Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 29 avr. 2013, 15:51

Aragathis a écrit :bien qu'elle construise la rampe pour le décollage final.
Ah ? Y'a pas vraiment d'ordre tu sais. C'est plusieurs poèmes réunis qui tentent tous de dire plus ou moins la même chose, ou plutôt de dire le rien.
C'est toujours vrai, n'est-ce pas ? En tout cas le fétichisme du papier reste bien là.
Non, pas vraiment. J'ai plutôt été paralysé pendant deux ou trois jours avant de me résoudre à écrire, difficilement, quelque chose. Le premier est un joli mensonge d'ailleurs, au grand inventaire ne survit pas même les poèmes, mais entre plusieurs agitations inutiles, c'est la seule dont je me suis senti capable, ça n'empêche pas qu'un néant vaille un autre.
c'est Pascal flambant avec Epicure
Hélas !!!

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 03 mai 2013, 21:00

EN DÉCALAGE

Quelques pourcentages ; pfffuit !... Ne reste rien, grosse panique. Les secours m'aiment-ils ? Qu'en pense l'ambulance ? Gagne ton brancard, bats-toi, et finis de nouveau dans les chiottes. On te regarde tourner dans la cuvette, petit poisson, tu seras la risée de tes supérieurs jusqu'à la canalisation ! Qu'est-ce que ça fait d'être battu ? Elle a perdu son estime, il a perdu sa sobriété, et vous serez toujours sur vos pattes : j'hallucine ! De quel droit ? De quelles pattes ? Quel exploit, que je rate ! Roulé boulé de cul-de-jatte, on laisse la bestiole à notre amusement ; attendons qu'elle se cache. Je voudrais les aider, je ne sais pas m'arrêter, SOS égo : Comment faire ? Comment ?

Des pourcentages ? Pssst !... C'est une arnaque. Recrache ton aspect. S'il est réalité, faut-il y croire ? On a bien le temps de reprendre du début, depuis les premières normes. Un premier mot ? Papa ! Quelle ironie. On a le droit de le dire. Il y a cette broussaille, avant, ce n'est pas libre. Gagne ton chemin, à pied ou à genoux, cours rageusement. Il faut valoir sa chandelle, c'est tout. Refuse ton devoir, rejette-le contre ton dos. L'oppression c'est l'amour de la vie qui te trotte à contre sens. Sois la presse des scrupule, la contre-paresse, déplie-toi comme il faut, et à terre toujours accepte ta légèreté !... On peut, voilà pourquoi.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 05 mai 2013, 05:27

ULYSSE EN VOITURE

Au volant de ma volkswagen,
Moi, ivre de la soirée,
Je pense à Chloé, et aux accidents,
Aux combat qu’on mène en force,
Aux attentions sereines,
À la nuit, aux étoiles trop sobres,
Et je m’y laisse prendre en paix.

Je me laisse porter, sans haine,
Au volant de ma volkswagen,
Sur des routes connues, à tenter la nocturne,
La torture et l’amour après du Dire Strait ;
Je ne possède rien, ni le rhum, ni la fête,
Et quand l’on a trop vu ce qui nous tient à cœur,
On finit à l’en-tête de ces corps amateurs,
À danser la complainte ; à jouer les Hamlet,
On se prend pour Demain, dans les forges des filles,
À rêver de quoi vivre, une voie sans l’ennui,
Baudelaire à qui vendre une place à la mer,
Les pleins phares en arrière après les certitudes…

Quand je regarde au loin les virages à venir,
Les abris anti-bus, les polices étrangères,
Au volant de cette superbe volkswagen,
On voudrait bien voler plus haut que la lumière…
Mais il fait nuit toujours, pas d’écran pour l’enfer,
Une morsure au ventre après toute la crème,
Une chaussure en plan, à l’accélérateur ;
Attention aux passants de quatre heure du matin…

Au volant dévoilé de la volkswagen
Une dernière voie pour appeler Chloé,
Et les âmes sauvages dans le blanc des pleins phares,
Au secours, une femme a volé la voiture !
On y va sans y croire, à fond la caisse,
On se tord à la porte, les clefs de la paresse ;
Et la crainte de naitre ; de n’être rien du tout,
De vomir sans tendresse à l’attendre -secousse…

Voyage à l’infini, escapade à la nuit,
Et Knopfler en demi, à la moitié des sons,
Parce que brother in arms, à jamais contre volte,
Contre ma volkswagen à partir de chez Louis…

Je n’y vois plus très clair, il faudrait que je rentre,
À présent j’ai compris dans mes mains le volant,
À bas la dérision, sous nos capots jetables,
On regarde les ponts de travers les épaves ;
C’est la nuit qui fait frais, au travers de la vitre,
À réviser les clefs qui vont briser la ville,
Je revois les passages, et la soif en survie,
Vivement l’arrivée qu’on se pose dans son lit,
Qu’on écrive au hasard ce qui doit s’écarter,
Ce qui doit prolonger le tourment de la nuit...
Encore une conduite à tenir sans parti,
Encore une autre fois sous les jeux de l’oubli ;
À goûter des cinq heures qu’on ne reverra plus
Des nocturnes sans cœur ; à raconter bien cru.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 05 mai 2013, 20:13

Wo l'autre, et après i' dit qu'il fait pas du Saez, qu'i' préfère faire du p'tit puceau !!

J'aime quand tu fais des road-poèmes, chéri !

Avatar du membre
personne
Messages : 873
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par personne » 06 mai 2013, 15:23

Ce sont les poèmes les plus innocents, toujours !... Et le premier ? La formule était elle moins "adroite" ?
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 29 juin 2013, 20:10

NID BARBELÉ

#Cette folie refoulée contre ma voix,
Qui fait trembler les mots,
Qui presse les espaces contre l’étau,
Elle a piégé mon âme.
##########################
Entre les grillages des claviers
Je parle seul ;
Des insectes aux poignets
Me crispent l’os !
##########################
C’est aussi une présence morte
Que je traine en permanence,
Comme un corbillard
Rose…
#########################
Cette folie qui s’attache
À me faire douter sans choix
À chaque fois je crache
Ses symptômes ; un par un,
Mais c’est sans fin.
########################
C’est aussi entre moi
Que je cherche de l’air,
Être roi sur un crâne de nerfs ;
Peut-être j’en deviens fou.#
Au fait, saviez-vous (minute culturelle) que le croisillon n'était pas le dièse ?

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis » 03 août 2013, 18:12

C'est la saison peut-être, mais je te trouve vraiment pas propre.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 05 août 2013, 11:51

Essuyons nos mains dans tes cheveux sales.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Poème de circonstance

Message par Yelti » 30 août 2013, 15:13

On ne s'est pas tout dit ; on s'est tout dit.
Je m'en irai sans venir te le dire ;
Sans cesse et sans succès, pour te parler,
Je vais continuer de m'essayer
À t'approcher, louve des maquis noirs.

On s'est tout dit ; tu n'as rien entendu,
Pendue à l'écouteur, je ne peux rien te dire ;
En vis à vis nous ne saurions que dire ;
Vis à vis point n'avons, ainsi le veux,
Louve des maquis noirs.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

La chaleur est un trésor (Cadavre exquis feat. Personne)

Message par Yelti » 31 oct. 2013, 12:36

J'ai longtemps habité contre les radiateurs ;
Un ami m'a tué un soir, par charité ;
J'en ai pleuré de joie, puis bu à ma santé
Jusqu'à en perdre la vie dans les glaces du cœur.

Ô la nuit prend bientôt le cours de la chaleur,
Mon ami et moi buvons plus profond, pour chanter,
Et faisons s'éloigner de nous le jour hanté,
Les images des vies pour lesquelles l'on meurt...

"Embaumons-nous d'haleine, emmitouflons nos peaux,
Rentre dans ton lit chaud et tire le rideau !"
M'exhorta-t-il. "Ainsi soit-il" dis-je conquis.

Depuis je bois pour oublier la maladie,
Je fais chauffer mes souvenirs de paradis.
Et alors je re-meurs. C'est la loi du maquis.

Avatar du membre
RedSean
Messages : 102
Enregistré le : 12 mai 2008, 16:01

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par RedSean » 03 nov. 2013, 13:45

Je ne m'immisce que très rarement ici mais je tiens à féliciter Yelti pour ce dernier poème et pour insuffler de la vie à ce forum qui n'est pas encore tombé en ruine.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Yelti » 03 nov. 2013, 13:48

Il te faut aussi féliciter Personne. C'est un cadavre exquis. Je vous laisse retrouver qui à fait quel vers. :)

Avatar du membre
RedSean
Messages : 102
Enregistré le : 12 mai 2008, 16:01

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par RedSean » 04 nov. 2013, 15:06

Yelti a écrit :Il te faut aussi féliciter Personne.
Alors je félicite tout le monde.

Avatar du membre
Scarabouille
Messages : 701
Enregistré le : 28 nov. 2008, 17:24
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Scarabouille » 13 nov. 2013, 18:52

RedSean a écrit :
Yelti a écrit :Il te faut aussi féliciter Personne.
Alors je félicite tout le monde.
Merci, merci.
Tel Anubis le Chacal, Reine-Mère, vous avez l'oeil fourbe et la dent furtive !

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Au Chat Rimaillant (Proses et vers pour l'Univers)

Message par Aragathis » 10 déc. 2013, 14:29

"Il va de soi",
dit l'enfant-dieu,
et les trois vieux,
sans comprendre,
acquiescent.
Ainsi parlait Aragathis.

Répondre