J'aurais voulu être un ...

Vous êtes nouveau ? Alors présentez-vous !

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis »

Hsdcdb, je commence VRAIMENT à être jaloux de ton talent de versificateur. Tu parles en alexandrins comme je lis (fort couramment et à vive allure) et tes poèmes sont constuits comme ceux qu'on étudie! Allons, avoue: tu n'es autre que Victor, caché sous l'apparence d'un innocent prof de français et sous une fausse identité que j'ai percé à jour : Hugo, Sans Déshonneur, se Cache Dans Basse-Pointe!
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis »

Paul Féval est l'auteur du fameux roman (de cape et d'épées!) intitulé Le Bossu. Son fils du même nom a d'ailleurs repris la relève en rédigeant la Jeunesse du Bossu (entre autres choses)...
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
AmélieD
Messages : 167
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:57
Localisation : Caesaromagus

Message par AmélieD »

On peut trouver dans un gros volume l'ensemble des livres écrits par les Féval père et fils sur le bossu. Ce n'est pas de la grande littérature mais ça se laisse lire, surtout Féval père. Son fils est nettement plus porté sur les clichés les plus rebattus.

Et puis, il en reste cette citation admirable :
Paul Féval a écrit :Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !
Saint Antoine de Padoue, faites briller sur moi les lumières de la raison !

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Message par hsdcdb »

Aragathis a écrit :Hsdcdb, je commence VRAIMENT à être jaloux de ton talent de versificateur. Tu parles en alexandrins comme je lis (fort couramment et à vive allure) et tes poèmes sont constuits comme ceux qu'on étudie! Allons, avoue: tu n'es autre que Victor, caché sous l'apparence d'un innocent prof de français et sous une fausse identité que j'ai percé à jour : Hugo, Sans Déshonneur, se Cache Dans Basse-Pointe!

L'hommage d'un Renard est un bien précieux
Que je vais accepter avec reconnaissance.
Il est vrai qu'il me plaît d'allumer sous mes yeux
La flamme d'un beau vers dans le cri du silence.

L'image est personnelle, alors ne cherchez pas.
Le jeu de mots est beau, mais suis-je à Basse-Pointe ?
Au sud ou plus à l'est ? Où me portent mes pas ?
Quelle est donc la commune qu'un jour j'ai rejointe ?

Hugo est un poète au souffle si puissant
Qu'il emporte le cœur de qui aime la rime,
Mais celui que je suis n'est pas Totor le grand.
Je vous propose un jeu pour trouver ce sublime.

J'aime le vers classique aux sons tintants et purs ;
Je veux à l'hémistiche une césure vraie ;
Je veux de la souplesse et non des crins trop durs ;
Je veux chanter l'ivresse et si je veux l'ivraie.

La règle stricte est mienne, avec mes transgressions,
Qui peut parler de tout si j'en ai juste envie,
Qui aime le chant noble et les autres missions.
Qui complaît, plaît au con, vit le vît et la vie.

Je n'ai pas une voie et je suis donc deux voix :
Le premier est nommé "Maître ès lettres françaises"
Dans un livre fleuri, le second vaut les rois
Qui a créé "le" mythe et chasse mes malaises.

Il est derrière moi, je le cite toujours,
Il est Edmond Rostand, de Cyrano le père.
Le premier est Gautier, Parnassien en atours,
Vision moderne et vers anciens sont mon repère.

J'y réussis parfois, parfois échoue aussi.
Je reprends lors ma plume, et reviens, et travaille,
Et fais courir mes doigts sur le clavier d'ordi
Pour bien enregistrer mes vers et ma rimaille !

L'heure tourne pourtant, je reviendrai bientôt,
Je vais déconnecter car le boulot, dès l'aube,
N'attend pas la campagne où blanchit le bateau
Sous le morne voisin qui verdit sous le globe.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis »

Captain Boney Boone a écrit :
hsdcdb a écrit :Qui complaît, plaît au con, vit le vît et la vie.
Quel est donc ce vît ?
Il est des questions que l'on ne pose pas, de peur qu'on ne vous y réponde 8) . Pas vrai Hsdcdb? Je suis une fois de plus bluffé par ton talent, merci pour le jeu ivresse-ivraie :P !


(edit: virgule qui, oubliée, changeait toute la phrase!)
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Message par hsdcdb »

Captain Boney Boone a écrit : Quel est donc ce vît ?
Une faute d'orthographe que je te remercie d'avoir relevée.
Il y atout de même deux petites erreurs :
La contradiction :
hsdcdb a écrit :Quelle est donc la commune qu'un jour j'ai rejointe ?

Je veux à l'hémistiche une césure vraie ;
J'imagine que tu aimes appliquer cette règle à tes propres vers
Point de contradiction. L'accent tonique est bien sur la sixième syllabe :

Quel / le est / donc / la / com / mu '// ne / qu'un / jour / j'ai / re / jointe ?
..1.........2........3.......4......5......6.......7........8........9......10....11......12


Et cette rime riche perdue, qui n'est qu'une assonance :
hsdcdb a écrit :L'heure tourne pourtant, je reviendrai bientôt,
Je vais déconnecter car le boulot, dès l'aube,
N'attend pas la campagne où blanchit le bateau
Sous le morne voisin qui verdit sous le globe.

De fait, j'ai écrit cela un peu rapidement et pressé par le temps puisque je n'étais pas chez moi et devais rentrer. Je me suis donc fait avoir par l'aperture du [o] que je maîtrise assez difficilement, en raison d'un accent persistant dans l'oreille que je n'arrive pas toujours à calmer.

Il me faudrait modifier cela, puisque c'est une faute. Je n'en ai le temps en ce moment, mais je vais m'y atteler le plus rapidement et vous promets de le corriger. N'hésitez à me le rappeler.



Note (au fait) pour qui ne serait familier du lexique antillais : le morne voisin, ce n'est pas le gars d'à côté qui fait la tête, mais c'est la colline qui est toute proche.
Modifié en dernier par hsdcdb le 07 déc. 2008, 13:40, modifié 1 fois.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Naymas
Messages : 19
Enregistré le : 23 nov. 2008, 17:33

Message par Naymas »

Mon cher maitre renard,
vous avez été chargé dard dard
par mon lapin de soeur
eusebio qui a mis tout son coeur
a engeulé queulq'un d'autre que moi
pour une fois
je vous prierez d'excusez
la pauvreté et des vers et des pieds
et laissé de la poésie mon inexperience
s'abreuver au source de vos science
a vous autres renard et sélénite
qui rimer parfaitement d'un accord tacite
Il faut imperativement... mettre en perce un baril de rhum!!!!!!!!

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Message par eusebio »

Ne t'inquiete pas, soeur traumatisée,
je vais revenir t'engueuler,
Et notre ami, goupil appeuré,
qu'il sache que je l'ai conseillé,
en ne montrant qu'un peu mes dents,
et a peine le menaçant,
de la vengeance des modos;
qui auraient charcuté Sir Zorro.
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Répondre