Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Les jeux et concours pour se détendre entre nous...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Lequel de ces textes a votre préférences?

Erratique errance, par Kervin
1
9%
Ainsi parlait Aragathis, par Aragathis
2
18%
J'écris donc je suis!, Par Filoupette
3
27%
Scarabouille, au passage, par Scarabouille
3
27%
Agnès
0
Aucun vote
Aller et retour, par Battologio
2
18%
 
Nombre total de votes : 11

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par eusebio » 03 oct. 2009, 13:09

Bonjour bonjour! Je poste avec quelques jours de retard les Oeuvres des participant, dont l'ordre a été tiré au hasard, avec des ptits papier, toussa :D

1. Erratique errance. Par Kervin

D’un temps lointain et éloigné, ou l’on parlait encore, ou le vers et la rime primaient avant tout et entre tous, naquit… Kervin. Pompeux ? Oui ! Egoïste ? Ô combien ! Amoureux ? Plus que tout !

De belles choses il en vit, et en vécu, de choses affreuses jamais en ces contrées, et sa vie, de romance et de prose, était composée. D’une confrérie bariolé et baroque, il faisait parti. D’un état d’esprit souverainement heureux, d’une bonhomie joviale, d’une intelligence naïve, cette ville du vin se mouvait entre contes et racontars, entre poèmes et pamphlets. Nul ne connait son vrai nom, il ne le connait pas lui-même.

Et il est là, et il y était, et il le sera. Il en vit des braves aux noms étranges mourir et revenir, pour certain d’entre eux, errant dans cet étrange océan glacial de vie, huileux d’amertume, fait de vagues d’exaltation, d’algues de réflexion, de coquillages de beauté. Cet océan qui dès les temps anciens fut décri, cette ville le regardais se mouvoir, et les êtres le composant s’agiter.
Et il plongea, s’enfonçant sans fin dans cette vie qui coulait en lui, n’écoutant que les chants des sirènes, ne regardant que les lourds navires dirigés par de sombres capitaines aux regards insensés, ne sentant que l’infime douceur du sel marin et des algues vertes, ne goutant que l’éphémère renouvelé de l’aventure folle et titanesque qui s’offrait.

Il plongea pour ne plus revenir. Irrémédiablement atteint, il regardait ce mal le ronger, le dévorer, le prendre petit à petit. De poète dilettant, il devint rêveur éternel, et pour ne pas oublier il se blessa, pour ne pas s’oublier il se marqua, et à jamais en ces contrées il revint, dissertant de l’inutile pour le bon plaisir de ses muses.

Du vin, de Dieu, de l’Amour, et d’aventure, était composés ses mirages, noyant tout dans l’océan, l’océan sans fond, ni fin. Point de terre à l’horizon, et point de noyade possible. Lorsqu’il ne reste que la vie, alors il est temps de quitter les routes battues par tant de navires, et d’explorer les confins de l’univers gigantesque.

Si jamais tu te perdais, toi jeune vivant, la ville te guidera, cette ville fait de feu et de sang, d’amour et de haine, de sagesse et de folie.

Si jamais tu t’égarais, jeune vivant, il t’aidera, lui naïf, et malmené par les éléments.

Si jamais tu t’oubliais, jeune vivant, je ne serais pas là pour te soutenir, car l’oubli est salvateur. L’oubli vivant offre le souvenir.

2. Ainsi parlait Aragathis Par Aragathis
En un lieu littéraire il faut des versatiles.
Mon clavier me plaçant parmi les plus prolixes,
Je m'amuse à jeter des octets inutiles
Par ma prose et mes vers, dans nos débats et rixes.

Liberté, liberté que m'octroie Internet,
Qui m'offre le pouvoir de publier mes lettres !
Voyez le vorateur : mes idées, il les happe ;
Mes écrits, il les lappe ; tant pis s'ils sont âpres !

Sur ce forum a cours la devise que j'aime :
Deux vers pour un salut, un bon mot pour un rire.
Fatalement j'accours pour ajouter mes gemmes
Aux boisseaux de diamants que vous savez produire.

Liberté, liberté qui m'accorde Internet,
Qui m'octroie le savoir pour oublier mes guêtres !
Voyez le narrateur : des idées qui le rognent
Aux écrits qui le cognent... Rien ne le renfrogne !

Je suis donc le rixmeur, je tire sur Boney ;
Je suis dans les lecteurs, je savoure vos mots ;
Je suis un peu rêveur, vous fais part de mes jets ;
Et comme vous j'adore De Cape et de Crocs.

3. J'écris donc je suis! Par Filoupette

J'arrive
Eprise,
Salive...
Un' prise!
Inspection
Surveillance
L'affection
A distance;
Nul ne résiste
On ose alors
Un ut en piste,
Vapeur de l'or.
Eden pénétré, membre certifiée :
Le territoire est ouvert à mes pieds,
L'attente comblée par mes vers et pieds
Emerveillée, je compte au lieu me lier.

4. Scarabouille, au passage Par Scarabouille

De l'ombre il bondit,
Tinte et fanfaronne.
Un grelot qui luit.

Joker à ses heures
Joyeux petit joueur.
Un grelot résonne.

Trois passes.
Sa joie
Ne trépasse

Jamais.
Soudain,
Oh !
Il est parti.

5. Agnès
Ô combien délicat ce charmant exercice
Qu'eusebio proposa à nos jeunes esprits!
Car il s'agirait donc, si j'ai bien tout saisi
De décrire, à son tour, ses vertus et ses vices...

Nouvelle pour ma part, voici donc l'exposé
Qui vous fera connaître à tous mon caractère
Ainsi que les objets qui ont don de me plaire
Et auxquels en tout temps j'aime me consacrer :

Etudiante en prépa, je suis fort occupée
A lire dans le texte et Flaubert et Plautin,
Mais aussi Goethe et Roth, sans compter Hölderlin;
A apprendre, étudier, traduire et disserter.

En-dehors de ce cloître, si beau mais si étroit,
J'aime à lire Kessel et Saint-Exupéry,
Baudelaire et Tolkien, Druon et Guareschi,
Et tous ces grands chefs-d'oeuvre où le langage est roi.

Appréciant l'élégance (en rime et en manières)
Comme reflet d'un être élevé et courtois
c'est naturellement qu'Armand devint pour moi
le prince des bons mots comme de la rapière.

Mais, lire n'étant pas ma seule occupation,
Il me faut compléter cette présentation
Par les Grands qui, pour moi, sans exagération,
sont les rois, sont les dieux de la composition :

Car mon regret ce jour est d'avoir peu de temps
Pour pratiquer assez le piano et le chant...
Chopin et Tchaikovsky, Bach et Donizetti
Que ne puis-je vous dire, ô merveilleux génies!!

Je suis nouvelle ici, et n'ai que peu à dire
Sur mon rôle précis, puisque je n'en ai point.
Je me contente donc d'écrire des quatrains,
Car c'est en écrivant qu'on apprend à écrire!

Voilà pour mon portrait quelque peu synthétique.
Je ne puis évoquer toutes ces gens mythiques :
Bonaparte, Bipi, Castelneau, Tabarly,
Car pour cela, j'aurai tous les jours de ma vie.

Mais sachez, bonnes gens, que ma philosophie
(Que d'aucuns nommeront une belle utopie)
Est que des grands glaciers aux grondements de l'onde,
Du Jugement Dernier aux fières Walkyries,
la Beauté, croyez-m'en, sauvera notre monde...

6. Aller et retour Par Battologio

Je suis de ceux qui sont partis puis revenus
En libre explorateur loin de vous j'ai fais voile
Poursuivant la chimère aux confins de la toile
Mais d'ulyssiaques vers je me suis souvenu.

Oui, ma muse volage un jour en eût assez
Et me dit "Rejoignons les lieux où l'on disserte"
Le feu était brillant et la porte entrouverte
J'hésitai un instant, avant de la pousser.

J'entrais incognito, pensant mon nom perdu
Imaginez ma joie de l'entendre scandé
Et de dépoussiérer ma place inoccupée
Retrouvant les anciens, et plus d'un inconnu !

Depuis ce jour après le temps perdu je cours
A vivre loin de vous trop vite on perd ses vers
Ma plume s'est rouillée, pourtant je persévère
Pour rattraper ce tort qu'ont les absents toujours.

Et ma participation, hors-concours:

Vie et mort d'un carottophage Par eusebio


Je suis arrivée par une froide journée d'hiver
C'était dix jours avant mon anniversaire,
Prenant l'identité d'un lapin blanc,
J'ai sans hésiter rejoint vos rangs,
Me mêlant aux plus grands rimeurs,
Écrivant avec mon cœur,
J'ai vu des gens venir,
J'en ai vu partir,
Se succéder,
S'installer,
Toujours.
Je
Suis
Restée
Deux années
Et resterait
Même si je ne sait
Ni écrire, ni rimer
Si ma spécialité frise
L'anecdotique: c'est l'analyse,
J'ai quand même tenté d'imaginer,
Ce qu'ont fait nos héros par le passé,
Avec une image chou, mangeant des carottes,
Toute mimi j'ai atteint le haut rang de Mascotte.



Vous aurez remarqué, il manque pour la plupart un détail insignifiant. Des titres! :mrgreen: Si vous avez oublié ce détail, vous pouvez les préciser, ou dans ce sujet, ou par MP :joker:
Modifié en dernier par eusebio le 03 oct. 2009, 17:18, modifié 3 fois.
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Agnès
Messages : 98
Enregistré le : 22 sept. 2009, 11:41

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Agnès » 03 oct. 2009, 13:47

:clapping:
Wahouu!! c'est trop canon!! :cry: à pleurer... j'adore vos poèmes à tous, kervin chapeau, j'adore ta prose!!
filoupette, le double acrostiche, je m'incline!!
les autres, je ne trouve même pas les mots...

MAIS COMMENT JE VAIS FAIRE POUR CHOISIR?????????????????????????????????????????????????? :x

Avatar du membre
Scarabouille
Messages : 701
Enregistré le : 28 nov. 2008, 17:24
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Scarabouille » 03 oct. 2009, 13:53

Damn, deux honteuses fautes pour ma part, j'en suis bien désolé :( :
Joker a ses heures -> Joker à ses heures
Son joie -> Sa joie
En espérant qu'eusebio acceptera de les modifier.

Ca fait sérieux, tiens :/
Tel Anubis le Chacal, Reine-Mère, vous avez l'oeil fourbe et la dent furtive !

Agnès
Messages : 98
Enregistré le : 22 sept. 2009, 11:41

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Agnès » 03 oct. 2009, 14:15

t'es pas le seul, il y a eu quelques fautes d'inattention chez d'autres, on les corrige de soi même (si toutefois on les voit!!^^)

Avatar du membre
Filoupette
Messages : 22
Enregistré le : 28 sept. 2009, 10:40
Localisation : sur un nuage sélénite

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Filoupette » 03 oct. 2009, 14:25

Magnifique...

Pour ma part, j'ai oublié un espace : "on ose"... de même que le titre : "J'écris donc je suis!"
Noble lapin pourriez-vous y remédier?
Sur un pré de nuage allons donc au plus tôt
rendre le dernier souffle avec le dernier mot.

Avatar du membre
Spadalian
Messages : 22
Enregistré le : 25 sept. 2009, 17:18

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Spadalian » 03 oct. 2009, 14:31

C'est bien beau à lire tout ca. J'ai fais mon choix.
Il y a quelque chose dans la prose de Kervin de si intense que sa dimension poétique dépasse les vers. Je l'ai donc choisi.
Ah, ces français!

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Aragathis » 03 oct. 2009, 15:56

J'aimerais pour mon titre citer ma signature : "Ainsi parlait Aragathis" me paraît bien.

Mais passons au sérieux (ou presque).
Kervin : du bon dans ta prose, ça c'est sûr ! Peut-être un brin trop ésotérique pour me toucher au plus profond, mais j'ai passé un bon moment.
Filoupette : la double acrostiche est vraiment excellente ! De plus, trouver à dire après deux semaines seulement d'inscription, c'est très fort. Tu risques bien d'avoir mon vote, mais attendons la suite.
Scaratrouille : pied de nez jusque dans tes participations, mon vieux trublion. Jamais sérieux, ces jeunes...
Et pour finir, Agnès : aucune règle respectée, donc je ne t'accorde pas mon vote :mrgreen: . Je plaisante. Tu as au moins tenu les règles de versification, et tout le monde ne peut pas s'en vanter (sifflote l'air de rien).

Mon vote va donc à Filoupette :joker: .
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Aragathis » 03 oct. 2009, 16:03

Oui ?
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par eusebio » 03 oct. 2009, 17:17

Premières fautes corrigées ^^ Allez, allez, il faut faire des choix dans la vie =)
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Avatar du membre
Filoupette
Messages : 22
Enregistré le : 28 sept. 2009, 10:40
Localisation : sur un nuage sélénite

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Filoupette » 03 oct. 2009, 17:46

Aragathis, je te corrige : ça ne fait que 5 jours que je suis officiellement là... sinon 9 pour ma découverte fortuite et bienheureuse. Mon attirance pour ce lieu m'incitant bien vite à écouter mon cœur et ma plume et à rejoindre vos rangs.
Sur un pré de nuage allons donc au plus tôt
rendre le dernier souffle avec le dernier mot.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Aragathis » 03 oct. 2009, 18:20

Dans ce cas, tu mérites encore plus ma palme.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Battologio
Messages : 648
Enregistré le : 10 sept. 2009, 18:50
Localisation : Agatharchidès

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Battologio » 03 oct. 2009, 22:55

Merci Captain, ça me va droit au coeur, et je le pense.

Tout ça est plein de bonnes choses, ah la la le choix est ardu...aussi je fais des critiques méchantes et sévères, du haut de mon arrogante outrecuidance :

Kervin : c'est agréable à lire, mais tu t'écoutes un peu parler. Les images manquent de subtilité.
Ara : un peu trop concret pour le coup, ça ne s'envole pas...
Filoupette : pas mal, vraiment pas mal, l'acrostiche prête souvent à la mauvaise poésie parce qu'on cale ce qu'on peut après les initiales, mais tu évite l'écueil.
Agnès : bien mais à côté de la plaque, tu racontes ta vie.
Battologio : c'est n'importe quoi !^^
Eusebio : c'est troop mignon.

Maintenant que ceux-là me détestent à jamais, et malgré vos attaques contre ce pauvre homme, je vote pour Scarabouille. Il est plaisant, ça a l'air fait à l'arrache mais chaque mot est bien pesé et à sa place, sous un air d'apparente insouciance. De plus il respecte parfaitement le thème, en exprimant en quelques mots toute son essence, sa Scarabouillitude-même. C'est mon opinion et je l'assume !

"Le savoir, n'est-ce pas, est un bien précieux. Trop précieux pour ne pas être partagé !" (Battologio d'Epanalepse, VII, 14, 5)

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Aragathis » 03 oct. 2009, 23:15

N'est à jeter que critique vénale. Ou bien stupide.
La tienne n'étant d'aucune, je la prends avec gratitude et tâcherai de faire mieux la prochaine fois !
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Filoupette
Messages : 22
Enregistré le : 28 sept. 2009, 10:40
Localisation : sur un nuage sélénite

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Filoupette » 04 oct. 2009, 12:56

Je dirai même plus :
"Et ce thème faible et vain,
Qui ne crée guère qu’un rêve,
Gentils spectateurs, ne le blâmez pas.
Pardon, nous ferons mieux la prochaine fois."
Sur un pré de nuage allons donc au plus tôt
rendre le dernier souffle avec le dernier mot.

Avatar du membre
Battologio
Messages : 648
Enregistré le : 10 sept. 2009, 18:50
Localisation : Agatharchidès

Re: Concours de poésies à thème - n°1 - Oeuvres et Critiques

Message par Battologio » 04 oct. 2009, 20:18

Méheuu y en a qui votent et y s'expliquent même pas ! Bande de lâches !^^
PS : Filoupette prend la tête !!!
"Le savoir, n'est-ce pas, est un bien précieux. Trop précieux pour ne pas être partagé !" (Battologio d'Epanalepse, VII, 14, 5)

Répondre