Rixme

Les jeux et concours pour se détendre entre nous...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Rixme

Message par hsdcdb » 24 déc. 2011, 00:35

Qui veut donner des leçons sur la versification classique se doit d'en maîtriser le vocabulaire.

Capitaine Fracasse a écrit :Bonjour, il fait bon de revoir les portes du Chat qui pétune!
Je vois que le dernier message remonte à quelques mois, toutefois j'aimerai bien reprendre la rixme avec vous si cela vous convient. :)

Comme en ce moment j'étudie le XVIIe, j'aimerai donner à ceux qui souhaitent les suivre les contraintes de l'époque:
- Le vers noble est l'alexandrin, les vers ont donc douze pieds
- La rupture se fait au sixième pied: un mot ne peut pas se trouver sur l'hémistiche
- de même, pas de déterminant au sixième pied
Il n'y a pas de "pied" en poésie française, mais des syllabes. Le pied est la combinaison de plusieurs syllabes sur des modèles divers en fonction de l'accent tonique ou de la hauteur ou encore de la durée de la syllabe, selon les langues (allemand, latin ou grec ancien principalement).
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Rixme

Message par hsdcdb » 24 déc. 2011, 00:48

RAPPEL D'UN PRECEDENT MESSAGE


CONTRE-PIED EN VERS

Contre le pied du vers, je me bats d'un pied ferme !
Le vers français est riche et sa langue me sied :
Je ne veux point souffrir que dessus l'on s'assied,
Usant facilement d'un trop impropre terme !

La syllabe est unique, en son cœur elle enferme
Tous les sons d'une langue ; a contrario le pied
Est par nature double, au moins. Donc nul trépied,
Pour ce mot : dans les vers, c'est un dangereux germe.

Le langage est un vrai, un précieux ami,
Mais il ne faudrait pas le traiter à demi.
Des infidélités seraient bien trop bouffonnes.

Ne tournons pas le sens, respectons les élans
De ces timbres joyeux, nobles et truculents
Quand la syllabe unit voyelle avec consonnes.

LDB, 12 décembre 2007
(Je remarque que cela fait 4 ans presque jour pour jour que j'ai écrit ce poème... Amusant...)
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
Capitaine Fracasse
Messages : 9
Enregistré le : 23 déc. 2011, 10:18

Re: Rixme

Message par Capitaine Fracasse » 24 déc. 2011, 12:23

Sonneriez-vous lors le glas du triste membre ?
Je me veux défenseur de ce pauvre appendice !
Et clamerai haut et fort à qui le veut entendre
Que l’on abjure l’âme en s’adonnant au vice !

Ce vice c’est "haro" qu’on crie sur le baudet
Reître affamé, soudard, à l’ombre des futaies
Conspuant, meurtrissant avant que de ne pendre
Le petit être seul qui ne peut se défendre!

Eh quoi ! N’a-t-on plus droit d’être un honnête pied ?
Ne peut-on vivre heureux, et sans vivre caché ?
Pourquoi vouloir, haineux, voir des aurores amères,
Menant l’inquisition sur des terres prospères ?

Socrate avait des pieds ! Et Aristote aussi !
Le fier roi de Lemnos en usait à l’envi !
A vous je porterai le cas de ce dernier
Comme preuve de l’usage du solide pied d’Eunée !

Mais auriez-vous été lors de votre jeunesse
Par hasard pris en chasse par l’espèce nocturne :
Meute de pieds sauvages errant au clair de lune
Chassant l’hère insouciant ou l’enfant en détresse ?

Domestiqués les pieds sont d’un fort bon usage !
Je ne saurai moi-même me passer des miens
Même s’il faut pour cela des années de dressage.
Aujourd’hui j’en élève à de nobles desseins.

Ainsi s’il vous convient de rimer en "syllabes",
Je préfère ouïr la langue du martyr qu’est le pied
Qui, par troupeaux de douze, gambade à mes côtés
Et, ami, me soutient contre l’assaut des labbes.

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Rixme

Message par hsdcdb » 24 déc. 2011, 14:41

"Faites ce que je dis, moi je fais le contraire !"
Voilà donc le credo de ce nouveau venu
Qui sans vergogne veut, comme un bon parvenu,
Tenir de grands discours, mais qui ne fait que braire.

On pourrait accepter, c'est humain, une erreur,
Mais il faut faire alors une amende honorable.
La jeunesse n'est pas une excuse acceptable,
C'est un simple moment semblable à une fleur.

On parle et on apprend, on s'enthousiasme, on rêve,
On est maître du monde et donneur de leçons.
Le poète est donc jeune, et moi aussi. Passons.
L'art poétique est maître et je ne suis qu'élève.

Je ne prendrai pas garde aux très nombreux faux pas
Que tu fis dans les vers tournés pour me répondre -
Tu serais trop honteux au point même d'en fondre,
Et donc les relever causerait ton trépas.

Je remarquerai juste, en bon dix-septiémiste,
Que tu n'appliques pas toutes les prescriptions
De cet âge Classique aux belles directions,
Dont tu comprends bien mal la beauté moraliste.

Je vais taper du pied pour combattre le pied :
Que tu aimes le mot, que tu aimes la chose
Est tout à ton honneur. Le forum rima (ose
Lire tous les sujets) sur le pied un papier.

Mais soyons bien sérieux. Aristote et Socrate
N'ont rien à faire ici - et le premier bannit
Même de la Cité le poète béni.
Ils avaient eux des pieds, et aussi une rate.

Quel est donc le rapport entre un nœud papillon
Et la cuisine à l'eau d'une soupe aux légumes
Liée avec un jus d'exotiques agrumes
Qui s'accompagne bien d'un rouge vermillon ?

Oui, il existe un pied tout au bout de la jambe,
A son... pied, et il sert. J'aime les jeux de mots
Qui font naître un sourire et soignent bien des maux.
Toutefois un esprit doit savoir être ingambe.

Nul argument confus, nul message retors
N'est digne d'un propos qui s'insurge et conteste,
Surtout à mon envers. Jeune homme, il ne te reste
Plus qu'à baisser la tête et confesser tes torts.

Ensuite tu pourras récupérer la chaise
Réservée à ton nom, comme un preux chevalier,
A la table amicale où, tous francs du collier,
Nous devisons sereins, sans gêne ni malaise.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Rixme

Message par Aragathis » 24 déc. 2011, 16:36

À lèse-majesté, majesté et demi.
Je consens pour vous deux à lever mon fessier
Auguste de mon trône, et descends, applaudi,
Jusqu'à votre querelle et votre poulailler.

Pieds, jambes ou syllabe ? Horreur ! Débat stérile !
Laissez-moi vous donner la réponse du fou,
À toi, nouveau marin, à toi, marin des îles :
Chacun, ou peu ou prou, le dira : on-s'en-fout !

N'était-ce pas en outre, au lieu de l'Aristote,
Le sinistre Platon qui bannissait l'Artiste ?
Qu'importe. L'un et l'autre ont croisé la Camarde
Il y a bien longtemps : ils sont donc Camarades.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Rixme

Message par hsdcdb » 24 déc. 2011, 17:47

Il est exact, mon cher Ara,
Que mon jugement fut inique.
C'est Platon, dans La République,
Qui les artistes rejeta.

Il est bien vrai que ce débat,
En outre, est bien peu politique.
Si l'intérêt académique
Est piètre, il est pourtant bien là !
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
Capitaine Fracasse
Messages : 9
Enregistré le : 23 déc. 2011, 10:18

Re: Rixme

Message par Capitaine Fracasse » 25 déc. 2011, 00:47

Tant bien l'attisez-vous, qu'il y devient présent.
Mais baste! Laissons-là ce litige indigent!
Il ne me semble en fait apercevoir que trop,
Honnête détracteur, le pourquoi du "haro" :

Vous confessez vous-même, en déclamant vos vers
Qu'il ne faut objecter, si c'est "à votre envers"!

Lors vous blâmez l'élan de l'arrogance jeune
Mais quid de celui qui pêche par orgueil?
De ces joutes déjà je vois le triste écueil :
C'est la fierté aveugle qui nous mène au Graben!

Aussi je vous convie, amical et chrétien,
A laisser ces broutilles aux doctes Histrions,
Académiques pitres ânonnant la passion
De jeux que, gentilhomme, on traite avec dédain

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Rixme

Message par hsdcdb » 25 déc. 2011, 01:20

Académique suis, et fier de l'être ;
Ce titre, je vais, le revendiquant !
On peut me contester en tant que maître,
Il faut cependant être convaincant.

Ce n'est pas l'opposition qui me froisse,
Bien au contraire, c'est la qualité
De l'argument : il ne faut qu'il décroisse
Par rapport à un simple avis jeté.

Je ne moque la jeunesse bien née,
Car je ne pense pas être assez vieux,
Mais ne suis pas un perdreau de l'année
Et veux l'excellence et toujours le mieux.

Pour mettre ici un point sur les syllabes,
Je garde l'amical, rend le chrétien
Qui me sert moins qu'un discours corinthien
Et vais dodo. Plus de décasyllabes.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
Rai de Kumano
Messages : 68
Enregistré le : 17 sept. 2011, 01:22

Re: Rixme

Message par Rai de Kumano » 26 déc. 2011, 23:42

Magnifique !!!!!!!

Ça a pété quelques heures avant le réveillon, discrétos, à l’écart, dans un tout petit coin du forum ; c’est arrivé comme le petit Jésus dans son étable ! Fracasse, HS, Ara ! Alléluia ! Les trois rois mages sont ressuscités, et ils ont débarqué sur ce forum pour célébrer la gloire de la rixme !

J’aurais pas le temps de vous pondre un pentateuque, mais en deux mots : Fracasse s’est fendu d’un prodigieux quatrain d’ouverture, comme Moïse fendit la Mer Rouge ; HS grava en 2 heures et 18 minutes, 44 vers lapidaires, plus furieusement que le Buisson Ardent n'avait gravé les tables de la Loi. Quant à Ara...il s’est pointé, puis il est reparti plus vite que Ramsès sur son char.

Rabbi Ray. 8)
Modifié en dernier par Rai de Kumano le 28 déc. 2011, 19:30, modifié 1 fois.
Faire de l'esprit lorsqu'entre mes mains l'on tombe,
C'est creuser à l'aide de sa langue, sa tombe.

Avatar du membre
Capitaine Fracasse
Messages : 9
Enregistré le : 23 déc. 2011, 10:18

Re: Rixme

Message par Capitaine Fracasse » 27 déc. 2011, 00:36

Si l'abîme a vu choir ce litige malade
Il reste ici d'aucuns qui cherchent l'estocade...

Est-ce vous, maître goupil que j'ai ouï au portail,
Du fond de Maupertuis où règne votre engeance,
Qui accourez ainsi aux grands cris de "volaille!",
Pensant avec espoir vous remplir la panse ?

Je ne sais si jamais Renart fut applaudi
Lorsqu'il quittait son trône pour aller chaparder.
En outre il n'est ici ni mas ni poulailler,
Mais le risque pour vous d'un estoc ou d'un ris.

Ou bien est-ce en ara que vous venez à nous,
(car ainsi s'adressait à vous mon partenaire)
grand oiseau des tropiques au verbiage primaire
cherchant une volaille pour ouïr votre bagou?

Je pensais cette erreur le seul fait des forbans,
Pirates trop crédules, oiseleurs à deux sous,
Ou capitaines borgnes aux sens à demi saouls.
Poulet ne parle pas! Je vous vois tout tremblant...

Et déjà vous partez, apeuré par le fer
qu'au lieu d'un bon fumet vous rencontrez ici.
Chacun vous voit fuyant, cachant l'impéritie,
La queue entre les jambes... ou bien entre les serres?

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Rixme

Message par hsdcdb » 27 déc. 2011, 02:08

Prends garde, Matamore, à ne chercher querelle
Inconsidérément : attaquer notre Ara
Sans un réel motif est une erreur mortelle.
On risque d'y laisser son éternelle aura.

Le goupil poulévore et ton beau serviteur
Ont en main les ciseaux de la plus jeune Moire :
Il faut remercier le bon modérateur
Et toujours lui donner un généreux pourboire.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Rixme

Message par Aragathis » 27 déc. 2011, 14:11

(Réponse à Fracasse, donc reprise de sa rime)

L'écervelé ! Le fou ! Il ose me moquer !
Il gonfle, enfle, et bientôt risquera l'explosion,
Tout ça pour se montrer digne de me parler !
En attendant, il pète.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Rai de Kumano
Messages : 68
Enregistré le : 17 sept. 2011, 01:22

Re: Rixme

Message par Rai de Kumano » 28 déc. 2011, 21:12

Fracasse, un coup de main : de pépère et mémère
Despacrêtes, le mioche a quel prénom primaire ?
Ara. Cet avorton dyslexique, ou bébé
Gathis, a pour banque l’HSDCDB !

8)
Faire de l'esprit lorsqu'entre mes mains l'on tombe,
C'est creuser à l'aide de sa langue, sa tombe.

Avatar du membre
Rai de Kumano
Messages : 68
Enregistré le : 17 sept. 2011, 01:22

Re: Rixme

Message par Rai de Kumano » 29 déc. 2011, 12:36

La même en moins pourrie. :|


Monsieur et madame Desblanches-Pâquerette
Ont un fils prénommé Ara. Sa dyslexie discrète,
Ne s’entend presque pas. « Dis à maman, bébé,
Le nom de ta banque ? - …L’H…S…DCDB ! - »
Modifié en dernier par Rai de Kumano le 30 déc. 2011, 03:11, modifié 1 fois.
Faire de l'esprit lorsqu'entre mes mains l'on tombe,
C'est creuser à l'aide de sa langue, sa tombe.

Avatar du membre
Capitaine Fracasse
Messages : 9
Enregistré le : 23 déc. 2011, 10:18

Re: Rixme

Message par Capitaine Fracasse » 29 déc. 2011, 12:53

Pétri de jeux d'esprit, vous usez là de traits
Plus pointus que les miens, plus acerbes et plus gais!

Répondre