Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Les jeux et concours pour se détendre entre nous...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Quel texte remporte votre palme ?

Le sondage s’est terminé le 17 avr. 2009, 20:06

"Adieu à la ville ensanglantée" par kervin
3
30%
"Dans le creux d'un abîme" par eusebio
2
20%
« Il a médit de la caresse... » par le Captain Boney Boone
1
10%
« Las ! ... » par Scarabouille
3
30%
"Le bal de l'Ourse" par tibert
1
10%
"Les efforts héroïques (mais néanmoins méconnus) d'un anonyme poseur de goudron autour d'un camp dans le but de permettre la sortie de ses occupants, qui (ce n'est pas anodin de le dire) voient leur sortie empêchée par un grand creux." par Colin
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 10

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par Yelti » 02 avr. 2009, 20:06

Voici, à l'heure promise, les six poèmes des six concurrents.
Inutile d'y chercher des entorses en règles, nous nous sommes arrangés (mais il ne faut pas le dire !!) pour qu'il n'y en ait aucune...
Sans plus de discours, les voici, dans l'ordre alphabétique des titres où des premiers mots.

I - "Adieu à la ville ensanglantée" par kervin :

Adieu à la ville ensanglantée.

Tout est dit. Ou presque. Une ultime caresse et je m’en vais. En se moquant ils me regardent partir. Ils savent. Je ne suis ni un lâche ni un preux. Je suis. Et bientôt je ne serai plus. Tout me paraît beau. L’odeur de la pluie sur le goudron, le chemin creux nous reliant à Bezonvaux, l’ourse empaillée de Charles-François, la course du mois de juin. Tout cela est ridicule. Mais comment fermer les yeux sur le bonheur aussi grotesque soit-il. La rousse poétesse d’ici créera sans doute un bel éloge funèbre. De quel camp suis-je déjà ? Aucune importance. On meurt des deux côtés au front.

II - "Dans le creux d'un abîme" par eusebio :

Dans le creux d'un abîme,

Un jour sans lumière, je me risque poétesse,
Dans le creux d'un abîme, il est peut-être grotesque,
Je voudrais voir mes mots surmonter le presque,
Déclamer timidement cette première caresse,

Je commence donc ainsi, craintivement ma course,
Un minuscule renard, face à l'immense ourse,
Je me jette enfin dans l'insondable creux,
Pour oublier ma peur des grands et des preux,

C'est fini, je décide, et je choisis mon camp
Celui qui s'oppose aux idiots se moquant,
Je me lance alors audacieusement au front,
Déployant mes ailes collées par le goudron.

III - « Il a médit de la caresse... » par le Captain Boney Boone :

Il a médit de la caresse
Des doux mots d'une poétesse.

Le cuistre obscur, seul dans son camp,
S'en va, très fier, en se moquant.

Mais, vertudieu, c'est trop grotesque,
À peu que j'en rigole presque.

M'opposant à ce propos creux,
Bon défenseur, je serai preux !

Je m'interromps dans cette course ;
Je n'en puis plus : prenez mon ourse !


Sur ces bons mots, j'aurai le front
De quérir plumes et goudron.

IV - « Las ! ... » par Scarabouille :

Las !
Peut-il être plus grotesque que l'histoire de ce brave marin à l'âme poétesse parti trouver l'espoir au bout de sa course, sur la trace l'Alkaid et sa Grande Ourse ?
Ainsi notre preux ficha le camp, casquette vissée au front, sur son voilier de fortune, la coque enduite de goudron, et le regard vers la lune.
Hélas les dieux, se moquant, virent une nouvelle occasion d'amusement, et les vents, qui auraient pu envelopper la coquille d'une tendre caresse, l'emmenèrent rencontrer l'écume, de la plus haute des lames au plus profond des creux.
C'est ainsi que flotte désormais, le visage humide, au gré des courants, l'homme qui voulut toucher les étoiles.
Il y est parvenu, enfin presque, puisque désormais il converse avec celles de l'Océan.

V - "Le bal de l'Ourse" par tibert :

LE BAL DE L'OURSE

Avec la vierge Diane, Toi qui faisais la course,
Qui chantais dans les bois aux rais d'un feu de camp
Au coeur même de la sylve, dans l'arbre le plus creux,
Toi dont Zeus recherchait la plus douce caresse
De ta main amoureuse, doux toucher sur son front,
Qui te voulais Compagne, qui le devint, Presque,
Callisto, belle nymphe, exquise poètesse,
Vis ton amour sali, noirci comme goudron.
Transformée par Héra qui te voulait grotesque,
Chassée même par ton fils qui s'en croyait plus preux,
Exitant ses veneurs et de toi se moquant,
Belle constellation, te voici la Grande Ourse.

VI - "Les efforts héroïques (mais néanmoins méconnus) d'un anonyme poseur de goudron autour d'un camp dans le but de permettre la sortie de ses occupants, qui (ce n'est pas anodin de le dire) voient leur sortie empêchée par un grand creux." par Colin :

Les efforts héroïques (mais néanmoins méconnus) d'un anonyme poseur de goudron autour d'un camp dans le but de permettre la sortie de ses occupants, qui (ce n'est pas anodin de le dire) voient leur sortie empêchée par un grand creux.

J'avais (ou du moins presque !)
Rempli d'un lourd goudron
Grotesque
A la sueur de mon front

Rempli, dis-je, d'un camp
Le contour large et creux
Moquant
Ses habitants, ces "preux"

Livrés à la grande ourse
A la douce caresse,
la course
D'une brise poétesse.

Et enfin... hors-concours (mais les commentaires seront bienvenus), le mien :

L'été ardéchois
(Ha j'en ris !)*

____Jeté là, malade, dans le creux
____Où les chênes bordaient notre camp,
Froissé, jeté par les gouailleurs me moquant,
Guérissant au camp dressé, de jouer au preux

Là, à neuf, je regoûtais au plaisir – pas « presque » !
Nous nous passions à travers, c'était grotesque,
Ho ! ces discours discordants sous la Grande Ourse...
Et ces danses ? Et ces compliments ? ...yeah, of course**!
____Ces jalousies pour une caresse
____De la délicieuse poétesse !...

Au bord, je guéris un pied sur le goudron,
Une inconnue me mit la main sur le front.

* Le dire effroyablement comme le chante Juliet Varady dans la mise en musique des Attentives d'Appolinaire par Chostakovitch.
**Pronounce it with an awful french accent because of the f***ing rhyme !

Aux futures critiques, toutes les bizarreries de mon poètes sont des partis-pris 8).
Modifié en dernier par Yelti le 12 mai 2009, 18:19, modifié 3 fois.

Avatar du membre
Colin
Messages : 251
Enregistré le : 20 oct. 2008, 09:39
Localisation : Nice

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par Colin » 02 avr. 2009, 21:19

Tudieu !... Que de braves !
Le maître d'armes, acte VIII, page 41, 5eme case.
Il m'a mordu ! Je lui fais une thoracotomie antérolatérale dans le quatrième espace intercostal, et lui, il me mord !

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par eusebio » 02 avr. 2009, 21:21

Argh, bien plus de textes que la dernière édition... Eh bien apres de nombreuses hésitations, c'est tibert qui gagne la palme.. Si tu avais participé, Yelti, j'aurai encore plus hésité sur mon suffrage.

Petit classement:

1°Tibert
2°(1er quasi ex-aequo) Kervin. Vraiment génial, extraordinaire, mille fois mieux que ta précédente prose. J'ai faillifaillifailli te mettre en premier, finalement, j'ai accordé mon vote à Tibert, mais tu l'aurais mérité.
3°Scarabouille.
4°Captain Booney Boone. Tu m'as un peu déçu sur ce coup là, Captain. Ton poème est tres bon, mais j'attendais...mieux... d'un loup des mers de mots aussi chevronné que toi.
5°Colin. J'ai vraiment pas trop aimé.

Quand à Yelti, tu te trouve quelque part entre Kervin et Scarabouille, dans les profondeurs abyssales.
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Avatar du membre
groopynat
Messages : 168
Enregistré le : 04 nov. 2007, 02:30
Localisation : Picardie

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par groopynat » 02 avr. 2009, 23:50

Bon, je vous le dis tout net les amis, je ne vote pas tout de suite, parce que j'ai encore du mal à me décider et veux prendre le temps de savourer encore vos textes.
Mais je voulais déjà vous dire mon admiration pour avoir relevé le défi contrairement à moi! :P
"La Providence, par des voies détournées, nous aurait donc menés droit au but?!" (IV,46)

Avatar du membre
Colin
Messages : 251
Enregistré le : 20 oct. 2008, 09:39
Localisation : Nice

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par Colin » 03 avr. 2009, 15:17

[quote="eusebio"]
5°Colin. J'ai vraiment pas trop aimé.

Bouh, personne ne m'aime. Je m'en vais noyer mon chagrin dans la limonade
Il m'a mordu ! Je lui fais une thoracotomie antérolatérale dans le quatrième espace intercostal, et lui, il me mord !

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par Yelti » 03 avr. 2009, 17:08

Captain Boney Boone a écrit : À Yelti, un petit regard déçu. J'ai cru déceler quelques incorrections versificationnelles, ce que je ne pensais pas pouvoir te reprocher, les phrases sont très - trop - alambiquées,
Ah non ! Que le poème soit étrange et qu'il puisse déplaire, oui. Mais qu'il soit mal dominé, non. De quelles incorrections parlent-tu ? C'est de l'ennéasyllabe et de l'hendéca... dans lesquels se glisse un alexandrin débordant volontairement (qu'on peut voir comme un énnéa allongé de trois). Je suis surpris de la critique ayant porté un grand soin au rythme. Quant au e de jalousies qui selon nos doctes absentéistes qualifiant mes rimes d'olé-olé ne devrait figuré au milieu d'un vers, puisque Rimbaud s'en moque, je lui fait un beau bras d'honneur (au e, pas à Rimbaud).
et puis pas vraiment touchant.
Dommage... mais j'accepte la critique... Je tiens tout de même à préciser que c'est de l'autobiographique, et que les rimes, si je les aie choisies avant de faire le poème, elles ne me sont pas venues au hasard.

Et excusez la véhémence du ton, je ne suis pas énervé de votre faute mais se faire exclure du lycée fait mal là où ça passe. (on s'en fout, c'est vrai)

Edit : J'ai relu, il y avait une incorrection dans le deuxième vers, j'avais juste transformé en me tapant un "notre" en "le"... si, si, je suis de bonne foie, je scanne le manuscrit si vous voulez :) !

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par Aragathis » 03 avr. 2009, 19:49

Eusébio, je te disqualifie malheureusement de mon classement mental : trop de "e" oubliés mais que la prononciation m'oblige à ajouter, formant quelques alexandrins de quatorze syllabes...
Tibert, j'ai un peu de mal aussi avec le nombre de tes syllabes, donc même chose que pour Eusébio... Dommage, le thème est bon! Qui dit mythologie dit bon esprit :mrgreen: .
Captain, comme d'habitude, maîtrise sa langue, son vers et sa plume. Que dire de mieux? Bravo! (Ah je savais qu'il y avait ça)
Kervin, ton texte est très court, très dense; le tempo est agréable, pour ne rien gâcher. Mais je trouve que les mots ont un peu été jetés au prétexte, sans trop avoir de liens entre eux... Par contre, je suis stupéfié par ça : "De quel camp suis-je déjà ? Aucune importance. On meurt des deux côtés au front."
Eh bien j'affirme que les vers de Colin sont, sinon les meilleurs, excellents! Un rythme alléchant, des ruptures bien pesées, beaucoup dit en peu... J'adore!
Mais la palme va pour moi à Scarabouille, qui a su nous concocter un superbe conte, dans lequel tous les mots ont été sertis merveilleusement. Une histoire, un personnage, une chute, la détresse poétique des derniers mots... Que-du-bon.

Mais bravo à tous! L'important c'est de gagn...participer!
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par Yelti » 03 avr. 2009, 19:51

Nous nous sommes mal compris ! Et, ça m'a fait marrer... Rimbaud est un poète de la fin du XIXème siècle (nooon ?), et Rimaud n'existe pas xD (à ma connaissance) ! Et mon poème n'a rien à voir avec le lycée, puisqu'il parle d'un certain été, et pas d'une certaine actualité lycéenne sordide. Je n'ai pas envie d'en faire le commentaire pour ne pas vexer notre ami absentéiste... mais hésite à vous montrer un poème en prose moins pudique (à peine moins, car je le suis toujours beaucoup) sur le même sujet.
Modifié en dernier par Yelti le 02 févr. 2010, 17:58, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par Yelti » 03 avr. 2009, 19:55

Aragathis a écrit :Eusébio, je te disqualifie malheureusement de mon classement mental : trop de "e" oubliés mais que la prononciation m'oblige à ajouter, formant quelques alexandrins de quatorze syllabes...
Relis mes règles Aragathis ! Eusebio a fait des alexandrins, et je la soutiens. Maintenant que c'est moi qui pose les règles (en toute humilité :mrgreen:), les olé-olé prennent leur revanche sur les classiques !

Avatar du membre
Scarabouille
Messages : 701
Enregistré le : 28 nov. 2008, 17:24
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par Scarabouille » 03 avr. 2009, 20:49

J'ai voté kervin, j'aurais pu voter Captain.
Ou la mythologie de tibert aussi, ou apprécier l'audace de Colin.
Eusebio a, comme moi, proposé un texte qui sent encore bon l'insouciance et la maladresse, mais pour cette fois je donne victoire à ceux qui nous surpassent.

Pas plus de commentaires pour le moment, je ne veux pas biaiser les avis des futurs scrutins.
M'en vais relire aussi celui de Yelti, tiens.
Tel Anubis le Chacal, Reine-Mère, vous avez l'oeil fourbe et la dent furtive !

Avatar du membre
kervin
Messages : 1141
Enregistré le : 21 févr. 2008, 18:51

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par kervin » 04 avr. 2009, 12:25

Eusebio remporte ma voix. Bien qu’hésitant, et sans doute avec quelques erreurs de règles que je n’ai pas voulu chercher… (Ara ! Renard mesquin ! L’ours l’avait pourtant précisé qu’il n’y en avait pas !) Je le trouve admirable ! Menu, jolie, timide. Le contenue à l’instar de la présentation. Le premier quatrain donc se cherche, comme l’auteur le précise. Le deuxième s’affermit face aux monstres de ce forum, et le troisième se libère, bien qu’au dernier vers le mot goudron nous rappelle à la réalité ! Bref toutes mes félicitations !

Je ne commenterais pas pour le moment les autres poèmes.

Merci à ceux qui ont apprécié ma prose. Néanmoins Captain ou sont mes fautes ? Pour les corriger il me faut les connaitre. Mes mots sont pourtant choisis. A part « course » peut être, les autres, si vous chercher le sens de mon poème (cette fois ci à vous de trouver !) s’expliqueront !
Où sont nos disparus ?!
"Imaginer, c'est hausser le réel d'un ton." Gaston Bachelard.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2105
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par Yelti » 04 avr. 2009, 12:50

Bon voici mon classement - du moins meilleur (excusez la licence) au meilleur :

6) Scarabouille : Malgré une jolie réutilisation des mots donnés, ceux-ci sont mal répartis dans le texte, ainsi on se serait peut-être bien passé du dernier paragraphe ? En outre, ton texte est peut-être un peu trop narratif pour être un poème, mais qui suis-je pour définir ce qu'est un poème ? Cocteau appelait bien son cinéma poésie. Sinon ton expression est très agréable : après les anarchistes du vers, les bouffons au pouvoir !

5) Captain : Des alexandrins réguliers irréprochables, une très très bonne réutilisation des rimes (bravo pour le "prenez mon ourse" !), mais ça manque d'images... c'est un peu vide.

4) Tibert : Deux jolies phrases très touffues, parfois difficiles à lire mais toujours intéressantes ; je n'ai pas vraiment aimé à la première lecture, et dans mon inculture ne comprend pas toutes les références, mais le poème est si dense qu'on peut le relire et le relire pour y trouver du nouveau à chaque fois, et puis une jolie réutilisation pittoresque des rimes.

3) Eusebio : Pas grand-chose à redire à part pour quelques fautes de ponctuation, c'est agréable à lire, les mots donnés sont astucieusement utilisés : tu es l'une des rares à avoir évité la facilité de la "Grande Ourse", c'est joli, tout frais, et bravo pour ta célérité! (Eusebio m'a envoyé son presque-chef-d'œuvre un jour après que j'ai lancé le concours !)

2) J'ai hésité, et je ne suis toujours pas sûr d'avoir fait le bon choix, désolé Colin, tu manques la première place de peu : un choix astucieux pour la structure (moi aussi j'idolâtre Gautier) qui met superbement en valeur les mots donnés réutilisés à merveille avec humour et poésie, mots réutilisés aussi dans le titre ! Une ponctuation qui surprend, mais un style à la fois oral et recherché qui rend très bien, l'alternance d'abord des vers puis strophique est ingénieuse (est-elle volontaire ?). Enfin, bravo bravo pour le dernier quatrain qui m'a plu et touché.

1) And the winner is... kervin , quoique j'hésite encore avec Colin - ah ! quel dilemme ! Bah, il faut bien choisir. A bien y réfléchir, alors que le poème de Colin est irréprochable (sauf peut-être pour la ponctuation), celui de kervin garde quelques lacunes... mais c'est celui qui m'a le plus emporté, en quelques lignes une ambiance, un décors est créé... du coup cela ressemble presque plus à un fragment qu'à un poème... Une histoire complète narrative et descriptive en quelques lignes, c'est un exploit mais ça sort un peu du cadre... Ce qui en fait un poème à mes yeux, c'est le travail sur le rythme, avec la brutale cassure (car c'est plus et moins qu'une chute.), et l'entière maitrise de la tension lentement tissée (en musique, ton poème serait du Beethoven ou du Berlioz !). Enfin, l'entier contrôle de l'expression (qui est percutante) et l'astucieuse reprise des mots donnés, cachés pour mieux les mettre en valeurs, et s'intégrant à merveille dans le récit (parfois tant qu'on a du mal à les retrouver), et puis merci et bravo pour avoir clos avec l'un de mots donnés.
Modifié en dernier par Yelti le 02 févr. 2010, 18:00, modifié 2 fois.

Avatar du membre
tibert
Messages : 128
Enregistré le : 04 mars 2009, 21:22

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par tibert » 04 avr. 2009, 17:47

j'ai aimé de nombreux aspects de chacun des textes:

Scarabouille: ton évocation d'un raïs partant à l'assaut de la Montagne Magnétique dans son boutre cousu mais finissant en osmose parfaite avec l'océan (cadavre noyé) fait de ton texte le plus cohérent et classique de tous.

Captain: tes beaux distiques vigoureux fichés comme des banderilles lors d'une muleta nous harponnent!
Cependant le tout forme des angles aussi bizarres que ces pointes empennées lors de la corrida et je peine à en découvrir la cryptique unité. Pris de manière indépendante, je trouve chacun très beau.

Colin: j'ai adoré l'urgence nécéssairement poétique de ton exposition. Le poème coule alors naturellement sans qu'on puisse s'étonner de ces hardies juxtapositions.
La troisième strophe qui semblait devoir permettre une respiration plus sereine en utilisant des mots plus legers (caresse, brise et poétesse) garde malheureusement le même rythme rapide.

Kervin: très belle technique pointilliste, économe de mots, ton "adieu à la ville ensanglantée" qui en plus s'octroie le luxe de véhiculer une appréciable morale se devait de dominer les débats.

j'ai craqué pour l'oisillon tombé du nid dont l'oxymorien courage parfaitement conscient de sa fragilité se trouve en telle harmonie avec le pseudo et le petit rongeur blanc choisi pour emblème. Un vote pour "dans le creux d'un abîme".
Ne pouviez-vous chasser ces placides greffiers?
C'est que... j'ai très peur des chats.(VII.10)

Avatar du membre
tibert
Messages : 128
Enregistré le : 04 mars 2009, 21:22

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par tibert » 04 avr. 2009, 18:14

Captain Boney Boone a écrit :et la clarté.
Au fond d'une forêt mythologique, il est heureux que la lumière ne t'inonde pas.
grammaticalement, c'est une simple invocation à la deuxième personne, de l'alpha à l'oméga.
Yelti a écrit :ne comprend pas toutes les références
une seule: Calisto (ou Callisto selon le référent) dans tout abrégé/dictionnaire de mythologie.
Yelti a écrit :Deux jolies phrases très touffues
Le destin de cette pauvre nymphe aurait certes mérité un format plus pléthorique.
douze vers... nécéssairement très denses.
Ne pouviez-vous chasser ces placides greffiers?
C'est que... j'ai très peur des chats.(VII.10)

Avatar du membre
tibert
Messages : 128
Enregistré le : 04 mars 2009, 21:22

Re: Bouts-rimés n°2 - Textes et sondage

Message par tibert » 04 avr. 2009, 18:31

Vous voulez connaître l' humiliation de Calisto, son sort grotesque avant sa "constellisation".

Devenez l'égal de LOPE et MAUPERTUIS en contemplant la troupe Vénitienne de la ravissante Hermine?

(prenez la peine avant de cliquer sur ce lien de brancher les enceintes, mettre le son à fond, faire trembler la maison.)
http://www.youtube.com/watch?v=PfpLDQe6rQw
Ne pouviez-vous chasser ces placides greffiers?
C'est que... j'ai très peur des chats.(VII.10)

Répondre