Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 01 sept. 2012, 17:35

CONCERNER

Apprendre ; c’est découvrir les inepties qui longtemps sont restées enfouies dans l’ombre d’un égo trop involontaire. C’est s’aventurer à la sincérité dans l’atroce ; rappeler ce qui nous persuade ; c’est tourner le dos à son refuge ; apprendre, c’est mourir.

J’ai souvenu la nécessité d’apprendre à mon esprit fuyant, tant bien que mal, et à présent je médite ma peur à l’entrée de l’enfer.
Pourtant il faudra s’évincer de ces limbes scabreuses, si l’on veut sauver cet éclat : il y a l’univers à combattre à côté, et c’est pour maintenant. La vie, peut-être ; après tout.
On y croit à double tranchant, et alors on y va sans vouloir ; d’un acte à l’improviste.

Et soudain l’on y est, qu’y fait-on, pourquoi pas, peu importe ; oui soudain elle est là, la comète qui vient m’emporter dans sa chute, la voilà qui se décroche enfin du ciel. Libre épée d’un nouveau Damoclès, fulgurante et certaine ! Qu’elle est longue de chute, longue d’attente, longue et intolérable. Mais nous y sommes pourtant bien. Nous avons de quoi sentir. Nous avons de quoi guetter. Ah ! Nous avons de quoi parler, de quoi s’épandre encore un peu jusqu’à ce qu’on nous coupe - la parole.
Alors bavards nous devisons sur l’entretemps ; le filament démesuré qui se prolonge jusqu’au bout, et puis l’inutile insistance à contempler notre courroux depuis nos petits corps casqués, parés à nos échecs, défendus de mourir. Entendez-vous ceux-là qui disent qu’on est beaux à battre l’heure encore un peu ? Qu’on a du charme à s’acharner tandis que rien ne fut promis ? Qu’on est poètes à conserver notre arrogance au pied du mur ?
Ils disent vrai : nous prenons le luxe de pâtir le supplice sans être des victimes ;
Oui, nous prenons sur nous !
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Poupi » 01 sept. 2012, 22:28

Je trouve que Personne s'est pas mal yeltisé au fil du temps.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 02 sept. 2012, 00:30

Reste que j'ai pas tout appréhender dans le dernier de Pépère ;) !

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 02 sept. 2012, 13:32

Pour la figure de celui-ci, je vois ce que vous voulez dire. Il y a quelques mois de ça, j'ai voulu tenter quelque chose de nouveau, l'idée étant de libérer une pensée que j'ai longtemps ruminé, qui me travaille plus que je ne la travaille ; par une expression assez spontanée. J'avais laissé l'expérience de côté, et j'y suis revenu récemment : ça m'a donné ce texte. Je ne sais pas d'ailleurs si l'on peut parler de poésie.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Scarabouille
Messages : 701
Enregistré le : 28 nov. 2008, 17:24
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Scarabouille » 02 sept. 2012, 17:56

Oh tu sais, ces branlettes d'intellectuels...
Tel Anubis le Chacal, Reine-Mère, vous avez l'oeil fourbe et la dent furtive !

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Poupi » 02 sept. 2012, 18:00

Hélas, si j'ai un moment cherché un décryptage héraldique, ces propos m’apparaissent abscons.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 02 sept. 2012, 18:07

Hé !... On peut trouver du sens à tout, de nos jours. J'ai bien dû déchiffrer la phrase malgré moi puisque, non content d'y répondre, j'en ai réutilisé les termes. Mais j'avoue que l'emblème personnel m'interroge encore.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 02 sept. 2012, 18:56

Le peu que je sais c'est que pour être yeltien il dût avoir un blason bleu blêmissant pour emblème.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 09 oct. 2012, 22:16

(Accusé de lecture)

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 30 oct. 2012, 19:07

Mes affaires sont terminées.

Il s’agit de pousser à jour un passé trop longtemps enclos, d’accomplir et de placer la voix devant le silence de l’après. Liberté, je t’ai baptisée point final, et la phrase allure éteinte a déjà conquis le cœur des vivants, urgence en déclin sous les feux de la terminaison, il s’agit, il se faut, il suffit.
L’émergence ouvre le monde et pose son regard auprès de soi, comme un mauvais sort, et parallèle je l’avance, inutile d’accumuler, d’entasser, d’aveugler ; utile d’être seul ! Je ne sais que vouloir mais ce que je veux je peux.
Sans se convaincre non, sans s’interdire à cause, je ressemble à un fou, jusqu’à la confusion des sans liens, des tribus sans attaches, des apaches sans noms, des chainons qui me manquent, que j’avais que j’éclipse et qui donnaient le la que maintenant je suis ; je suis las trop d’ennui et puis j’hésite à tout, j’indécide et j’esbroufe oh j’ai plus rien et j’en parle.
Modifié en dernier par personne le 31 oct. 2012, 01:51, modifié 1 fois.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Poupi » 30 oct. 2012, 21:19

un passé trop longtemps enclot
Ouille.
Et ne me fait pas croire que c'est voulu.
Poupi,
d'humeur chiante

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 30 oct. 2012, 21:50

Enclore est un verbe qui existe ; c'était le verbe que je voulais à cet endroit ! Désolé pour la déception.
Et quand je penser que le verbe indécider est passé comme si de rien n'était !
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Poupi » 31 oct. 2012, 00:17

Mais c'est qu'il s'enfonce, le corniaud ! Tu me recopieras 1000 fois ton besherell, spécialement en ce qui concerne la formation des participes passés, misérable vermisseau.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 31 oct. 2012, 01:49

Aïe ! Effectivement, j'ai fait fort. Plutôt 2000 fois, pour la peine... La conjugaison et moi avont des comptes a réglé.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 31 oct. 2012, 11:45

Faute de grammaire (je ne parle pas du "à" sans accent qui est faute d'orthographe, histoire d'en rajouter), pour plaisanter sur l'emploi des verbes en général.
Dites, vous avez pas bientôt fini !
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Répondre