Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Poupi » 30 juin 2012, 23:31

C'est mignon deux minutes. ça aurait pu être dit plus joliment, je pense.

Je préfère l'homme le plus grand du monde.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Dernière semaine de Juin

Message par Yelti » 03 juil. 2012, 21:38

Nous fumons terrés dans des greniers à blés, écrasés par la chaleur de nos cigarettes et de l'été, nos peaux comme des draps recouverts de poussières si raides qu'ils craquent quand on les plie.
Nous voulons brûler comme brûlent nos cigarettes en poudre d'or, comme brûle le blé doré du grenier à blé.
Nous voulons brûler comme le bout d'or de nos cigarettes en poudre d'or, comme une voiture de course en bout de course. Nous voulons brûler aux voix de Gainsbourg, aux bruits des tambours, aux doigts de nos cigarettes mal roulées.
Nous brûlons de vouloir brûler et tout autre désir nous est impossible.
Et le souci creuse nos sourcils, creuse son sillon dans nos sinus, grattant toutes les strates de gravats de notre front jusqu'à ce que le racloir bute contre le néant.
— J'ai perdu mon horizon,.. je me suis trompé d'horizon,.. il m'aurait fallu un horizon pour me barrer le front —
Nous ne pourrons brûler, aux jours trop longs – aux cent-mille derniers quarts d'heure d'un juin fauché trop tard, d'un juin qui n'en finit pas de ne pas finir.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 04 juil. 2012, 00:23

Eh merde. Mon poème est berk. Aïe aïe aïe.

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Poupi » 04 juil. 2012, 10:49

Non seulement ton poème est berk, mais après lecture et relecture, je peux te confirmer qu'il est également "oui, bon d'accord..."

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 13 juil. 2012, 19:15

LA DIMENSION DE L’HOMME

Des bancs d’encre anthracite s’étendent sur la ligne de fin du monde.
Ce sont des nuages inscrits dans l’horizon, et qui se laissent courroucer dans des contours craquelés… Des masses nuageuses qui se veulent âprement montagneuses, pleines d’aspérités alpines ; et qui s’expriment droitement dans le panorama de cette longue prairie d’été, improbables dans leur impassibilité.

Au fond des prés vespéraux ; au fond des poignées de forêts assombries, au fond des marres sépulcrales et des feuillés exsangues, qui s’étiolent sur terre,
Au fond de ce miroir obole aux teintes dégradées, d’un bleu noir déclinant en une onde rosée, au fond des vents doux et au fond des lueurs, qui tapissent le ciel ;
Par la source des derniers élans d’un astre solaire - alors masqué par la vaste toison de la Terre ;
Ces formes se dressent et s’imposent dans le loin ! ---
--- Et alors le relief vient à moi
Comme le voyage s’empare de l’ermite ;
Comme l’or recouvre celui qui s’abandonne à la pauvreté,
Comme l’inévitable saisit l’incertain.

Je ne veux plus que rien ne change,
Je ne veux plus que rien ne change,
Je ne veux plus que rien ne change,
J’ai soif d’immobilité ;
Et je souffre jusqu’à l’amour.
Modifié en dernier par personne le 13 juil. 2012, 22:04, modifié 1 fois.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Poupi » 13 juil. 2012, 20:43

ça, c'est bien.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 13 juil. 2012, 23:53

J'en viendrais presque à regretter que vous ne soyez pas déçus.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis » 14 juil. 2012, 10:41

Ça te console si je ne l'aime pas ?

C'est bête, l'idée me plaisait beaucoup de cet univers mouvant et muage qui voyage autour de l'homme, et pas le contraire. Mais la fin ne me parle plus du tout et, au lieu de péter comme une bombe à ton habitude, le texte se dégonfle comme une baudruche de bain après deux heures de maltraitance estivale au bord de la plage surpeuplée.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 14 juil. 2012, 11:40

Aragathis a écrit :Ça te console si je ne l'aime pas ?

C'est bête, l'idée me plaisait beaucoup de cet univers mouvant et muage qui voyage autour de l'homme, et pas le contraire. Mais la fin ne me parle plus du tout et, au lieu de péter comme une bombe à ton habitude, le texte se dégonfle comme une baudruche de bain après deux heures de maltraitance estivale au bord de la plage surpeuplée.
Pas trop. Mais oui, je comprends ton sentiment : bien qu'elle aurait pu être bienvenue, ce n'est pas un poème qui s'est prêté à l'explosion. Je l'aime quand il se ferme sur un ton quiet, pour que le décor soit accompli.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 14 juil. 2012, 11:43

Et Captain, ce n'est pas qu'on s'en fout, c'est peut-être simplement qu'on est lassé de les dynamiter.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 23 juil. 2012, 21:20

Au contraire d'Aragathis, je préfère, ou plutôt j'ai plus de facilités à apprécier, la fin du poème que le début. A partir du "Et alors", où on comprend que se déclenche quelque chose de profondément poétique.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 23 juil. 2012, 21:20

Au contraire d'Aragathis, je préfère, ou plutôt j'ai plus de facilités à apprécier, la fin du poème que le début. A partir du "Et alors", où on comprend que se déclenche quelque chose de profondément poétique.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 23 juil. 2012, 21:26

Un vieux, vieux texte :


Cinéma bobines

Quand je reviens à pied du cinéma seul, après un bon film, je titube comme saoul. Sourire immobile accroché aux lèvres, j’ai la musique du film qui bat chaudement dans mon cœur, mon cœur qui feint de sortir en cognant lourd contre le velours de ma veste. Tout m’est encore flou quand je sors des ruelles tortueuses, béni par les encorbellements et les colombages. Sans regarder je traverse, le goudron humide scintille par petites touches sous les lampadaires de la petite ville endormie. Et comme à chaque fois, je regrette ton absence, de ne pas pouvoir partager cette promenade, que tu ne sois pas là, ton cœur battant la même musique. Alors je feins de tout filmer – et voici les bobines. La rue est longue, haute et toute cassée, les magasins fermés. Un peu de pluie goutte depuis les corbeaux noirs. Des boules de feu brillent sur la montagne éteinte, en face de l’esplanade. Je filme à tue-tête, tournant le cou dans tous les sens, attrapant dans des contre-plongées les toits flous plongeant dans un ciel invisible.
Les grandes portes gothiques sont faites pour effrayer, surtout quand elles sont ouvertes et révèlent des escaliers descendants. Je te rêve retenue prisonnière au fond de la cave et je t’en délivre. Je rêve que tu marches là, à mon côté, je tourne même la tête en ta direction. Je peux te voir sourire et quoique les trois gouttes qui tombent ne puissent être un prétexte, j’ouvre un parapluie noir au-dessus de nos têtes. Nous croisons des gens, tu hurles en pleine rue je ne sais quoi. Je n’hurle pas. Ce n’est pas le moment. Mais il n’y a plus personne en moi pour dire que je suis fou d’avoir cru t’aimer. Car dans mon ivresse, dans mon ivresse je le dirais presque, je le dirais, je l’écrirais maintenant que j’ai de quoi le faire, « Je t’aime ». Petit miracle d’avoir atteint le papier avant d’avoir déssaoulé. Vite, que la pointe s’enfonce dans le papier épais, et que dans mon poème batte le cœur chaud qui battait le pavé.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 30 août 2012, 22:12

Il est un lent fleuve gelé,
Long, sans couleur -- ou couleur marbre --
Charriant sans couler des troncs d'arbre
Pourris, déchets lourds de l'été.

L'air, bleu blêmissant, est hanté
D'affreuses mines de marbre,
Corbeaux freux vrillant d'arbre en arbre,
S'empalant sur le barbelé.

Il est dit que la glace une fois brisée
Libérera mille odeurs suaves, roses
Et bouclées. Il est dit qu'alors, ô ! qu'alors

Les flots réchauffés rouleront s'ils l'osent
Nos troncs, nos bustes et nos cris vers le dehors.
Il est dit... (Joie ! La chose ainsi s'est passée !)

Poupi
Messages : 1252
Enregistré le : 21 déc. 2009, 12:44
Localisation : Enseveli sous la neige de Lorraine

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Poupi » 30 août 2012, 22:19

J'aime bien le re-travail sur les conventions du sonnet. Un peu de mal avec les rejets, que je trouve peu pertinents.

Répondre