Parce que la lecture est une drogue...

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Aragathis » 27 août 2012, 19:36

Tu vois, BHL, l'humaniste ne vise pas à comprendre l'homme, mais à l'élever. C'est aussi bête que ça.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par personne » 27 août 2012, 19:40

Poupi, si tu tiens absolument à me faire dire ce que je ne dis pas, je pourrais très bien te l'appliquer en retour. Tu veux absolument que ton sens de l'humanisme colle à ta personne, tu refuses de voir plus loin que les "matières littéraires".
Mais comme tu n'es pas une personne, tu es un Poupi, gardons-nous de confusion des genres, et que j'ai tendance à croire au malentendu plus qu'à la faute à qui ; je ne m'y amuserai pas.

Je ne confonds pas étymologie et signification, j'interprète. Et là, franchement, pas grand chose, c'est Félix qui le dit : http://fr.wiktionary.org/wiki/humanitas#la-nom.
Et d'ailleurs, je trouve que ça restitue toute sa noblesse à l'étude des matière littéraire que de la voir comme moyen de comprendre la nature humaine.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Poupi » 27 août 2012, 19:50

Bon, parait que faut être pédagogue. Donc,

1) :
je trouve que sa restitue toute sa noblesse à l'étude des matière littéraire que de la voir comme moyen de comprendre la nature humaine.
Tout à fait, c'est d’ailleurs ce que je dis. Je suis content de voir qu'enfin, tu parles de l'humanisme en tenant compte de son aspiration à l'érudition.

2) :
Je ne confonds pas étymologie et signification, j'interprète.
Il faut distinguer l'étude d'un courant (genre l'humanisme), et la pensée personnelle issue de cette lecture. Dans l'étude, ce qui compte, c'est la rigueur et l'exactitude. Dans la production d'une pensée personnelle, l'interprétation personnelle d'autres penseurs à toute sa place.

3) :
Tu veux absolument que ton sens de l'humanisme colle à ta personne, tu refuses de voir plus loin que les "matières littéraires".
?? Je ne me suis jamais dis humaniste. C'est toi qui tiens à t'accoler cet adjectif.
Je pense que là où tu fais erreur, c'est que tu penses que je fais la même chose que toi, à savoir défendre une position personnelle. Ce n'est pas ce que je suis en train de faire : ce que je défends, c'est une réalité historique, à savoir que l'humanisme est basé sur l'étude de ce que nous appelons aujourd'hui les matières littéraires.
Par ailleurs, la réduction n'est pas de mon côté : moi, j'expose l'intérêt de l'humanisme pour les lettres, et sa finalité d'accomplissement de l'homme. Toi, jusqu'à présent, tu refusais de prendre en compte la dimension "khâgneuse" de l'humanisme.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par personne » 27 août 2012, 20:15

Quand ai-je nié la dimension de ce que tu appelles "l'aspiration à l'érudition" ? Si j'ai pu te donner ce sentiment, je m'en excuse, et je suis content que tu comprennes ce que je voulais dire en fait. Je n'ai fait qu'essayer de définir simplement l'humanisme. Les matières littéraire sont dans notre affaire un moyen, pas une fin. Ce qui, je me répète, leur restitue toute leur noblesse.
personne a écrit :Tu veux absolument que ton sens de l'humanisme colle à ta personne, tu refuses de voir plus loin que les "matières littéraires".
Bon. Là dedans, ce que je ne dis pas :
- que tu étais humaniste.
- que je pense que "tu veux que ton sens de l'humanisme colle à ta personne" (puisque c'était à prendre comme boutade, d'où tout ce que je disais autour) ; même si visiblement tu es un gars qui n'es pas dans l'erreur.

Tu me fais tourner la tête. Mon manège à moi, c'est toi.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Poupi » 27 août 2012, 20:21

Quand ai-je nié la dimension de ce que tu appelles "l'aspiration à l'érudition"
En parlant de l'humanisme sans la mentionner.
Je n'ai fait qu'essayer de définir simplement l'humanisme. Les matières littéraire sont dans notre affaire un moyen, pas une fin
Et alors ? Ce qui fait la spécificité de l'humanisme, ce n'est pas sa fin, mais bien son moyen. Parce que comprendre et accomplir l'homme, tout le monde est d'accord. Définir l'humanisme sans parler des matières littéraires, c'est complètement impertinent.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par personne » 27 août 2012, 20:36

Poupi a écrit : Et alors ? Ce qui fait la spécificité de l'humanisme, ce n'est pas sa fin, mais bien son moyen. Parce que comprendre et accomplir l'homme, tout le monde est d'accord. Définir l'humanisme sans parler des matières littéraires, c'est complètement impertinent.
C'est vrai. Pourtant, parler des matières littéraires sans dire que celui qui les étudie cherche par là à comprendre la nature humaine, c'est tout aussi impertinent.
Bref, il se pourrait bien que nous soyons d'accord.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par personne » 27 août 2012, 20:41

Captain Boney Boone a écrit :
personne a écrit :même si visiblement tu es un gars qui n'es pas dans l'erreur.
En l'occurrence, c'est toi qu'est pas dans l'erreur, mon gars. Soit tu t'exprimes très mal et par conséquent, tu n'exprimes pas ce que tu veux. Soit tu n'es pas dans l'erreur.
C'est parce que je m'exprime mal que je persiste à m'exprimer.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Poupi » 27 août 2012, 20:47

Pourtant, parler des matières littéraires sans dire que celui qui les étudie cherche par là à comprendre la nature humaine, c'est tout aussi impertinent.
Je n'ai jamais fait ça.
Tu es un peu agaçant, à systématiquement vouloir renvoyer les reproches qu'on te fait. Fin bon, je suis fatigué, j'arrête là.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Yelti » 27 août 2012, 21:33

Ca se castagnait pendant mon absence :good: :good: :good: ?? Du sang !!!

Avatar du membre
Battologio
Messages : 648
Enregistré le : 10 sept. 2009, 18:50
Localisation : Agatharchidès

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Battologio » 27 août 2012, 23:10

Il ne me semble pas qu'ai été mentionnée une caractéristique pourtant essentielle de l'humanisme : la promotion de l'accès universel au savoir. Outre le débat de la fin et du moyen dont vous avez déjà fait plusieurs fois le tour, il y a la question de l'ouverture et de la large redistribution du savoir, qui doit être accessible à tous (étant un bien trop précieux, n'est-ce pas, pour ne pas être partagé). Comme le dit bien notre ami Oui-Qui : " Ils prônent la vulgarisation de tous les savoirs, dont religieux : la parole divine doit être accessible à toute personne, quelles que soient ses origines ou sa langue (traduction de la Bible en langue vernaculaire par Érasme en 1516)." Peut-être cette question a-t-elle été traitée plus haut et m'a-t-elle échappé, mais je suis surpris de ne pas la voir apparaître dans des tentatives de définition de l'humanisme.
"Le savoir, n'est-ce pas, est un bien précieux. Trop précieux pour ne pas être partagé !" (Battologio d'Epanalepse, VII, 14, 5)

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Poupi » 27 août 2012, 23:16

C'est bien vrai, et c'est à mettre en relation avec ce qui a déjà été évoqué : puisque c'est par la khâgne que l'homme s'accomplit, alors chaque homme doit pouvoir accéder à la khâgne.
Ajoutons que l'intérêt porté aux langues vernaculaires ne tient pas seulement à des convictions philosophiques, mais également au contexte historique, qui voit l'officialisation des langues nationales : le français baroque, le castillan en Espagne, le toscan en Italie...

Avatar du membre
RedSean
Messages : 102
Enregistré le : 12 mai 2008, 16:01

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par RedSean » 28 août 2012, 16:30

Sur le fond je suis tout à fait d'accord pour définir l'humanisme comme une confiance de l'homme en lui-même, l'amour de la connaissance et comme un nouvel accord entre foi et raison (ou la foi en la raison).
N'ayant jamais étudié en classe prépa et ne m'étant jamais posé la question auparavant je vient de découvrir l'étymologie du mot khâgne et je pense que ce mot est un peu trop récurrent dans tes propos Poupi : ne peut-on pas être humaniste sans le savoir ? Doit-on forcément passer des milliers d'heures plongé dans des ouvrages érudits et s'acharner à connaître sa philosophie pour prétendre à ce statut ? Puis-je le revendiquer en me "contentant" d'admirer des tableaux, des sculptures, en écoutant les gens rire et pleurer et en déduisant des idées ? Je l'espère. Je le crois.

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Poupi » 28 août 2012, 17:14

Rololo, quand je dis khâgne, c'est pour dire "matière littéraires" en plus rapide.

C'est aussi pour jouer mon rôle, puisque je me fais régulièrement traiter de sale khâgneux sur ce forum.
Doit-on forcément passer des milliers d'heures plongé dans des ouvrages érudits et s'acharner à connaître sa philosophie pour prétendre à ce statut ? Puis-je le revendiquer en me "contentant" d'admirer des tableaux, des sculptures, en écoutant les gens rire et pleurer et en déduisant des idées ? Je l'espère. Je le crois.
Bah, ce que tu décris n'est pas très éloigné de la khâgne.

Avatar du membre
RedSean
Messages : 102
Enregistré le : 12 mai 2008, 16:01

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par RedSean » 28 août 2012, 17:21

Poupi a écrit :
C'est aussi pour jouer mon rôle, puisque je me fais régulièrement traiter de sale khâgneux sur ce forum.
Bah vaut mieux être khâgneux que cagnard.

Avatar du membre
Battologio
Messages : 648
Enregistré le : 10 sept. 2009, 18:50
Localisation : Agatharchidès

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Battologio » 30 août 2012, 12:10

Charrie, varie, le débat s'est tari.
"Le savoir, n'est-ce pas, est un bien précieux. Trop précieux pour ne pas être partagé !" (Battologio d'Epanalepse, VII, 14, 5)

Répondre