Qui est Charlie ?

Les jeux et concours pour se détendre entre nous...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Répondre
Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Qui est Charlie ?

Message par hsdcdb » 10 janv. 2015, 20:10

Idée intéressante. Qu'entends-tu exactement par là ? Mystérieuse comment ?

Anagrammes ? Acrostiches ? Rébus ? Vers brisés ? Autres ?

Et quelle identité ?
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
personne
Messages : 872
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Qui est Charlie ?

Message par personne » 20 janv. 2015, 14:55

Moi, l'anonymat dans les recueils de poèmes, je suis contre.

Fais mine d'être sérieux et dis-nous en plus, subtil instigateur !
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
séléné
Messages : 58
Enregistré le : 23 déc. 2011, 12:49

Re: Qui est Charlie ?

Message par séléné » 28 févr. 2015, 21:30

Y en a plus qu'assez de cette inertie ambiante et mal biaisée. J'ose être celle qui viendra mettre en branle vos flegmes poétiques en suscitant en vous de terribles démangeaisons matricielles. Aha.
Et pour cela je vous ouvre les portes de mon jardin secret, puisqu'il vous sera possible, futures et futurs Charlie, d'emprunter mon corps gracile en tirant profit de mon compte courant à toute allure ; c'est-à-dire à la vôtre (d'allure, espèces d'alcooliques). Très simple : vous voulez jouer, vous envoyez un MP à moi-même (qui n'en est pas une), en y manifestant votre désir ardent de passer incognito auprès des yeux du forum (c'est une christianerie à la Roxane). Et dès que possible la cruche que je ne suis pas vous répondra en vous transmettant ses codes d'excès. C'est un pari que je fais, pari qui repose évidemment sur la sélénité de chacun, cela va de soi.

***

Et sans plus attendre, pour votre plus grand plaisir :


Charlie l'Insomniaque

Je me décris chacun, comme je l'ai voulu,
À chaque porte close, où l'ombre nous recouvre
Et nous fait perdre nom, car c'est là-bas que j'ouvre
Le mur que nul n'impose ; et tout est résolu.

Qui suis-je, toi aussi ? En manque d'absolu,
Peut-être es-tu semblable à la conscience exclue
Qui travaille en-dessous comme au musée du Louvre
À recenser les corps que chaque corps découvre ?

On se décrit ailleurs, d'ailleurs on disparaît.
Chacun trouve plusieurs cordages à son jeu,
Et pour ne pas mentir, les plus avantageux
Des chemins parcourus restent chemins d'arrêt.

N'est-on pas nous aussi ; et même, et rembarrés
Chacun sans tour de rôle, à nos nœuds resserrés ?
Sommons-nous, tant qu'à vouer ! Sommes de courageux,
Somme toute endormis par les choses sans je...

Mais la somme de tout ce qu'on n'a pas voulu
N'est égale à plus rien, pour ce qu'il me paraît.
Sainte Marie mère de Dieu ! On se tue sous mon balcon !

Répondre