L'anti-journal

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: L'anti-journal

Message par Poupi » 28 janv. 2012, 15:29

Les homos les vivent tous les jours, mais pas dans les médias. Je pense que le fait d'entendre ça à la radio participe beaucoup au caractère criant du canular.

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: L'anti-journal

Message par hsdcdb » 29 janv. 2012, 01:29

Poupi a écrit :Les homos les vivent tous les jours, mais pas dans les médias.

Tu parles sans savoir, mon cher Poupi. Peu ou pas sur France Inter, d'accord, mais si tu prends les radios plus "populaires" (sans intention péjorative, simple constat), tu entends ces choses-là. Et parfois pire. En début de semaine, par exemple, les propos du représentant toulousain de l'Etablissement Français du Sang ont été de cette veine, propos relatés dans un média.

Si tu n'es pas particulièrement sensibilisé à ces problématiques, ce n'est pas grave, mais il ne faut pas trop s'avancer dans ces cas-là.

C'est un canular, nous sommes d'accord, plutôt mal fait à mon sens car trop peu d'indices pour comprendre l'ironie.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: L'anti-journal

Message par Poupi » 29 janv. 2012, 10:35

Bin, je suis pas de près les turpitudes de l'homophobie, mais j'écoute, lis et regarde régulièrement les médias...
C'est quoi, ce que t'appelles populaire ?

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: L'anti-journal

Message par Yelti » 29 janv. 2012, 12:42

C'est quoi, ce que t'appelles populaire ?
C'est Johnny qui dit sur canalplus (même pas en direct) que les homos sont pas des vrais hommes. Si tu veux d'autres tristes exemples...

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: L'anti-journal

Message par hsdcdb » 29 janv. 2012, 13:06

Poupi a écrit : C'est quoi, ce que t'appelles populaire ?
Les radios ou émissions qui sont écoutées ou regardées par la majorité des gens, celles qui sont les plus connues et acclamées : les stations de musique qui ouvrent leurs antennes aux auditeurs essentiellement jeunes (NRJ, Fun Radio, etc.) ou stations locales de province, émissions de divertissement (essentiellement TF1). Ces émissions sont par ailleurs très souvent d'une débilité crasse et assumée, le plus souvent à cause de leur animateur : certaines étant à l'origine peut-être sans grand intérêt mais passables car l'animateur était " bien ". As-tu besoin d'exemples ou les connais-tu déjà ?

Je précise donc : ce sont les émissions populaires et leurs animateurs qui sont très souvent décérébrés, et si la majorité les regarde, ce n'est pas pour autant que tous le sont.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: L'anti-journal

Message par Poupi » 29 janv. 2012, 13:36

Ah, ok.
Bah ces trucs là, y'a pas que sur ce sujet qu'ils balancent des conneries...

Avatar du membre
RedSean
Messages : 102
Enregistré le : 12 mai 2008, 16:01

Re: L'anti-journal

Message par RedSean » 10 févr. 2012, 23:19

C'est une des créations radiophonique les plus audacieuse et les plus drôles que j'ai connue. France Inter n'a pas communiqué une seule fois depuis la première émission et les réactions sont innombrables !

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: L'anti-journal

Message par Yelti » 10 janv. 2015, 21:49

http://www.lesinrocks.com/2015/01/10/ac ... -11545315/

Belle interview de Luz qui démonte l'actualité montée en épopée nationale digne de la Corée du Nord ou des Etats-Unis qu'on est en train de nous faire avaler avant je ne sais quel patriot act...

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: L'anti-journal

Message par personne » 11 janv. 2015, 14:34

Oui, merci pour cet article qui ramène un peu de simplicité au cœur de cette vague anonyme de Charlie charlatans. Et ce troll qui ramène les vieilles idées au goût du jour.
Pourquoi des minutes de silence à outrance lorsqu'on se revendique en soutien pour la liberté d'expression ?
Pourquoi terrorisme, quelles sont les institutions de l'Etat qui ont été visées, sont-elles réelles ou inventées ? En accusation, je dirai assassinats. Comme personne, je dirai absurdité.
à qui rendre hommage ? Des hommes que l'on ne connaissait pas ? Ou aux artistes, dont on sait que l’œuvre met du temps avant d'être cernée ?
Pourquoi a-t-on les noms de 6 sur les 12 êtres qui ont perdu la vie ?
Pourquoi ces rassemblements, ces manifestations ? Contre qui, contre quoi ? Pour quelle mémoire ?

Quelle réaction nous prépare-t-on ? Plus de sécurité, plus de suspicion, et déjà on sent une odeur de guerre civile. C'est un peu la
course au plus radical.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: L'anti-journal

Message par Yelti » 11 janv. 2015, 15:24

Ce qui est intéressant, c'est de voir comment on essaye de construire un film héroïque à partir de l'actualité qui soit présent dans la tête de chaque individu.. j'étais vraiment content que des mecs de Charlie, Luz et Willem, soient les premiers à conchier cet unanimisme.... La comparaison avec les pleureuses de Corée que fait Luz est pas impertinente, mais c'est surtout du côté des états-unis qu'il faudrait lorgner, eux qui vivent dans un perpétuel film hollywoodien, pleurant en pleine rue comme des coréens ou hurlant de joie de même lorsque on leur raconte que le grand méchant Ben Laden est partie rejoindre les abysses... Des américains à qui on fait gober un patrioct act qui rentre comme papa dans maman...

Je suis d'accord avec personne sur le fait qu'il faut arrêter de parler de terroristes, qui n'a de sens autre que connotatif, et parler d'assassins, d'assassins en bande organisée, de lâches, de fanatiques..
Quant à l'autre Valls, je sais pas à quoi il joue en parlant de guerre, mais ce charognard se montre aussi puant qu'on pouvait si attendre.. Après avoir insulté les assassins, il va bientôt être temps de s'en prendre aux charognards qui volent autour des dépouilles..

Je vous ressors mon poulain méchenlon parce qu'il tique sur les mêmes points de vocabulaire que personne et que son allocution me semble très appropriée :

[video]http://www.dailymotion.com/video/x2e9ln ... nchon_news[/video]

Et puis parler d'autres actus, aussi... 2000 morts au Nigéria hier..

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: L'anti-journal

Message par Aragathis » 11 janv. 2015, 16:04

Vous me rassurez, je ne suis pas le seul connard a-charlie.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: L'anti-journal

Message par Yelti » 11 janv. 2015, 17:18

Tu as peut-être raison sur l'urgence...
Toutefois je reste persuadé que le mot "terroriste" ne signifie rien d'autre que "gros méchants, ennemis du bien", n'a de signification qu'axiologique en sorte qu'il faut soupçonner toute personne employant ce mot d'avoir des arrières-pensées. On a plein de mots pour désigner des crimes avec justesse, sans rajouter de la peur à la peur à je ne sais quel dessein.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: L'anti-journal

Message par personne » 11 janv. 2015, 17:26

La question n'est pas "pourquoi pas des terroristes", mai pourquoi des terroristes. Du point de vue de la procédure pénale, c'est évidemment un choix de qualification pas anodin. On peut justifier des actes d'enquête toujours plus intrusifs... Et se passant de justification (la "motivation", autant celle du Procureur qui dirige l'enquête, que celle des juges - sensés être objectifs - qui valident à la va-vite des actes graves pour les besoins de l'urgence). On a eu la criminalité organisée. Mais en dégageant le terrorisme comme encore un cas à part, on se permet de passer un stade supérieur...
Difficile, dans de telle condition, de parler de présomption d'innocence. C'est de l'acharnement. Et en cela, il ne sera jamais vraiment justifié : même si les crimes sont remarquables par leur conséquences, cela n'implique en rien qu'on puisse arrêter sur de simples soupçons un quidam (en occurrence, s'il est musulman, ça tombe à pic) pour lui faire voir de la garde à vue une semaine non-stop. à se demander s'il s'agit de rechercher la vérité ou de rechercher du coupable.
Et c'est d'ailleurs une logique qu'on retrouve dans le discours politique dont tu parles : celle du bouc émissaire, celui qui est rendu monstre et qui ne peut être qu'entouré par des "avocats de la terreur". C'est avec un tel mécanisme qu'on évite de poser, comme tu le relèves si bien Captain, les questions qui fâchent. Celles qui pourraient contredire notre certitude à être démocraties, défenseurs de l'Homme, et à se rapprocher davantage de la découverte d'une passivité au profit du "monstre froid" qu'on nomme Etat... Et qui pratique mieux que quiconque la censure à notre liberté d'expression bénie, la violence qui amène à la révolution, l'ordre inviolable et injustifiable qui conduit au radicalisme.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: L'anti-journal

Message par Yelti » 11 janv. 2015, 17:59

Je ne suis pas d'accord que le mot terroriste est instrumentalisé. Il est l'instrument. Depuis que ce mot existe, il a toujours servi à designer l'ennemi absolu pour lequel il faut faire exception à nos scrupules habituels.
Tu rappelles que dans l'histoire il a servi à désigner tout un tas de bonshommes plus ou moins sympathiques ou antipathiques, des anarchistes violents, des résistants gaullistes ou communistes, des fondamentalistes religieux, des membres du Comité invisible, des assassins de masse, etc. Mais ce à qui il faudrait surtout être attentif, ce n'est pas ceux que le mot désigne mais ceux qui l'emploient et à quel dessein.
Et comme dit personne, ça a des conséquences pénales très concrètes. Rien d'objectif ne permet de dire que tel ou tel crime relève du terrorisme ou non, mais pour celui dont on a décidé qu'il relevait du terrorisme, on s'est ouvert par cette décision le droit d'avoir recours à des procédures exceptionnelles.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: L'anti-journal

Message par personne » 11 janv. 2015, 18:35

Quitte à rentrer dans ce débat, autant rappeler que le "isme" renvoie à l'idéologie et permet aussi d'éviter de comprendre un acte en lui-même pour le mettre dans une globalité... Le mot terrorisme prend effectivement souvent l'intérêt d'un instrument, quand il qualifie des pratiques, et il représente moins une réalité qu'une limite : limite au-delà de laquelle la compréhension de l'acte passe pour accessoire et la réaction se fait passer pour éclairée. C'est un peu un présupposé du mobile.
Sauf que malgré tout, l'acte a rarement un mobile évident. Et le reste de s'ensuivre : "ils ont représenté le prophète", "le Coran dit qu'il ne faut pas", "le respect de l'islam est le mobile de l'acte"... Ah, l'urgence comme un laisser passer vers l'injustice...
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Répondre