Windrider...
Mais je le promets, un jour je me vengerai!

Tels (inutile de préciser qu'ils divaguent)
Se plaisent à m'imaginer en étudiant,
Studieux, disséquant, consultant, auscultant...
En un mot carabin, pour sortir de ce vague.
Ils me donnent vingt ans. Peut être vingt et un.
Et par dessus tout ils me disent Parisien!

Mais vous qui, maintenant, savez la vérité,
Ne prêtez plus attentions à ces pauvres fous,
Je suis un personnage, foi de canidé,
Et heureux et flatté, de venir parmi vous!

Posté : 30 nov. 2008, 10:39
par Lorengarm
Très jolie... Bienvenue

Posté : 30 nov. 2008, 11:57
par Aragathis
Fort beau, cher homologue à quatre pattes! (Non j'ai aucun parti pris, voyons, pourquoi dites-vous ça? :roll: )

Posté : 30 nov. 2008, 16:58
par Lorengarm
Je sens que nous avons affaire à un poète (Waouh quelle déduction :lol: )

Posté : 30 nov. 2008, 18:57
par kervin
Que répondre.... admirable renard bienvenue sur ce forum !

Posté : 30 nov. 2008, 19:52
par Windrider
"Bienvenu", je le dis, cher ami, sans mentir,
Est la plus belle des réponses à obtenir!

Posté : 30 nov. 2008, 20:03
par eusebio
c'est moi je pense, le cruel et terrible lapin,
qui, sous la contrainte de ses immenses dents d'airain
t'obligea a venir ici te presenter,
te menaçant que les modos viennent se venger.

bienvenu parmis nous,
poete a la plume d'or
Colin sera jaloux,
Car, c'est sur tu es fort
pour pour manier le vers,
nous en seront fiers,
tu sera bien vite connu
comme ce drole d'individu
au vers riche et rapide,
qui rime comme il respire,
dans les sujets errant,
et toujours rimant,


tout cela pour te dire BIENVENU!
je ne suis pas poete comme toi ou Colin (eh oui vous etes deux a repondre en vers!) mais j'aime bien repondre en rimes aux rimeurs.. meme si je ne suis pas tres douée :oops:

et bravo pour ta deduction Lorengarm, c'etait tres recherché :D :D

Posté : 30 nov. 2008, 20:12
par kervin
Il me faut donc l'avouer
Séduit par la prestance
je m'en vais, moi aussi, rimer
A ma façon... n'ayant ni l'élégance
Ni la verve, ni l'alexandrin parfait
Malgré tout, je m'en irais
D'un pas instable, d'une démarche peu sur
Des vers dissyllabiques sans règles ni mesures
Vous seront imposés par ma plume disgracieuse
Mais peut être serait je pardonné, odieuse
Manière de répondre à de si beaux adages
Je vous présente d'avance mes excuses. Hommages.

Posté : 30 nov. 2008, 20:33
par Scarabouille
Tagada tsoin tsoin

Joie et volupté sur toi et ta famille pour moult générations
Que rime le mime et vive les crêpes au citron
Même si les pieds le bouffon ne respecte point
Mes grelots t'accueillent dans un brillant tintouin

Pouet pouet camion

Posté : 30 nov. 2008, 20:40
par Aragathis
Aïe aïe aïe, ami frappadingue, retire le "pied" ou Hsdcdb va venir te tirer l'oreille!

Posté : 30 nov. 2008, 21:06
par Scarabouille
Notez ma perplexité monseigneur
En quoi mon pied fait-il erreur
Mis à part les syllabes
Dont le nombre n'est ni bon ni stable

Posté : 30 nov. 2008, 23:01
par Aragathis
Je ne marche pas à la flatterie (dit-il en se pavanant dans sa chambre), donc vous recommanderai l'oubli du "monseigneur" :) , forme usuelle et un peu usée, et même trop osée pour un humble renard (mon animal favori est le loup et mon fétiche est la chouette; rien à voir, certes, mais c'est pour vous mieux montrer ma... fâcheuse tendance à l'embrouille et à l'interne contradiction). Respirez un bon coup, et reprenons voulez-vous?
Si je parle du pied, c'est parce qu'Hsdcdb l'a fait bien avant moi, dans je ne sais plus trop quel nébuleux sujet du présent forum, pour bien signifier que l'employer pour la langue française est une grave erreur : si l'on parle bien en grec par exemple de pieds pour la poésie (trimètres iambiques, hexamètres dactyliques, spondée et tout un tas d'autres noms si barbares et raffinés), l'on ne parlera en la langue de Racine que de syllabes.
Long, ce message, pour une si petite précision? En effet. Mais je tente, à mon échelle, de relever la prose, que vos vers, et vos rimes, et vos verbales roses mettent en si grand péril!

Posté : 01 déc. 2008, 00:47
par Scarabouille
Merci monseigneur,
Monseigneur est bon,
Touchez ma bosse, monseigneur

Posté : 01 déc. 2008, 23:18
par hsdcdb
Scarabouille a écrit : >>> Même si les pieds le bouffon ne respecte point <<<

[...]

Merci monseigneur,
Monseigneur est bon,
Touchez ma bosse, monseigneur

Il va donc me falloir, mon très cher Scarabouille,
Vous frotter de mon bout (rimé, bien entendu)
Pour oser dire "pied", tel que chez un pendu,
Certains parlent de corde : Attention à la ... paire.

Le fier Aragathis a parlé en mon nom,
Qu'il en soit remercié ! J'ai rimé sur ce thème,
L'an dernier, un sonnet qui me plaît et que j'aime
A répéter, à partager comme un bonbon.

CONTRE-PIED EN VERS

Contre le pied du vers, je me bats d'un pied ferme !
Le vers français est riche et sa langue me sied :
Je ne veux point souffrir que dessus l'on s'assied,
Usant facilement d'un trop impropre terme !

La syllabe est unique, en son cœur elle enferme
Tous les sons d'une langue ; a contrario le pied
Est par nature double, au moins. Donc nul trépied,
Pour ce mot : dans les vers, c'est un dangereux germe.

Le langage est un vrai, un précieux ami,
Mais il ne faudrait pas le traiter à demi.
Des infidélités seraient bien trop bouffonnes.

Ne tournons pas le sens, respectons les élans
De ces timbres joyeux, nobles et truculents
Quand la syllabe unit voyelle avec consonnes.

( http://decape.free.fr/Forum/viewtopic.p ... light=pied )


Cela dit, je poursuis et bien sûr apprécie
Le clin d'œil à Féval, méchant mais bienvenu.
De même bienvenu à toi, hurluberlu
Qui veux écrire en vers et de la poésie.

Travaille toutefois sur les règles de forme
Car ton flou actuel n'est guère en ta faveur :
Mais ton brillant bagou sortira empereur
De son cocon présent encore peu conforme.

Posté : 02 déc. 2008, 08:00
par Colin
bienvenu parmis nous,
poete a la plume d'or
Colin sera jaloux,
Car, c'est sur tu es fort
pour pour manier le vers,
nous en seront fiers,
tu sera bien vite connu
comme ce drole d'individu
au vers riche et rapide,
qui rime comme il respire,
dans les sujets errant,
et toujours rimant[...]
je ne suis pas poete comme toi ou Colin (eh oui vous etes deux a r[/quote][quote][/quote]

(Excusez-moi, j'ai un peu de mal avec les citations)

Moi jaloux ?! Non, ce n'est que de l'admiration et du respect que j'ai pour les admirables prouesses (sinon, merci pour la référence, Eusebio)