Page 2 sur 3

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 28 oct. 2009, 22:46
par Aragathis
Vingt jours après, j'attends toujours ta réponse... :roll:

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 17 nov. 2009, 08:20
par Aragathis
On se court après depuis tellement longtemps
Que j'oublie la maxime de nos déboires.
Tu disparais deux mois et tu reviens à temps
Pour être à la ramasse : je suis en histoire.

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 17 nov. 2009, 13:47
par Battologio
Ras le bol des popcorns, c'est décidé je passe aux Maltesers...

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 17 nov. 2009, 14:01
par Aragathis
(J'en veux !)


Ouf, le bougre a gardé ses répliques acides :
Me voici rassuré, il est resté acerbe
- Donc lui-même - et l'on va voir un piraticide.

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 01 déc. 2009, 18:08
par Aragathis
Emblématique sot,
Que me chantes-tu là ? Qu'espères-tu de moi ?
Que je t'achève d'une beigne dans le seau ?
Qu'une tatane te fasse plus mort qu'un roi ?

Veux-tu aussi, marquis, un petit dèj au lit ?
Dans tes rêves, brigand ! Fi ! C'est qu'à mon insu,
Le bougre a décidé qu'il n'est plus bon qu'aux ris !
Ni honneur ni fierté à tuer un vaincu !

Un musicien part-il avant son crescendo ?
Une diva se tait avant son ovation ?
Un cuisinier fuit-il avant de cuire le rot ?
Et que dire d'un fou parti avant les pions ?

Relève-toi Boney, et raffermis ta garde.
Tu n'as pas mérité sortir sans préavis
Et je refuserai une telle incartade :
On ne quitte les planches qu'après les bravi !

Moi qui cru que tu es de ces gens pleins et fiers,
Qui montrent face au fer l'acier de leur sourire,
Aux douleurs leur courage, à la mort leur derrière,
Que leur panache enfin ne peut laisser mourir...

Ne viens pas me sortir une excuse bidon ;
Manque de temps ? Mon oeil ! Qu'importent les minutes :
Le temps ne s'en va pas, c'est nous qui nous barrons !
Tiens ta note, baryton, reprenons en ut.

Tout ce que je demande est qu'un ultime assaut,
Nous jette l'un sur l'autre en un échange unique,
Terrible et sans pitié, foudroyant, tueur... Beau ;
Et que le point final empourpre nos tuniques.

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 01 déc. 2009, 18:27
par kervin
Scrumch, scrumch...

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 01 déc. 2009, 23:20
par Scarabouille
Aragathis a écrit :Et que dire d'un fou parti avant les pions ?
Holà holà, mon jeune ami !
Qu'insinues-tu donc par ces dires ?
Serais-je ainsi un malappris,
Si à tire d'aile je vire ?

Eh, viens donc un peu par ici
Que je te remette en caboche :
Mes grelots te sonnent la cloche.
Je suis fou, tu es apprenti.

Que dire d'un fou parti
Avant les pions ? Le voici :

Audacieux, beau, grand,
Modeste,
Spontané, imprévu, grandiose,
Humble,
Mais surtout libre comme ses vers et ses rimes.

Alors laisse-moi voler là où bon me semble,
Toi, petit renard craintif aux genoux qui tremblent.
Je peux être vaillant, partir en diagonale,
Car tel est mon loisir, je trouve ça normal.

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 02 déc. 2009, 00:08
par Aragathis
Ailleurs comme en ce lieu, on n'est jamais d'accord !
Eh bien soit, forban de carnaval, feu follet,
Girouette de clocher ! Si je t'ai remis fort,
L'affaire est dans le sac ; à table, mon poulet.

Car j'ai la dent, mon cher, et elle est contre toi.
Me dire empanaché ! Moi qui hais Cyrano,
Ce bellâtre des vers, ce grandiose putois,
Qui est né, année néfaste, en serrant un mot !

Le panache, mon cher, est ce qu'un gentilhomme
Se flatte de garder quand tout le reste est vain,
Car si le monde est vide et la vie sans axiome,
Il reste en contrefort le savoir de sa fin.

Oh, un pirate sait, il sent ces choses-là.
Mais un corsaire n'a plus, comment l'ai-je oublié,
Ce qui faisait de lui un plus-que-celui-là :
Sa grandeur, son courage, en clair, sa fierté.

Entracte,
Et dernier acte
Avant le rappel

Baste, tu veux m'occire ? Eh, mieux, tu me rassures.
Ça va cogner, bibiche. On s'aime, vieille poire ;
Et c'est à coup d'amour qu'on perce les armures,
A dit Jean Giraudoux : tu es une passoire.

Car c'est fini, Boney, tu peux rendre ton âme
Au vieux Poséidon ; bisous à Amphitrite.
L'assaut est terminé, le sursaut de nos lames
A suivi l'extinction de nos phrases contrites.

Tout est dit, ou pas loin. Plus rien à ajouter
Devant ce qui nous fait si peur, le grand néant
Plein de vide et de rien ; et, à n'en pas douter,
Tout n'est plus que poussières et pâture au vent.

J'ai eu le dernier tir que je voulais porter,
Tu as ce long repos que tu cherchais tantôt :
Les bons coups font les meilleurs amis. Au Léthé,
Nocher, et sans détour ! Un sol d'or pour le trot,

Bois-le à ma santé.

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 02 déc. 2009, 00:11
par Aragathis
@ Scaranouille : mais mon vieux, mais mon bon, je n'ai fait qu'attirer l'attention sur l'horreur de la mort d'un fou avant un pion : car s'il feinte et pirouette, il n'en est pas moins trop vulnérable aux attaques, et sans sa diagonale, la bataille se plie.

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 02 déc. 2009, 01:58
par Aragathis
Rien à ajouter. Que le public se déchaîne, et saluons main dans la main dès le premier rappel.

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 02 déc. 2009, 09:08
par kervin
Ouiiiiiiiiiiiiiiii !!!! Le sang ! Le feu ! Le souffre ! Ce roux altier, vainqueur du noble pirate abandonnant sa casquette de corsaire ! Mais quelle apothéose ! Mais quel zénith !


Image

Et quel arbitre ! :clapping: :clapping: :clapping: :clapping: :clapping:

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 02 déc. 2009, 22:57
par Aragathis
Cause toujours, l'ancêtre.
Ce que tu nommes suffisance, c'est de la compassion pour le grabataire.

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 16 oct. 2011, 15:11
par Rai de Kumano
Fichtre ! Déjà en 2009, dans un combat démiurgique, le farouche Captain à la verve inexorable luttait contre le Goupil gracile, dont l’élégant verbe entré depuis en apothéose, constelle les cieux de ce forum. Une énergie sismique jaillissait aux fracas de chaque coup de cimeterre que le formidable pirate assénait, mais toujours le renard esquivait, soit en s’élevant d’un bond jusques aux confins de la stratosphère, soit en glissant par une prompte roulade entre les jambes de son effroyable adversaire. À Boney les enchainements puissants, à Aragathis les bottes esthétiques. Quand sur un rythme contondant le cimeterre le haranguait, le fleuret repartait en sifflant et l’envoyait tanguer.

A ces héros des premiers âges, ma pieuse admiration.

P.S : quelqu’un pourrait-il m’indiquer les deux syllabes à prononcer pour invoquer le Yelti ? Je me doute bien qu’il s’agit de Vol-taire, mais je n’ai pas trouvé l’endroit du forum où c’est expliqué. D’avance merci.

Rai le fanboy.

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 17 oct. 2011, 10:26
par Laurent Jerry
Quelques éléments de réponse, honoRaible ami :
  • Ici
  • (surtout, évidemment)
« Entre donc dans la danse !
— Fais volte, erre !
— Où ?
— Sot ! »

Re: "Range le miroir, bibiche, ça va cogner !"

Posté : 18 oct. 2011, 00:26
par Rai de Kumano
Merci pour le tuyau L.J. Mais il doit y avoir d'autres rubriques à consulter, c'est pas possible!? Dans les topics que tu m'as indiqués, Yelti fait l'idiot en bornant son argumentation à: 'Voltaire il est nul'. Pourtant, pour l'avoir étudié dans sa querelle sur Tolkien et Paolini, je sais que la grande force de l'animal réside surtout dans son érudition de folie!

Par contre, au passage, j'ai été ébloui par l'incroyable plume classique d' Hsdbcd! Décidément, ce forum regorge de talents rares.