Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Les jeux et concours pour se détendre entre nous...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Votons ?

LES ABSENTS de Tibert
3
27%
Ce que l'orgueil et l'ennui font dire à un idiot de Yelti
1
9%
C'est lunatique du Captain Boney Boone
3
27%
Hasard de petits riens d'Aragathis
3
27%
Que d'ire de Scarabouille
1
9%
 
Nombre total de votes : 11

Avatar du membre
kervin
Messages : 1141
Enregistré le : 21 févr. 2008, 18:51

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par kervin » 10 sept. 2009, 20:23

Le Christ n'a pas écrit ! Mais je reste tout de même avec vous... ! Bien pour vous tient...
"Imaginer, c'est hausser le réel d'un ton." Gaston Bachelard.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Yelti » 17 sept. 2009, 17:05

J'y pense, je ne vous avais toujours pas révélé mon choix...

Parlons d'abord (avec retard) de ceux que je n'ai pas élus.
On a félicité Tibert d'avoir soigné la forme et d'avoir fait quelque chose qui semble moins brouilloneux que le reste. Cependant, dans un bout-rimé, ce qu'il y a d'intéressant, c'est d'essayer de jouer avec les doubles-sens des mots donnés et de s'écarter du thème que suggère au premier abord la liste de bouts...
Pour Booney, que ce soit du talent ou de la fainéantise, l'ensemble ne m'emballe pas beaucoup, même chose pour Scarabouille...

Non mon vote va à Aragathis... son texte a les recherches d'expressions bizarres et les associations d'images qui en fait ce qu'on appelle un poème. A la fois poème et rêve, bravo, comme quoi on peut être admiratif d'un gros couillon comme Jartolv et faire de bonnes choses.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Aragathis » 17 sept. 2009, 18:55

Je suis aussi surpris que flatté de ton choix. En revanche, c'est qui ce Jartolv ?
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Yelti » 17 sept. 2009, 18:58

Tu ne connais Jartolv et son copain Soureau ?

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Aragathis » 17 sept. 2009, 19:18

Ben non. Qui sont-ils, que font-ils, pourquoi n'en sais-je encore rien et quelles sont les dimensions exactes de l'univers ?
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Yelti » 17 sept. 2009, 19:20

Pour répondre à ta dernière question, je te renvoie à l'antinomie de la raison pure de Kant qui y prouve formellement qu'on peut prouver sans erreur à la fois que l'univers est infini et qu'il est fini.

Avatar du membre
Battologio
Messages : 648
Enregistré le : 10 sept. 2009, 18:50
Localisation : Agatharchidès

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Battologio » 17 sept. 2009, 21:37

Contre Kant et avec l'astrophysique contemporaine, j'affirme que l'Univers est fini mais en expansion constante.
Quant à Jarlovt ou quel que soit son nom et l'autre, je présume que ce sont des pseudos anagrammes de Voltaire et Rousseau, non ?
"Le savoir, n'est-ce pas, est un bien précieux. Trop précieux pour ne pas être partagé !" (Battologio d'Epanalepse, VII, 14, 5)

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Aragathis » 17 sept. 2009, 21:48

J'aurais dû m'en rendre compte, bravo Yelti :D !

Pour Kant et l'astrophysique, je m'en tartine joyeusement la trousse avec du terreau frais.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Yelti » 18 sept. 2009, 18:08

Si j'ai bien compris mes modestes lectures, les astrophysiciens ne remettent pas Kant en cause... Quand ils affirment que l'univers est en pleine expansion, cela veut dire que les galaxies s'éloignent les unes des autres... donc que l'univers est en expansion qu'il soit fini ou infini. Ils nous affirment aussi qu'on ne pourra jamais avoir connaissances des limites de l'univers pour la bonne raison que celui-ci grandit plus vite que les progrès télescopiques agrandissent notre champ d'observation.

(bin quoi, c'est toi qui posais la question, Aragathis ?)
Modifié en dernier par Yelti le 17 oct. 2009, 12:52, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Scarabouille
Messages : 701
Enregistré le : 28 nov. 2008, 17:24
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Scarabouille » 18 sept. 2009, 23:09

L'infini grandit ?

Y a comme un truc qui me dérange, là (à part le fait qu'on s'éloigne encore une fois du sujet :joker: ).
Tel Anubis le Chacal, Reine-Mère, vous avez l'oeil fourbe et la dent furtive !

Avatar du membre
Battologio
Messages : 648
Enregistré le : 10 sept. 2009, 18:50
Localisation : Agatharchidès

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Battologio » 18 sept. 2009, 23:19

Non, dans le modèle actuellement le plus répandu, la matière de l'univers était concentré au point du Big Bang à T0, et s'éloigne de ce point depuis, mais la quantité de matière totale est limitée. Un de ces 4 je relirai ce qu'il faut là-dessus, mais bon quand j'aurai le temps...
Boney : oui mais attention on ne parle pas d'ensembles numériques là, on parle de grandeurs, c'est différent.
"Le savoir, n'est-ce pas, est un bien précieux. Trop précieux pour ne pas être partagé !" (Battologio d'Epanalepse, VII, 14, 5)

Avatar du membre
kervin
Messages : 1141
Enregistré le : 21 févr. 2008, 18:51

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par kervin » 19 sept. 2009, 02:10

(On entre en hors sujet, de façon profonde, Dieu le 1 ?...)
"Imaginer, c'est hausser le réel d'un ton." Gaston Bachelard.

Avatar du membre
Scarabouille
Messages : 701
Enregistré le : 28 nov. 2008, 17:24
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Scarabouille » 19 sept. 2009, 10:10

N'empêche que, non, il y a un truc qui me dérange.

Prenons comme exemple un ballon de baudruche.

Cas 1 :
On souffle dedans, il grandit. Ô joie, voilà qui ressemble diablement à l'Univers ! Or non, car on ajoute de la matière quand on souffle dedans (de l'air) alors qu'a priori, de ce qu'a dit Battologio, la quantité de matière est restée la même depuis le début.

Cas 2 :
Faisons un peu de thermodynamique, et considérons que la ballon est fermé, tout raplapla sans rien dedans. Imaginons que la pression extérieure baisse, du coup le ballon va gonfler tout seul (même principe que le paquet de chips en haute montagne). Or, cela impliquerait qu'il y ait quelque chose AUTOUR de l'univers qui fasse que selon l'état de ce truc autour, notre univers grandirait (ou rapetisserait, qui sait ?). Et ça on n'en sait rien.

Cas 3 :
Effectivement je suis une bille en maths, et c'est d'ailleurs pour ça que je préfère lire De Cape et De Crocs :joker:


"Et où veux-tu en venir ?"... Euh ben en fait jsais pas trop. C'était juste une réflexion qui passait^^.
Tel Anubis le Chacal, Reine-Mère, vous avez l'oeil fourbe et la dent furtive !

Avatar du membre
Battologio
Messages : 648
Enregistré le : 10 sept. 2009, 18:50
Localisation : Agatharchidès

Re: Bouts-rimés n°4 - Œuvres et critiques

Message par Battologio » 19 sept. 2009, 10:41

Le ballon de baudruche est un bon exemple, puisqu'il est me semble-t-il celui que prend Stephen Hawking dans sa Brève histoire du temps. Mais il n'y a pas de ballon à proprement parler : l'exemple sert à dire que les galaxies s'éloignent dans toutes les directions comme des points sur un ballon qu'on gonflerait en continu. Mais ce n'est qu'un modèle de description des déplacements des galaxies et non d'explication, car la science cherche des lois et non les causes des choses. L'énergie énorme issue du Big Bang suffirait à "pousser" les galaxies afin qu'elles s'éloignent ainsi. Bottomline : le ballon sert à décrire, non à expliquer.
"Le savoir, n'est-ce pas, est un bien précieux. Trop précieux pour ne pas être partagé !" (Battologio d'Epanalepse, VII, 14, 5)

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Message par Yelti » 19 sept. 2009, 15:50

(On crée un sujet ?)

Répondre